17 juillet 2015Auteure : Marie-Julie Gagnon

Camping

Camper en 2015

Mordus de camping, vous croyez avoir tout vu? Attachez vos tentes avec de la broche! De nouveaux sites promettent de vous faire vivre des expériences hors du commun cet été.

L’une des grandes nouvelles est sans doute l’ouverture du Camping Grosbois, au parc national des Îles-de-Boucherville, le 17 juillet. La Sépaq a annoncé que 54 emplacements de camping sans services sont maintenant proposés, ainsi que 21 «prêt-à-camper» en tente Huttopia.

Les campeurs accéderont à leur emplacement à pied, à vélo, ou en petite embarcation, après s’être inscrits au centre de découverte et de services. De nombreuses activités sont au programme cet été, comme 2 400 ans d’histoire, qui se déroule sur le site archéologique Boucher-de-Grosbois, et Découverte du marais, pour mieux comprendre ce milieu de vie du fleuve Saint-Laurent.

Tendance glamping

La popularité de la formule «prêt-à-camper» ne se démentissant pas, nombreux sont les endroits à décliner le concept. Près de Sutton, dans les Cantons-de-l’est, le premier Espace de villégiature Huttopia au Canada vient d’être inauguré. Bien connu à cause des tentes disponibles en location dans les parcs nationaux de la Sépaq, Huttopia a investi 10 millions de $ dans cette nouvelle aventure.

L’objectif : créer un premier espace de villégiature au Québec, à l’image de ceux qui connaissent un franc succès en France, d’où sont originaires les créateurs d’Huttopia. La compagnie souhaite charmer autant les familles qui recherchent tranquilité et activités que les aventuriers.

Vingt chalets, cinquante tentes et des emplacements de camping sont répartis sur 65 hectares, en pleine forêt mixte. À noter qu’en plus du modèles de tente La Canadienne, qui peut accueillir 5 personnes, La Bonaventure risque de plaire aux couples à cause de son caractère plus intime.

Tout sera fourni, de la literie aux serviettes, en passant par l’accès aux douches. Des activités destinées tant aux enfants qu’aux adultes seront au programme, tels des randonnées d’exploration, du rando-yoga, des ateliers de cirque et de poterie.

Le prix? À partir de 29 $ en camping sauvage, de 55 $ pour La Bonaventure, de 109 $ pour La Canadienne et de 160 $ pour Le Chalet, un espace en bois rond sur deux étages pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes.

Du camping… gonflable?

Si les yourtes n’ont cessé de gagner en popularité au cours des dernières années, d’autres habitations inusitées commencent à faire jaser. C’est le cas des habitations gonflables de la compagnie québécoise Cosy bubble, qui a lancé son produit au Salon international du design de Montréal en mai dernier.

Deux sites proposent de dormir dans ces gîtes gonflables offerts en formule «prêt-à-camper» dès cet été : la Salicorne, aux Îles de la Madeleine, et Pohénégamook Santé Plein Air dans le Bas St-Laurent.  Différents forfaits sont disponibles. Oserez-vous essayer?

Si vous cherchez plutôt à vous équiper, MEC propose une foule de tuyaux dans la section de son site dédiée aux familles.