La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

14 juillet 2016

Snapchat pour voyager par procuration

Il m’a fallu quelques années avant de prendre réellement le temps de tester l’application Snapchat, qui a récemment fait l’objet d’une chronique du collègue Maxime Johnson. Je l’ai téléchargée d’iPhone en iPhone, sans trop y voir d’intérêt. Puis, «My Story» est arrivée, ce fil qui permet de construire des histoires sur une période de 24 heures. À force d’entendre les copains blogueurs s’extasier devant l’outil, je me suis dit qu’il me fallait peut-être donner une seconde chance à ce réseau social longtemps considéré comme la chasse gardée des moins de 25 ans (une récente étude de comScore a rapporté que 14% des utilisateurs de téléphones intelligents de plus de 35 ans sont maintenant abonnés à Snapchat, comme l’ont mentionné plusieurs médias, dont le Wall Street Journal, Le Monde et Radio-Canada).

alt="Snapchat"

Plus de six mois après le début de mes tests, je l’affirme sans détour: j’y suis complètement accro. Ce que je préfère? Le «vrai» direct (du moins, pour le moment, puisque Snapchat a annoncé qu’on pourra bientôt utiliser des clips déjà tournés). Les gens que je suis publient en live, un peu comme Instagram au début (qui se souvient encore de la signification «d’insta»?).

Aucun moyen de programmer: de toute façon, une fois publié, un snap s’autodétruit 24 heures après (pour les conserver, il est possible d’enregistrer sa «story» — ou des snaps en particulier — sur son portable ou de les ajouter dans la nouvelle «Memory»). J’aime particulièrement voir les coulisses des voyages de blogueurs que je suis ailleurs. Pas étonnant que la très grande majorité des comptes auxquels je suis abonnée soient tenus par des blogueurs de voyage!

Comme pour tous les autres réseaux, la clé est de suivre des utilisateurs qui partagent nos intérêts. C’est ainsi que je parcours ces jours-ci la Forêt-Noire, en Allemagne, avec Corinne de Vie nomade et Audrey, dont je vous ai parlé récemment, sous le thème de l’accessibilité. Je redécouvre Winnipeg à travers le regard de la nutritionniste et auteure Catherine Lefebvre, Grenade, en Espagne, sur les pas de l’animatrice de radio Caroline Dubois, qui y fait un stage de flamenco, et je suis les péripéties de la Française Little Gypsy, qui vient d’être prise en stop par une mère et son fil en VR en direction de Vancouver depuis le Yukon.

alt="roulette-et-sac-a-dos"

Je souris en découvrant les clins d’œil des Bestjobers, couple de Français qui ne sont jamais ennuyeux (ils sont en ce moment en Abitibi et s’apprêtent à explorer le Nouveau-Brunswick). J’envie un peu (beaucoup) Mélissa d’être allée à Bali, mais suis heureuse de la retrouver chez elle, à Bruxelles, où elle me fait découvrir de nombreux bars et cafés. Je grelotte en regardant les snaps de Piotr, qui vient de faire l’ascension du massif du Grand Paradis, dans les Alpes. Je me perds dans les multiples destinations de Bruno Maltor, qui semble avoir le don d’ubiquité. Je rêve devant les décors paradisiaques dans lesquels évoluent Capucine et Thibault de Travel me happy et de Pauline et Benoit de World else. J’attends impatiemment le prochain épisode des aventures d’Adeline et Tony d’On met les voiles, sans doute le couple qui me fait le plus rire sur Snapchat. Je me demande ce que deviennent Julie du blogue Du monde au tournant et JDroadtrip, et quand repartira Pauline alias Graine de voyageuse.

Très peu de stars se trouvent dans «Mes amis», mais je suis fascinée par les voyages d’escalade de l’acteur et chanteur Jared Leto et ne peux m’empêcher de zieuter les snaps de Justin Trudeau, même si je sais très bien qu’il ne les publie pas lui-même.

alt="jared-leto"

Je peux par ailleurs vous dire qu’en ce moment, Jennifer de Moi, mes souliers se trouve à Stockholm après être passée par l’Islande, que Rachel de Découverte Monde se balade en France, qu’Astrid de Just Bordeaux est partie camper, que Claire de No Man Land vient de visiter Versailles, que Lucie de Voyages et Vagabondages s’apprête à quitter l’Argentine après y avoir vécu un an, que Clo, la Française derrière Évasion gourmande, revient du Québec, que Dcouverte (Découverte culinaire) bourlingue du côté de Vancouver, que Solene de My little road est en Italie, que Mathilde, Réunionaise qui vit à Montréal, préfère boire un verre tranquillement plutôt que de chasser les Pokemon (!) et que Joelle d’Elle dit 8 passe ses dernières heures à Barcelone. Cela m’indique les destinations qui seront bientôt mises en valeur dans les blogues de ces derniers!

alt="moi-mes-souliers"

Voyager dans sa propre ville

J’adore également suivre les locaux qui n’hésitent pas à jouer les guides touristiques dans leur propre ville. Mélanie alias «Melimage», célibataire qui blogue sur les relations hommes-femmes et qui sort beaucoup, me présente «son» Paris. Alex alias Padoune propose des images de sa Corse et Audrey, du Portugal. Marie et Michaël, originaires du Nouveau-Brunswick et installés à Ottawa depuis un an, arpentent leur ville d’adoption et ses environs.

