La chronique Voyage de Marie-Julie Gagnon

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

Dans ma caravane, je t’emmènerai…

La popularité des voyages en van et en véhicules récréatifs ne se dément pas. Plus que jamais, les entreprises de location ont le vent dans les voiles. Si vous songez à cette option pour les vacances d’été, mieux vaut toutefois vous pencher sur la question dès maintenant.



Pandémie oblige, les Québécois préparent leurs vacances d’été beaucoup plus tôt cette année. Bien que les ventes de camping-cars et de véhicules récréatifs aient fracassé des records au cours des derniers mois, cette option ne convient pas à tous. La bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent en faire l’expérience sans devenir propriétaire d’un «cocon» roulant? Les options de location sont plus nombreuses que jamais.

Dans le Petit guide pour la location de van au Québec, Go-Van dresse une liste d’entreprises de location au Québec. En plus de Vanlife Mtl – qui n’a plus de disponibilités entre la mi-juin et la fin août –, on trouve des joueurs moins connus, comme Vangabonds et Le Baroudeur.

En plus de Vanlife Mtl – qui n’a plus de disponibilités entre la mi-juin et la fin août –, d'autres entreprises offrent la location de van, comme Vangabonds et Le Baroudeur. Photo: Facebook Vangabonds

Lancée en début d’année, Bromont Campervan avait déjà loué plus de 50% de sa flotte de véhicules pour juillet et août à la fin mars, à peine cinq semaines après son ouverture. La flotte compte huit fourgonnettes pouvant accueillir de un à quatre voyageurs.

Depuis 2018, Rikiki Campers propose pour sa part de louer un van à partir de Rimouski. Cette année, la flotte passe à six véhicules: quatre de deux places et deux de quatre places. Chacun arbore des œuvres d’artistes locaux originaires de différentes villes du secteur. Les voyageurs peuvent garer leur voiture gratuitement sur place et, ainsi, utiliser le kilométrage inclus dans les régions choisies pour les vacances. Si, en date d’aujourd’hui, on ne sait pas s’il sera possible se rendre dans les Maritimes cet été, les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord se combinent aisément selon nos envies du moment. Et oui, il reste des disponibilités, surtout en juillet.

Il reste des disponibilités, surtout en juillet, pour les vans de Rikiki Campers, qui arborent des œuvres d’artistes locaux.

L’un des plus grands joueurs au Canada, toutes tailles de véhicules confondues, reste CanaDream. La pandémie a forcé l’entreprise, qui louait auparavant ses véhicules aux voyageurs internationaux, à se repositionner vers le marché canadien. Certains types de véhicules sont disponibles à l’année alors que d’autres sont saisonniers, comme le Maxi Travel Camper, qui sera disponible en location à partir de Toronto, Montréal et Halifax à compter du 1er mai.

Vous préférez ne vous occuper de rien (ou presque)? Pour des vacances sans prises de tête, Terres d’Aventure offre pour une deuxième année des forfaits clés en main en fourgonnettes de luxe. Cinq itinéraires au Canada sont cette année au programme, dont deux au Québec: Charlevoix et Saguenay et Gaspésie et Bas-Saint-Laurent. Axés sur l’agrotourisme, les circuits de 13 jours au Québec bénéficient du support du programme Explore Québec, avec un rabais de 25% pour les voyageurs québécois. «Nous proposons des adresses inédites, des sites réservés à l’avance et isolés et des rencontres avec des agriculteurs, en plus de mettre de l’avant des activités physiques et de plein air au Québec», dit Jad Hadad, directeur de Terres d’Aventure Canada.

Pour des vacances sans prises de tête, Terres d’Aventure offre pour une deuxième année des forfaits clés en main en fourgonnettes de luxe. Photo: Terres d’Aventure

Si les forfaits pour la Gaspésie affichent presque tous complet, il reste des disponibilités ailleurs. «Nous avons de la place pour Charlevoix et le Saguenay et pour tous nos voyages dans l’Ouest», confirme le directeur. À noter que le rabais de 25% s’applique seulement aux destinations québécoises.

