La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

25 mai 2017

Des vacances de dernière minute, est-ce encore possible?

Vous n'avez pas encore planifié vos vacances? Vous serez heureux de savoir qu’il existe plusieurs sites pour trouver des idées à la dernière minute.

Maintenant qu’on peut sortir sans se demander si l’on doit porter tuque et foulard, vient l’inévitable moment où nous sommes frappés par un éclair de lucidité post-printemps tardif: nous ne sommes pas prêts DU TOUT pour les vacances. Pire: il est sans doute trop tard pour réserver le super-emplacement de camping dans ce lieu de rêve repéré sur Instagram ou une chambre dans la nouvelle auberge dont tout le monde parle.

Est-ce encore possible de céder à ses élans spontanés une fois l’été à nos portes? Chaque année, je me pose la question. J’ai du mal à planifier mes repas du lendemain, alors imaginez réserver des vacances des mois à l’avance! Qui me dit que j’aurai vraiment envie d’un steak demain soir et d’une rando le 8 août?

Dans un monde idéal, nous aurions déjà pensé, planifié et réservé nos vacances d’été entre deux corvées de pelletage. L’industrie touristique nous le fait d’ailleurs bien comprendre avec ses promotions «réservez tôt».

Dans son guide Le Québec en camping, l’auteure et journaliste Marie-France Bornais recommande d’effectuer ses réservations dès février ou mars dans un parc provincial ou national (Sépaq ou Parcs Canada) pour obtenir la période, le site et les services de son choix. «L’improvisation est parfaite pour le camping de début et de fin de saison, qui sont souvent les périodes intéressantes: plus de liberté, plus de choix, moins de monde, moins de trafic! Mais pendant la haute saison touristique (de la Saint-Jean à la fête du Travail, de manière générale), gardez en tête qu’il vaut mieux planifier ses escapades de camping.» Elle a raison: c’est la meilleure chose à faire, et pas seulement pour le camping. Mais si on n’en a pas envie?

Photo: Michael Quinn, Unsplash
Photo: Michael Quinn, Unsplash

La spontanéité ou l’embarras du choix?

Je sais, je suis un cordonnier mal chaussé. Dans toutes mes chroniques, je répète de réserver le plus tôt possible. Pour trouver de meilleurs prix et avoir plus de choix, c’est effectivement la manière la plus intelligente de préparer ses vacances.

La question à se poser, en fait, est la suivante: souhaitons-nous suivre nos envies ou être les premiers à se servir au buffet? Pour ma part, je préfère attendre d’avoir faim que me servir la première. Cela implique toutefois de bien vivre avec l’idée qu’il ne restera peut-être plus de gâteau au chocolat. Tant pis: le shortcake aux fraises sera peut-être encore meilleur!

Pareil pour les vacances. Parfois, un plan B s’avère être un A+! Et si notre procrastination nous permettait de découvrir des endroits méconnus et des trésors cachés? Ce ne sont tout de même pas les options qui manquent. À la Sépaq seulement, on compte 7000 emplacements de camping!

Photo: Teddy Kelley, Unsplash
Photo: Teddy Kelley, Unsplash

Les offres de dernière minute

Si vous faites partie des retardataires vous aussi, vous serez heureux de savoir qu’il existe plusieurs sites pour trouver des idées à la dernière minute, et pas seulement pour des destinations lointaines.

La nouvelle mouture du site de la Sépaq propose par exemple des offres de dernière minute  dans des chalets, des auberges, des tentes en formule «prêt-à-camper» ou des emplacements de camping. Si vos dates ne sont pas coulées dans le béton, vous pouvez aussi cocher la case «flexibilité» pour découvrir un maximum d’options.

Envie d’une escapade en train? VIA Rail propose les Mardis à rabais. Cette semaine, j’ai notamment repéré des billets Montréal-Toronto à partir de 39$ et Montréal-Halifax à partir de 108$.

Les sites d’achats groupés comme Groupon et Tuango ont aussi des offres d’escapades.

Si vous partez quelque part sur un coup de tête, l’application mobile Hotel Tonight peut être intéressante pour trouver une chambre quelques heures avant d’en prendre possession (on peut chercher pour le soir même, le lendemain ou la semaine suivante).

Et si, pour une raison ou pour une autre, tous vos plans tombent à l’eau les uns après les autres, pourquoi ne pas jouer les touristes dans sa propre ville? Là aussi, vous pourriez avoir d’heureuses surprises!


Pour en savoir plus

Stressantes, les vacances

Marie-Julie Gagnon

18 juin 2015

Avenues.ca

Prêt à camper?

Marie-Julie Gagnon

9 juillet 2015

Avenues.ca

Des livres pour se mettre dans l'esprit des vacances

Marie-Julie Gagnon

24 avril 2017

Avenues.ca