Photo: Facebook Sentiers de L'escapade
24 octobre 2019Auteure : Anne Pélouas

7 balades «spécial derniers feux d’automne»

Pour suivre la progression des couleurs d’automne au Québec, rien de tel que la carte interactive de Québec Original (Tourisme Québec), mise à jour chaque semaine depuis septembre. On y déniche sept perles qui brillent encore de tous leurs feux. À découvrir à pied ou en vélo dans les prochains jours!

Du vélo en Montérégie

La Route des champs est une belle piste cyclable asphaltée (et sans grand dénivelé) de 40 km qui relie Chambly à Granby, en passant par Richelieu, Marieville, Rougemont, Saint-Césaire et Saint-Paul-d’Abbotsford. Au programme: la rivière Richelieu, des paysages de champs, de vergers, de vignobles; le tout avec les collines montérégiennes pour arrière-plan. Coloris assurés! 

Les plus?

Photo: Olivier Langevin, Facebook Tourisme Montégérie

Le tour de l’île d’Orléans en vélo de route

Finie la folie des sorties aux pommes en auto à l’île d’Orléans, vive le retour au calme! De Sainte-Pétronille à Saint-Pierre, en passant par Saint-Laurent et Sainte-Famille, vous découvrirez que le tour de l’île (circuit Félix-Leclerc) en 67 km est encore très «coloré», non seulement sur les arbres, mais aussi dans les nombreux vignobles, les feuilles des vignes rougissant à plein régime…

Le plus:

Couper le tour complet de l’île en empruntant la route des Prêtres et la route du Mitan, qui la traversent de part en part, avec passage en érablières, puis champs dorés à perte de vue sur les hauteurs.

Photo: Louis Hébert, Facebook Tourisme île d'Orléans

À pied ou en canot au Centre de la nature

Cet espace de verdure de 50 hectares offre une belle occasion de sortie facile aux portes de Montréal. Même si les jardins entament leur hibernation, on peut encore s’y promener agréablement et la location de canots et de kayaks est encore possible le week-end pour une balade sur le Grand Lac.

Le plus :

L’accès gratuit au parc.

Photo: Facebook Centre de la nature de Laval

À pied au mont Rigaud

Fini le temps du Festival des couleurs, mais les abords du mont Rigaud sont encore tout en feu. Les cinq Sentiers de l’escapade comptent 27 km, avec un dénivelé maximum de 100 mètres. Ils sont accessibles via six stationnements. Le sentier La clé des bois (5,4 km aller-retour) se complète en 1h30, tout comme La foulée du cerf (5,2 km aller-retour). Il faut 3h pour parcourir les 13,5 km de la boucle Le haut lieu.

Les plus:

  • La gratuité d’accès.
  • Les activités à venir: atelier d’initiation au canicross (27 octobre), séance d’immersion en forêt – ou «bain en forêt» à la mode shinrin-yoku japonaise (2, 16 et 30 novembre). 
Photo: Facebook Sentiers de L'escapade

À pied dans la réserve naturelle Gault

Propriété de l’Université McGill, ce site du mont Saint-Hilaire est reconnu comme première réserve mondiale de la biosphère au Canada. Vingt-quatre kilomètres de sentiers parcourent la montagne et permettent la découverte d’une forêt exceptionnelle où domine l’érable à sucre et le hêtre à grandes feuilles, deux des plus beaux arbres en automne. La forêt est l’un des rares gros «blocs» forestiers intacts du Québec. Certains de ses érables ont plus de 400 ans! À rechercher sur l’un des sentiers de longueurs diverses (500 m à 5 km).

Le plus:

La montée aux quatre sommets dominant le lac Hertel.

Photo: Facebook Réserve naturelle Gault, Mont St-Hilaire, Université McGill

À pied ou en vélo de montagne au parc national d’Oka

La diversité des espaces naturels de ce parc de près de 24 km2 – entre lac des Deux-Montagnes, milieux humides, colline et forêt – promet de vous en mettre plein la vue jusque tard en automne. Particulièrement sur le sentier L’Érablière, une courte boucle de 1,3 km accessible par le poste d’accueil de la Grande Baie. Érablière argentée (pour les couleurs) et milieux humides (pour observer les oiseaux migrateurs) sont au programme d’une autre boucle de 4 km nommée La Grande Baie.

On peut aussi monter au calvaire d’Oka (4,4 km aller-retour) ou emprunter la boucle Le Sommet (6,7 km) à pied ou en vélo de montagne pour un point de vue panoramique. Le circuit le plus long – La Sauvagine – est une boucle de 11,8 km, de niveau intermédiaire, qui combine le bord des berges du lac des Deux-Montagnes et celui du lac de la Sauvagine, la traversée d’une belle chênaie, puis celle d’une érablière argentée.

Le plus:

Les «vendredis grands-parents» dans ce parc comme dans tous ceux de la SÉPAQ: accès gratuit avec petits-enfants jusqu’à la fin de juin 2020.

Photo: Facebook Parc national d'Oka

À pied, en vélo de montagne ou dans les airs dans la région de Gatineau-Ottawa

Les sentiers de randonnée pédestre et de vélo de montagne qui sillonnent le grand parc de la Gatineau sont encore abondamment colorés par la forêt environnante, mais on peut aussi profiter toutes les fins de semaine jusqu’au 3 novembre «des couleurs dans les cimes des arbres», annonce le Camp Fortune. Il gère dans les collines du parc de la Gatineau un parc aérien doté de jeux plus ou moins physiques et de tyroliennes pour voir la flamboyante canopée de haut.

La Ceinture de verdure entourant Ottawa offre d’autres occasions de belles randonnées à pied ou en vélo. La Mer Bleue dispose ainsi de 20 km de sentiers, dont un sur une promenade de bois de 1,2 km au-dessus d’une tourbière du plus bel effet en automne. Plus à l’ouest, regardez défiler en vélo les couleurs sur le sentier des Salsepareilles, qui donne accès au Marécage Rocailleux, ou rejoignez à pied ou en vélo les abords de la baie Shirleys (rivière des Outaouais). Une bonne dizaine de kilomètres de sentiers sont aménagés dans cette aire de conservation.

Le plus:

Le coucher du soleil sur la baie Shirleys pour un dernier grand souffle d’ocre et de rouge sur les arbres alentour.

Photo: ninanearandfar/ig, Facebook Commission de la capitale nationale