Bar à poissons sur l'île de Nexos. Photo: Véronique Leduc
22 octobre 2015Auteure : Véronique Leduc

Voyage gustatif en Grèce

Gyros, olives, yogourt... Notre journaliste Véronique Leduc vous fait voyager au rythme des saveurs grecques.

Avant d’aller en Grèce, je croyais que les salades grecques étaient faites de plusieurs morceaux de feta, que les vins blancs me charmeraient, que le pays ne brassait pas de bières et j’imaginais que d’appétissants baklavas me feraient de l’œil à chaque coin de rue. J’avais tout faux. Il n’y a parfois rien de mieux que d’aller sur place pour défaire ses préjugés alimentaires. C’est à ça que servent les voyages, après tout! Vous embarquez, le temps d’un repas typiquement grec?

Mise en bouche

Vous avez dégusté, comme tous les midis, un gyros à deux euros dans un des nombreux kiosques qui les offrent. Vous avez même, désormais, vos endroits préférés; ceux où le sandwich de pain moelleux garni de porc ou de bœuf, de frites, de sauce tzatziki et de quelques légumes vous paraît plus goûteux.

Vous avez grignoté quelques olives et noix particulièrement croquantes pendant le 5 à 7. Ceux-ci accompagnaient votre verre d'Ouzo, une boisson alcoolisée anisée translucide qui devient blanche au contact des glaçons sur laquelle elle est servie. Si vous êtes sur l’île de Santorini, c’est une des délicieuses bières de la microbrasserie Donkey que vous avez dégustée. Par contre, si vous êtes sur l’île de Naxos, c’est plutôt un cocktail à base de Kitron, une liqueur savoureuse à base de citron, que vous aurez consommée.

Mais tout de même, il est passé 20 heures, heure tardive à laquelle mangent les Grecs, et vous avez faim.

alt="Gyros-grece"
Un bon gyros! Photo: Véronique Leduc

Un repas typique

alt="Menu-taverne-grece"
Menu d'une taverne grecque. Photo: Véronique Leduc

En Grèce, pour déguster les plats traditionnels, c’est dans les tavernes (ou tavernas) qu’il faut s’attabler. Offerts à des prix très raisonnables, les plats sont mis au centre de la table afin de se les partager. À ce chapitre, ne manquez pas le Nautilus, à Mykonos. On y sert une pieuvre parfaitement cuite accompagnée d’oignons caramélisés, coup de cœur du voyage.

Après avoir résisté à l’appel de tous les restaurateurs qui ont insisté et tenté de vous attirer dans leur restaurant qui est chaque fois «the best», vous avez choisi celui qui, à votre avis, propose la plus belle terrasse ou la meilleure ambiance. Parce que ce n’est pas le menu qui aura attiré votre attention: toutes les tavernes proposent plus ou moins la même chose.

alt="Terrasse-Mykonos-grece"
Terrasse sur l'île de Mykonos. Photo: Véronique Leduc

Attablé, vous débuterez avec la fameuse sauce tzatziki faite de yogourt épais, de concombres et de beaucoup d’ail. La sauce, plus goûteuse que toutes celles que vous avez goûtées avant, est accompagnée d’un pita épais et moelleux grillé. Difficile de résister!
Suivront les savoureuses feuilles de vigne farcies de viande hachée et de riz au goût citronné et les kolokythokeftédés, de délicieuses croquettes frites à la courgette qui fondent dans la bouche.

Au tour ensuite de la fameuse salade grecque, que vous dégusterez ici chaque jour si le cœur vous en dit. La salade, désormais mondialement connue, est, en Grèce, beaucoup plus simple que ce à quoi on peut s’attendre. Ici, pas de zoumi (le jus des tomates dégorgées), ni de vinaigrette préparée, ni d’herbes ajoutées. En Grèce, on sert la plupart du temps quelques morceaux de tomates, de concombres et d’oignons frais parsemés de quelques olives noires (beaucoup moins nombreuses que ce à quoi nous sommes habitués), d’un bloc de feta au goût et à la texture toujours différents mais toujours délicieux, et de câpres (habitude que nous prendrons de retour à la maison), accompagnés d’huile et de vinaigre de vin rouge que vous ajoutez vous-mêmes.

Photo: Frédérique Voisin-Demery, Flickr
Photo: Frédérique Voisin-Demery, Flickr

Au centre de la table, vous partagerez ensuite de délicieuses aubergines entières longuement cuites au four et arrosées de sauce tomate ainsi que de la moussaka (étrangement semblable à notre pâté chinois) faite de couches de viande hachée de mouton, de tranches d'aubergines et de tomates, le tout recouvert d'une sauce blanche. Vous compléterez avec un poisson frais grillé arrosé d’huile d’olive et de citron que vous aurez parfois vous-même choisi dans les tiroirs réfrigérés du restaurant qui regorgent de poissons et de fruits de mer.

Il ne faut surtout pas oublier d’arroser le tout, et, parce que les bonnes bouteilles sont étrangement rares ou très chères en tavernes, même si le pays est producteur, vous commanderez du vin blanc en carafe. Rien de spectaculaire, mais à moins de 10 euros le litre, ça fait le travail.

Vous n’avez plus faim, mais comme les Grecs sont chaleureux et généreux, il est presque inévitable que le serveur vous offre gracieusement un shooter d’alcool ou un dessert; un flan ou de la crème glacée plus souvent que le baklava auquel vous auriez pu vous attendre.

Là-bas et ici

alt="Cappuccino-freddo-jus-d'orange-grece"
Cappuccino freddo et jus d'orange. Photo: Véronique Leduc

Les plats grecs sont, la plupart du temps légers, frais et pleins de légumes. Mais parce que vous voulez tout goûter, vous sortez de table repus. Ce qui ne vous empêche pas, déjà, d’avoir hâte de déguster, le lendemain, le délicieux et mousseux cappuccino freddo (café froid), le jus d’orange fraîchement pressé et les tiropitas ou spanakopitas, des feuilletés à la feta ou aux épinards que vous commandez tous les matins, question d’entamer du bon pied une autre journée de découverte de saveurs grecques...

*Envie de manger grec ici? Allez faire un tour à la Villa du souvlaki de Notre-Dame-de-Grâce ou à La Ligne rouge sur Jean-Talon pour les gyros ou une assiette souvlaki, chez Mythos Ouzeri sur l’avenue du Parc pour des assiettes typiques, chez Philinos, aussi sur l’avenue du Parc pour la pieuvre grillée, chez Ouzeri pour partager des plats de taverne grecque, ou au Ikanos pour un repas grec gastronomique.

* Chers lecteurs, vous avez pu lire ma vision personnelle d'un séjour de trois semaines en Grèce fait en septembre et octobre. Bien sûr, impossible de couvrir toute la gastronomie grecque, qui est d’ailleurs très différente d’une région à l’autre. Prenez le tout comme une simple mise en bouche.


Pour en savoir plus

La Grèce dans votre verre

Jessica Harnois

7 août 2015

Avenues

Top 5 des meilleurs accords vins et mets grecs

Jessica Harnois

22 juillet 2016

Avenues

Grèce: mythiques cyclades

Marie-Julie Gagnon

12 novembre 2015

Avenues