La plupart «snapent» toutefois exclusivement sur la route. C’est le cas du tandem de One day one travel, sympathiques Français que j’aime suivre sur différentes plateformes, et d’Amandine et François d’Un sac sur le dos, couple belge qui s’est lancé sur Snapchat depuis peu.

Plusieurs expats partagent aussi des bouts de leur quotidien (certains étant plus actifs que d’autres): Fabienne de Lost in London (à Londres, comme vous vous en doutez), Émylie, Québécoise au Yukon, Michael, Français qui vient de transporter ses pénates en Roumanie, Audrey en Australie

Attention, personne ne peut être intéressant tous les jours! Du côté des snapers, il faut apprendre à bien mettre les choses en contexte et à doser, chose que je peine encore parfois à faire dans mes élans d’enthousiasme. Certains sont des narrateurs nés, comme Juliette de Je ne sais pas choisir. Mais d’autres, qui se contentent de publier des photos sans véritable fil conducteur tout au long de leur story, peuvent finir par ennuyer.

J’aime ceux qui embrassent le côté spontané de l’outil et laissent passer ce qu’on appellerait ailleurs des bloopers. Je me souviens entre autres d’une série de snaps de Megan de 3 pas en avant en vacances avec les enfants, qui n’avaient aucune envie de laisser un moment de répit aux parents…

Je ne suis bien sûr pas que des francophones, mais ils constituent tout de même environ 95% de mes abonnements. Une bonne partie de ces derniers ont retenu mon attention sur d’autres plateformes avant, mais j’ai aussi découvert quelques personnes intéressantes grâce à Snapchat, que je me suis empressée d’aller suivre ailleurs.

L’aisance devant la caméra et l’humour sont deux éléments qui me séduisent généralement. J’avoue ne pas lire assidûment les blogueurs que je suis sur ce réseau. J’ai, de plus, réalisé que des gens que j’aime bien dans la vie peuvent m’ennuyer sur Snapchat parce que leurs champs d’intérêt sont plus éloignés des miens (il en est sûrement de même de leur côté). Chose certaine, j’espère sincèrement que le réseau ne sera pas trop dénaturé par les récents changements, parce que c’est, pour le moment, l’un des rares où l’on peut encore s’éclater sans se préoccuper des stats et de son image!

Si l’envie vous prend de télécharger l’application et que vous ne savez pas trop qui suivre, voici un petit carnet d’adresses des blogueurs mentionnés ci-haut (pour les ajouter, la manière la plus simple est sans doute d’entrer leur pseudo dans l’outil de recherche):

  • Corinne de Vie nomade: vie-nomade
  • Audrey: Audreyroulettes
  • Bestjobers: bestjobers
  • Little Gypsy: littlegypsyblog
  • Alex du blogue On my way: Padoune
  • Mélissa: Mellovestravels
  • Piotr: Piotrsursnap
  • Caro Dubois: dubois_caro
  • Megan de 3 pas en avant: 3pasenavant
  • Catherine Lefebvre: cathelefebvre
  • Solene de My little road: mylitteroad
  • Emylie alias La Yukonnaise: layukonnaise
  • Audrey de Bom dia Portugal: bomdiaportugal
  • Juliette de Je ne sais pas choisir: juliette_jnspc
  • Marie et Michaël d’Entre 2 escales: entre2escales
  • JD roadrip: jdroadrip
  • Graine de voyageuse: grainevoyageuse
  • Bruno Maltor: afrenchtraveler
  • World else: worldelse
  • Travel me happy: travelmehappy
  • One day one travel: onedayonetravel
  • Jennifer de Moi, mes souliers: moimessouliers
  • Du monde au tournant : autournant
  • Carnet d’une Réunionnaise: carnetreunionaise
  • Fabienne de Los in London: fabiennehb
  • Audrey en Australie: audreybourget
  • Rachel: decouvertemonde
  • Astrid: astrid-hash
  • Claire & Pascal de No Mad Land: nomadland2
  • Un sac sur le dos: unsacsurledos
  • Jared Leto: jaredleto
  • Justin Trudeau: justintrudeaupm

Si vous souhaitez en découvrir d’autres, je me suis amusée à créer un répertoire des blogueurs de voyage francophones présents sur Snapchat, que je mets à jour régulièrement. Quant à moi, je suis technomade!

P.S. : Vous avez peut-être constaté que je n’ai pas fait mention des filtres. Pour moi, ils restent anecdotiques. Ils permettent de bonnes doses d’autodérision et d’exprimer sa créativité différemment, mais sans plus. J’aime, en contrepartie, collectionner les géofiltres, qui indiquent le lieu où un snap a été enregistré.


Pour en savoir plus

Snapchat pour les nuls

Maxime Johnson

29 mars 2016

Avenues

Et maintenant, on quitte Snapchat?

Vincent Manilève

8 juillet 2016

Slate.fr

15 comptes Instagram de Québécois à suivre pour voyager par procuration

Marie-Julie Gagnon

24 septembre 2015

Avenues

15 blogues québécois qui font voyager

Marie-Julie Gagnon

29 octobre 2015

Avenues

Inscrivez-vous à l’infolettre