La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

28 juillet 2016

Hébergements insolites au Saguenay

Les hébergements dits «expérientiels» ne cessent de gagner en popularité, influançant même le choix d’une destination. Quoi de mieux, pour pimenter ses vacances, que de passer la nuit dans un endroit inusité? Encore plus quand il permet d’observer les étoiles…

Je l’ai souvent dit: le fjord du Saguenay fait partie de ces endroits qui, chaque fois, me font complètement décrocher. À ce jour, l’un de mes plus gros coups de cœur en matière d’hébergement reste les yourtes d’Alfred le voisin d’Oscar avec, à nos pieds, ce fjord majestueux que les baleines aiment autant que nous.

De passage au Saguenay, j’ai eu envie de retourner visiter l’un des pionniers en matière d’hébergements insolites au Québec: le Parc Aventures Cap Jaseux. J’ai eu l’occasion de dormir dans l’une de leurs cabanes dans les arbres il y a quelques années, mais je n’avais pas eu l’occasion d’y retourner depuis l’ajout du dôme (en 2013) et des deux sphères (en 2014).

Photo: Marie-Julie Gagnon.
Photo: Marie-Julie Gagnon.

Un engouement monstre!

Impossible toutefois de dormir dans l’un ou l’autre: tout est complet pour l’été. «Il y vraiment un engouement pour ce type d’hébergement», constate Rebecca Tremblay, directrice générale du parc, avant de préciser qu’il faut réserver de six à huit mois à l’avance le dôme ou l’une des sphères.

Avant l’arrivée des prochains occupants, Rebecca m’ouvre la porte de la sphère miroir. À l’intérieur, on se sent vraiment comme à bord d’un vaisseau spatial. L’espace est maximisé: tout s’imbrique à la perfection. Même si la pièce est exiguë, on trouve un lit double (qu’on déploie avant d’aller dormir), deux lits simples superposés, une table, des fauteuils et le nécessaire pour manger et cuisiner. WOW!

Photo: Marie-Julie Gagnon
Photo: Marie-Julie Gagnon

Détail qui a bien plu à l’accro de la techno que je suis: on trouve une prise USB pour recharger les téléphones.

J’apprends que c’est une équipe de la région qui a imaginé ces habitations qui rappellent à la fois les Free spirit houses en bois de l’île de Vancouver (pour l’extérieur) et le design scandinave (pour l’intérieur). «Un inventeur, un ingénieur, un dessinateur du Saguenay ont pensé au concept et l’ont créé, explique Rebecca Tremblay. Il a fallu 18 mois entre la conception et la construction complète.»

Photo: Marie-Julie Gagnon.
Photo: Marie-Julie Gagnon.

Chaque sphère a coûté plus de 100 000$, incluant la recherche et le développement. «C’est une entreprise du parc industriel de Saguenay construit des coques de navire. C’est là que nous avons fait faire les moules pour les sphères, complètement en fibre de verre.»

En m’approchant du dôme, surprise… de taille! J’imaginais l’endroit vraiment plus petit. Ici, plus d’espace, une terrasse et une vue spectaculaire sur le fjord. L’avant étant complètement transparent, on peut admirer le paysage depuis le lit. Je peux difficilement imaginer plus féérique par une nuit étoilée!

Seul hic: pas de toilette. Il faut faire quelques pas à l’extérieur pour aller au petit coin.

Un village de yourtes dans les montagnes

Juste avant d’aller redécouvrir le Parc Aventures Cap Jaseux, je suis allée voir de plus près l’un des projets les plus récents: Imago Village. J’en ai glissé un mot l’hiver dernier et dans un article à propos des nouveautés de la région: Imago Village est, comme son nom l’indique, un village de six yourtes (pour l’instant) conçu par l’équipe d’Imago Structures, compagnie de Saint-David-de-Falardeau qui fabrique des habitations inspirées de celles de la Mongolie (ce sont d’ailleurs leurs yourtes qu’on retrouve chez Alfred le voisin d’Oscar, mais de plus grande taille). Ici, on troque la vue sur le fjord pour celle sur les Monts-Valin.

Photo: Marie-Julie Gagnon
Photo: Marie-Julie Gagnon

L’hiver, la neige abondante transforme les environs en paradis de la motoneige. «La 93, portion Monts-Valin, aussi appelée "Circuits des sommets", passe ici», indique Martine Houde, directrice du développement des affaires d’Imago structures. Pas étonnant qu’Imago village ait affiché presque complet les week-ends dès son ouverture, en début d’année!

Pouvant accueillir jusqu’à cinq personnes, chacune des yourtes comprend un divant lit, un lit double et un lit simple. Un petit micro-ondes et un réfrigérateur facilitent la préparation des repas, mais il faut apporter sa vaisselle. Bon à savoir: les yourtes ont toutes des prises de courants, y compris à la mezzanine, près des lits. «Il y aura bientôt Wi-Fi!» promet Martine Houde, qui mijote encore plusieurs projets. Le bloc sanitaire sera également bientôt ajouté.

Photo: Marie-Julie Gagnon
Photo: Marie-Julie Gagnon

À deux pas de l’Éternel spa et de la station de ski Le Valinouët, Imago village m’apparaît parfait pour un week-end d’amoureux. D’ailleurs, sachez que les visiteurs sont moins nombreux l’été que l’hiver, alors il est toujours possible d’effectuer des réservations pour cet été.

De mon côté, je me suis endormie en contemplant le ciel, dans un lit très confortable, à la mezzanine. Oui, tout est mis en place pour qu’on y fasse de bien beaux rêves!