La chronique Vin

Auteur(e)

Jessica Harnois

Sommelière et animatrice, Jessica Harnois a travaillé pour les plus grands établissements au monde, a occupé le poste de sommelière en chef à titre d’acheteuse de vins pour les Services SAQ Signature, a été responsable du Courrier vinicole et de la prestigieuse Cave de garde de la SAQ, en plus d’avoir été présidente de l’Association Canadienne des Sommeliers Professionnels et Vice-Présidente de l’APAS (Alliance Pan-Américaine des Sommeliers). Avec l’agence d’animation Vins au Féminin, elle a conceptualisé le jeu Dégustation Vegas qui démocratise le vin. Vous pouvez la voir à la télé, l’entendre à la radio et la lire dans plusieurs magazines.

20 mai 2016

Homard de Gaspésie recherche vin pour mariage réussi

C’est enfin la saison du homard! Tout le mois de mai et de juin, vous trouverez ces délicieux crustacés dans les poissonneries et chaînes d’alimentation du Québec. Choisissez celui de Gaspésie, certifié Aliments du Québec par son étiquette, car la chair y est plus délicate, pleine et légèrement sucrée. Et pour l’accompagner, voici 5 choix de vins qui s’accorderont à merveille avec ce plat.


Pourquoi pas du rosé?

Chartier Créateur d'Harmonies

On pense souvent vin blanc lorsqu'on mange du homard, mais le rosé peut aussi faire un excellent accord. La chair à la fois délicate, charnue et goûteuse de ce crustacé commande un vin élégant, complexe et gourmand, comme celui de Chartier par exemple. C’est un vin sec et fruité qui enrobera à merveille la tendreté de la chair du homard. Son côté ample, son intensité moyennement corsée et sa persistance en bouche soutiendront l’imposant beurre à l’ail. Que votre crustacé soit bouilli, servi en guédille ou grillé au barbecue, ce vin s’accommodera aisément des atours que prendra son compagnon.alt="chartier-rose"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chartier Créateur d’Harmonies Le Rosé 2017. Vin rosé, 750 ml. 20$.

Les Fumées Blanches

Un autre rosé, très différent mais tout aussi séduisant avec le homard, Les Fumées Blanches de Lurton. On connaissait déjà le blanc, mais voici le rosé de Sauvignon, qui est un vrai vin de gastronomie. De couleur pétale de rose, il est appelé «vin gris», en raison de sa couleur pâle tirant sur le gris. Mais il ne faut pas s’y tromper, il n’a de pâle que la couleur. C’est un vin d'une belle minéralité, vif, avec une belle longueur. Il a de la personnalité tout comme notre crustacé. On y retrouve des notes de fruits rouges frais, de fraise surtout, de pêche, d’agrumes et une petite pointe végétale qui s’accordera à merveille avec notre crustacé au citron. Offert en magnum, il sera très pratique pour servir lors de votre prochain party de homard.

alt="fumees-blanches"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

François Lurton Les Fumées Blanches Gris de Sauvignon 2015. Vin rosé, 1,5 L. 28,90$.

Sortez les gants… blancs!

Pour laisser au homard de Gaspésie la chance de se dévoiler dans toute sa splendeur, il ne faut surtout pas y aller avec un vin qui a de la lourdeur. Un chardonnay, oui, mais un chardonnay pas trop boisé et surtout avec beaucoup de minéralité. Comme celui de Bachelder, ce Canadien qui a aussi des vignobles en Bourgogne. L’élégance et la fraîcheur, tant recherchées dans un vin, sont ses marques de commerce. Celui-ci ne fait pas exception. Avec le roi des crustacés, il faut un vin qui va l’enrober de belle façon tout en ayant un peu de «kick» pour lui tenir tête. Minéralité est loin d’être sans personnalité. Une belle acidité, des notes de pomme Golden, de poire, de citron, de miel, de pain grillé et d’épices, dans une texture ample et à la finale soutenue, en font le vin idéal pour le homard thermidor.

alt="bachelder-chardonnay"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bachelder Chardonnay Minéralité 2014. Vin blanc, 750 ml. 23,30$.

Un opéra avec ça?

C’est bien connu, les homards aiment le sauvignon! Ce fumé blanc (autre nom pour le sauvignon dans le Nouveau Monde) du Chili vient de la vallée de Leyda, dans la région de l’Aconcagua et près de l’océan Pacifique. À l’image de son terroir, entouré de collines, frais et venteux, il n’a pas froid aux yeux. Il en résulte un vin à l’acidité vive, au goût prononcé et à la texture ample. Tout comme l’opéra de Carmen, il saura vous séduire avec son côté intense et son ton expressif. Ses parfums d’agrumes, de citron, de lime, de petites notes herbacées, de pain grillé et d’amandes (résultat d’un passage en barrique de quelques mois) vous chanteront la sérénade. Le mariage avec notre crustacé grillé au barbecue et servi avec une petite huile d’olive, parsemé d’échalotes et arrosé d’un trait de jus de citron, sera des plus convaincants.

alt="vin-homard"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carmen Gran Reserva Fumé Blanc. Vin blanc, 750 ml. 12,50$.

Un petit coup de chablis 

Un peu comme le Minéralité de Bachelder, ce chardonnay est loin d’être lourd et trop boisé. C’est un chablis frais, minéral et sophistiqué, qui rend honneur à son prestigieux terroir. La bouche d’une texture ample se termine par une finale persistante. Des arômes de pain grillé, de miel, des parfums de fleurs blanches et de fruits blancs mûrs nous le rendent d’autant plus charmeur. Le fruit dominant plus que le bois, et une acidité agréable et rafraîchissante dans ce vin en font un allié certain pour ce homard de Gaspésie à la chair raffinée. Servez votre crustacé en brochette sur le barbecue, ajoutez-y un peu de beurre, et vous serez au septième ciel avec cet accord divin.alt="vin-homard"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Domaine Laroche Chablis Saint-Martin 2017. Vin blanc, 750 ml. 24,90$.


Pour en savoir plus

Connaissez-vous votre homard?

Véronique Leduc

3 juin 2015

Avenues