Photo: Marie-Julie Gagnon
1 octobre 2018Auteure : Marie-Julie Gagnon

Nouveautés parisiennes!

Vous partez bientôt pour Paris? Voici quelques nouveautés à ne pas manquer, tant pour manger une bouchée que pour dormir, boire un verre ou s’émerveiller.

1- L’Atelier des lumières

Voilà sans doute l’un des projets qui a le plus fait jaser au cours des derniers mois. Depuis avril 2018, L’Atelier des lumières ravit un public composé d’amateurs d’art comme de néophytes. Une visite dans ce centre d’art numérique donne l’impression de se retrouver parmi des tableaux animés. Gustav Klimt et Hundertwasser sont à l’honneur des premières expositions. On y croise autant des couples que des familles et des gens seuls.

Une visite dans ce centre d’art numérique donne l’impression de se retrouver parmi des tableaux animés. Photo: Marie-Julie Gagnon
Les expositions de L'Atelier des lumières donne l’impression de se retrouver parmi des tableaux animés. Photo: Marie-Julie Gagnon

2- Les berges de la Seine

Magique. Voilà le premier mot qui vient à l’esprit pour décrire l’atmosphère qui règne sur les berges de la Seine, dont une partie est interdite aux voitures depuis deux ans. Des buvettes et des stands de restauration variés, dont plusieurs nouveaux, donnent envie de consacrer plusieurs soirées à leur exploration. Depuis octobre 2016, «les véhicules motorisés sont interdits sur 3,3 km de la voie Georges-Pompidou, du quai bas de l’entrée du tunnel des Tuileries (dans le premier arrondissement) à la sortie du tunnel Henri-IV (IVe)», rappelle Le Monde. Pour vous inspirer, consultez cet article de Time Out. À noter que les vélos, les trottinettes et tout autre moyen de locomotion non polluants sont permis.

Photo: Marie-Julie Gagnon
Une partie des berges de la Seine est interdite aux voitures depuis deux ans et cela crée une ambiance magique! Photo: Marie-Julie Gagnon

3- La Felicità

Bien connu dans la Ville Lumière, le Groupe Big Mamma a lancé La Felicità le printemps dernier, dans le 13e arrondissement, derrière la Station F, un campus de start-up. À mi-chemin entre la cuisine de rue et le resto branchouille format jumbo, on se retrouve dans une atmosphère de fête foraine, transats et wagons de train en prime. Barbecue, pizza, desserts, bar à cocktails… On peut facilement trouver «goût à son palais» pour une vingtaine d’euros. À l’étage, un espace bibliothèque donne envie de s’incruster dans les parages entre deux repas. L’espace, qui se trouve au cœur de la halle Freyssienne, est cependant victime de son succès, la queue pour y accéder étant souvent interminable (on parle de deux bonnes heures d’attente!). On a tout aimé – sauf la foule –, mais peut-être un peu plus les grillades, s’il faut absolument choisir.

Photo: Facebook La Felicità
À mi-chemin entre la cuisine de rue et le resto branchouille format jumbo, on se retrouve dans une atmosphère de fête foraine, transats et wagons de train en prime. Photo: Facebook La Felicità

4- Jean-Michel Basquiat et Egon Schiele à la Fondation Louis Vuitton

Dès le 3 octobre et jusqu’en janvier 2019, Jean-Michel Basquiat et Egon Schiele seront à l’honneur de la Fondation Louis Vuitton, au Jardin d’acclimatation. Les 120 tableaux du premier, décédé à 28 ans, risquent d’attirer bon nombre de fans, le prodige né à Brooklyn en 1960 étant considéré comme l’un des artistes les plus marquants du XXe siècle. Inauguré en octobre 2014 après cinq ans de chantier, le vaisseau de verre imaginé par l’architecte Frank Gehry est dédié à l’art contemporain.

Inauguré en octobre 2014 après cinq ans de chantier, le vaisseau de verre imaginé par l’architecte Frank Gehry est dédié à l’art contemporain. Photo: Marie-Julie Gagnon
Le vaisseau de verre imaginé par l’architecte Frank Gehry est dédié à l’art contemporain. Photo: Marie-Julie Gagnon

5- Alphonse Mucha au Musée du Luxembourg

Si vous êtes aussi fan d’Alphonse Mucha que moi, il faut absolument mettre cette exposition au programme lors d’une prochaine visite à Paris. C’est dans le premier musée ouvert au public, en 1750 – devenu le premier musée d’art contemporain, dès 1818 –, qu’on peut voir les œuvres de l’artiste tchèque, surtout connu pour son travail d’affichiste.

Le printemps et l'été selon Alphonse Mucha. Photo: Marie-Julie Gagnon
Le printemps et l'été selon Alphonse Mucha. Photo: Marie-Julie Gagnon

6- Picasso Bleu et Rose

Premier partenariat d’envergure entre le Musée d’Orsay et le Musée national Picasso-Paris, Picasso Bleu et Rose présente deux périodes déterminantes de l’artiste, arrivé à Paris en 1900. Ce sont ses jeunes années qui sont mises en valeur dans les 300 œuvres de l’exposition, présentée jusqu’au 6 janvier 2019 au Musée d’Orsay.

Pablo Picasso, «Arlequin et sa compagne» (1901) Moscou, The Pushkin State Museum of Fine Arts. © Photo Musée d'Orsay / Sophie Boegly-Crépy © Succession Picasso 2018
Pablo Picasso, «Arlequin et sa compagne» (1901), Moscou, The Pushkin State Museum of Fine Arts. © Photo Musée d'Orsay / Sophie Boegly-Crépy © Succession Picasso 2018

7- Les trottinettes en libre-service

La nouvelle mode à Paris, comme dans plusieurs grandes villes du monde? Se déplacer en trottinette. Trois compagnies se disputent le marché dans la Ville Lumière: Lime, Bird et Bolt. CNEWS a comparé le fonctionnement de chacune. De son côté, LCI a testé Lime, qui nécessite le téléchargement d’une application pour pouvoir les repérer. On en voit stationnées un peu n’importe où dans la ville, parfois dans des lieux un peu improbables ou carrément sur les trottoirs. Mentionnons qu’on trouve aussi des scooters électriques, qui fonctionnent sous le même principe de «free floating».

Photo: Facebook Maitika
La nouvelle mode à Paris? Se déplacer en trottinette. Photo: Facebook Maitika

8- De nouveaux hôtels

Entre l’Hôtel Fauchon, qui combine luxe et gourmandise, et le Motel One, dernier-né de la chaîne allemande, les possibilités sont nombreuses. Un exemple? The Playce Hotel, nouvelle adresse du groupe Happy Culture, au cœur du quartier de Barbès. Si vous craquez pour le style Art déco, le Niépce, hôtel-boutique de 52 chambres, l’Hôtel Baume, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, et l’Hôtel Eiffel Blomet, qui a rouvert en 2017 après une longue période d’embellissement, sont à considérer.

Photo: Facebook Niepce PARIS
Le Niépce Paris est un hôtel-boutique au style Art déco. Photo: Facebook Niepce PARIS

Merci à Air Transat, qui offre des vols vers Paris toute l’année de Montréal et Québec, ainsi qu’à Sweet Inn, pour louer un appartement tout en ayant accès aux services d’un hôtel. Merci aussi à Anne Pélouas et à Atout France Canada pour l’aide à la recherche de nouveaux hôtels.