La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

7 avril 2016

Comment se porte la blogosphère voyage en 2016?

Je vous écris de Bruxelles, où le troisième Salon des blogueurs de voyage vient de prendre fin. Au cours des derniers jours, conférences et rencontres professionnelles ont permis aux participants de puiser l’inspiration et de tisser des liens avec d’éventuels partenaires. L’événement a attiré 170 blogueurs de différents pays de la francophonie, dont une dizaine de Québécois. Une troisième édition franchement réussie, où les participants ont notamment eu droit à un gala au Centre belge de la bande dessinée (quelle soirée!).

La blogosphère a beaucoup évolué ces dernières années. On ne lance plus un blogue avec les mêmes objectifs en 2016 qu’il y sept ou huit ans. «Ça n’a plus rien à voir, observe Sarah Dawalibi, créatrice du Blog de Sarah. En 2009 [année de création de son blogue], c’était presque la préhistoire du blogging. À cette époque-là, chacun publiait un peu son journal intime sur Internet. En l’espace de quelques années, les blogues, de manière générale, sont devenus des médias à part entière, au même titre que les médias traditionnels. Maintenant, on a vraiment un lectorat, on influence les gens et on a des partenariats avec les entreprises du tourisme.»

Mélissa Monaco, blogueuse belge derrière Mel loves travel, abonde dans le même sens. La professionnalisation est la première chose qui lui vient à l’esprit quand on lui demande ce qui a changé depuis ses débuts. «Même des blogues qui démarrent se lancent avec un plan marketing derrière. Ils arrivent avec des sites hyperléchés, où tout a été pensé au millimètre, avant même d’écrire le premier article.»

Fabrice Dubrisset, alias Instinct voyageur, lancé il y a six ans, constate pour sa part l’importance prise par les réseaux sociaux au cours des dernières années. «La première chose, c’est la multiplication des plateformes, dit-il. Au début, ce qui était important, c’était votre blogue, WordPress ou autre chose. Ensuite, on relayait les articles. Les médias sociaux servaient purement au relais. Ils se sont multipliés et sont devenus de plus en plus complexes.»

Un star système?

Certains blogueurs sont de véritables vedettes auprès de leur communauté. C’est le cas de Bruno de Votre tour du monde (afrenchtraveler sur Instagram et Snapchat), qui a annoncé le 26 mars dernier sur Twitter que son blogue avait enregistré plus d’un million de pages vues depuis le 1er janvier 2016. La page Facebook de son blogue compte plus de 68 000 abonnés et son compte Instagram, 117 000. Sa force: l’image, photo ou vidéo.

Le blogue Votre tour du monde
Le blogue Votre tour du monde

Alex Vizeo s’est pour sa part fait connaître grâce à ses vidéos décalés tournés pendant son tour du monde, il y a trois ans. Il vit aujourd’hui de son blogue et parcourt la planète avec sa caméra. Près de 16 500 personnes sont abonnées à sa chaîne YouTube, et près de 42 000 suivent ses péripéties sur Facebook.

Elisa et Max, mieux connus sous le nom de «Bestjobbers», reçoivent également l’appui d’une communauté exceptionnelle. Elisa a remporté le concours «Meilleur job du monde» organisé par Tourism Australia en 2013. Depuis le retour du couple du pays des kangourous, les partenariats se multiplient. Le duo gagne aujourd'hui sa vie en partageant ses pérégrinations sur un blogue et sur les réseaux sociaux. Près de 68 000 personnes les suivent sur Instagram et 18 000 sur Facebook.

Comme chaque année depuis sa création, le trophée We are Travel récompense un blogueur selon différents critères. Pour poser sa candidature, un blogueur doit obligatoirement participer au salon. Cette année, le prix a été attribué au dynamique tandem de Lost in USA. C’est Lucie Aidart de Voyage et Vagabondages qui a remporté le deuxième prix. Alex Vizéo, Novo Monde et Ooh my world en Écosse et ailleurs ont également fait partie des finalistes. Pour la première fois, le prix «Espoir» a récompensé le blogue le plus prometteur selon le jury. C'est On met les voiles, d'Adeline et Tony, qui a été primé.

Lors de la soirée du gala, le prix Clic D'Or ADONET a par ailleurs été remis pour la première fois à un blogueur choisi lors d’un vote des membres de l’Association Des Offices Nationaux Étrangers de Tourisme en France. C’est Madame Oreille, bien connue dans la blogosphère pour ses photos exceptionnelles, qui est repartie avec le premier trophée.

Nouveaux blogues à surveiller

L’une des grandes forces du Salon des blogueurs de voyage est sans doute de pouvoir découvrir de nouveaux talents. L’atmosphère conviviale facilite les contacts entre les «vieux» blogueurs et les nouveaux. Les échanges sont nombreux et enrichissants pour tous.

Si vous ne connaissez toujours pas Little Gypsy, il faut absolument aller jeter un coup d’œil à ses vidéos complètement déjantées. Lancés il y a à peine un an, son blogue et sa chaîne YouTube lui permettent aujourd’hui de gagner sa vie. Croisée pour la première fois lors du Salon des blogueurs, Morgane, la créatrice, est exactement comme on l’imagine: souriante et pétillante.

Côté québécois, Nadia et Mike, des Love Trotters, et Anne Pelouas de Grouille pour pas qu’ça rouille, tous présents au Salon, font partie des nouveaux blogueurs de la Belle province à surveiller.

Le blogue Love Trotters
Le blogue Love Trotters

Organisé grâce à l’appui de plusieurs partenaires, notamment des offices belges de tourisme en France, Wallonie-Bruxelles Tourisme et Visit Flanders, le Salon des blogueurs de voyage s’est déroulé moins de deux semaines après les attentats du mois dernier. Pour l’organisateur Xavier Berthier, la présence de nombreux influenceurs ne peut qu’être positive. «Les blogueurs qui sont présents ont à eux tous une visibilité de plusieurs millions de lecteurs et d’abonnés en plus sur les réseaux sociaux cumulés, donc il est évident que cette visibilité-là sera absolument formidable pour la destination, pour apporter un petit coup de pouce supplémentaire», a-t-il confié au Journal télévisé de la RTBF.

 J’ai pu me rendre au Salon des blogueurs voyage grâce à Air Canada, qui propose des vols quotidiens toute l’année vers Bruxelles, et au comparateur d’hôtels Trivago. Merci!


Pour en savoir plus

Les blogueurs de voyage se donnent rendez-vous en Belgique

Elisabeth Groutars et Camille Dekequer

4 avril 2016

bx1

Nouveau blogue pour les amateurs de plein air

Marie-Julie Gagnon

27 janvier 2016

Avenues

15 blogues québécois qui font voyager

Marie-Julie Gagnon

29 octobre 2015

Avenues

Inscrivez-vous à l’infolettre