Depuis l’année dernière, Club Aventure loue également différents types de fourgonnettes aménagées. L’agence a elle aussi concocté des forfaits permettant de bénéficier du rabais de 25%.

Photo: Terres d’Aventure

Combien ça coûte?

Les coûts sont très variables selon les entreprises, mais aussi la période de l’année et les inclusions. À titre d’exemple, une nuitée chez Bromont Campervan coûte 142$ entre le 1er mai et le 15 septembre. Les forfaits de Terres d’Aventure au Québec sont affichés à partir de 2370$ pour 13 jours, mais comptent plusieurs inclusions.

Protégez-vous vient de publier un dossier très complet sur la location de véhicules aménagés, en prenant l’exemple de trois itinéraires au Québec, dans l’Ouest canadien et dans le sud-ouest des États-Unis. «Louer un tel véhicule au Québec, dans l’ouest du Canada ou au sud-ouest des États-Unis peut facilement coûter plus de 1 000$ pour une semaine de vacances, résume le journaliste Maxime Bilodeau. Et outre le modèle du van sélectionné (généralement pour une à quatre personnes) et son confort, d’autres facteurs font gonfler la facture déjà bien salée.»

Parmi les choses à vérifier, mentionnons les assurances, qui ne sont pas toujours incluses dans le prix de location. De plus, outrepasser le kilométrage alloué peut faire gonfler la facture. «Selon les locateurs, il peut alors en coûter jusqu’à 0,40$ par kilomètre supplémentaire, souligne Protégez-vous. Heureusement, vous pouvez prévoir le coup lors de la location, en doublant le kilométrage, en optant pour un forfait illimité ou simplement en planifiant votre itinéraire, quitte à être plutôt conservateur dans vos prévisions.»

Une nuitée chez Bromont Campervan coûte 142$ entre le 1er mai et le 15 septembre. Photo: Facebook Bromont Campervan

Où dormir?

Il ne suffit pas de louer un van ou un VR: il faut aussi pouvoir le garer pour la nuit! Pour s’informer, VRcamping et Camping Québec sont de bons points de départ, en plus de la SÉPAQ et de Parcs Canada. De nombreux sites et applications mobiles permettent également de repérer les lieux qui accueillent les campeurs gratuitement (ce qu’on appelle le boondocking), comme iOverlander.

Parmi les options qui se démarquent, Terego, entreprise fondée en 2017 par une mère et sa fille, Michèle Bourassa et Karine Morin, propose de séjourner dans des lieux agrotouristiques ou patrimoniaux, comme une ferme ou un vignoble. Inspiré d’un réseau de producteurs du terroir qui offrent des stationnements gratuits pour une nuit aux voyageurs en VR en Nouvelle-Zélande, Terego fonctionne sous forme d’abonnements. Les passeports donnent accès à plus de 850 lieux. À titre d’exemple, celui de trois jours coûte 55$.

Terego propose de séjourner dans des lieux agrotouristiques ou patrimoniaux, comme une ferme ou un vignoble. Photo: Facebook Terego

Pour vous inspirer

Signe que le printemps est déjà bien installé, l’émission Van aventure, animée par Dominic Arpin (et son chien Mika!) à Évasion, présentera son premier épisode le 8 avril. Dans cette vidéo, l’animateur partage ses routes coups de cœur. «Ce qui est le fun en van, ce sont les spots secrets», dit-il. En attendant les nouveaux épisodes, il est possible d’en revoir quelques-uns de la première saison en ligne (ou sur Illico, si vous êtes abonné).

TV5 propose pour sa part de (re)visionner les épisodes de La belle vie avec Go-van en attendant la deuxième saison, dont le premier épisode sera diffusé le 8 avril. L’animateur, Julien Roussin-Côté, est aussi l’auteur du best-seller Vie de van, publié chez Parfum d’encre en 2019.

À lire également: Le Québec en VR et Et si on louait un VR ou un camping-car pour les vacances?