19 septembre 2019

Texte présenté par Place des Arts

Paco de Lucía Project à la Place des Arts: la puissance du flamenco

Qui ne connaît pas le flamenco qui, de son seul nom, nous transporte dans un autre univers, sensuel et expressif? Plusieurs considèrent ce style artistique comme un trésor inestimable. À telle enseigne que le flamenco est inscrit depuis 2010 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Avec Flamenco Fantaisies – The Paco de Lucía Project, c’est une tranche de cet univers unique qui prendra place sur la scène du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts le 18 octobre prochain. Il s’agit d’un spectacle hommage à Paco de Lucía, figure emblématique du genre. Ce spectacle de Javier Limón, une autre vedette du genre, réunit sur scène les musiciens du légendaire de Lucía. Avis aux amateurs!

Un style unique

C’est à la région espagnole de l’Andalousie que l’on doit le flamenco, un style de musique et de danse né au 18e siècle. Les opinions divergent quant à son origine exacte, mais la version la plus plausible raconte que le flamenco est né du métissage culturel entre musulmans, chrétiens, juifs, gitans et autres habitants qu’accueillait à l’époque cette région du sud de l’Espagne.

Pendant une représentation de cante, l’expression vocale du flamenco, un homme ou une femme peut exprimer le chagrin, la joie, la tragédie, l’allégresse ou la peur, par exemple. Bref, le style peut refléter toute la gamme des émotions par des paroles sincères et senties. De son côté, le baile, une danse de passion et de séduction, peut traduire tout autant d’émotions. Finalement, l’art de jouer de la guitare, dans ce cas appelé le toque, fait aussi partie de l’expression artistique du flamenco.

Encore aujourd’hui, le flamenco est joué lors de fêtes religieuses, de rituels, de cérémonies et de fêtes, ou même, se transforme en berceuses pour endormir les enfants. Tout ça grâce à une transmission qui s’effectue depuis 300 ans.

Pour qu’il traverse le temps ainsi, il y a certainement quelque chose de très puissant dans le flamenco. Tellement que désormais, on trouve des écoles de flamenco partout dans le monde, dont ici, au Québec.

Paco de Lucía figure de proue du flamenco

On dit que ce style est si intime qu’un bon interprète se doit d’imprégner son travail de sa personnalité et de sa sensibilité. Là était peut-être le secret de Paco de Lucía, un maître de la guitare flamenca et ambassadeur de ce style musical. Plusieurs disent de lui qu’il était le meilleur guitariste flamenco au monde et qu’il aurait, grâce à sa carrière d’une cinquantaine d’années et à sa trentaine d’albums, révolutionné le style.

Né en Andalousie en 1947, Francisco Sánchez Gomez, alias Paco de Lucía, a commencé la guitare dès l’âge de cinq ans, a remporté son premier concours de flamenco à 12 ans et a enregistré son premier album à 17 ans. Ce n’est pas pour rien que certains parlaient d’un «jeune prodige».

Dans le milieu, la mort, en 2014, de cet artiste accompli a été un immense choc. Sa vie s’est terminée abruptement sur une plage mexicaine alors qu’il n’avait que 66 ans.

Hommage à Paco de Lucía

Un des plus fervents admirateurs de l’artiste est certainement Javier Limón, qui cherche depuis sa disparition à honorer sa mémoire. En effet, Javier Limón, gagnant à dix reprises d’un Latin Grammy®, a créé The Paco de Lucía Project en réunissant le groupe de musiciens qui accompagnait en tournée Paco de Lucía lors des dix dernières années de sa carrière.

Javier Limón a composé et enregistré quatre albums grâce auxquels il a fait le tour du monde. De plus, à titre de producteur, il a à son actif plus d’une centaine d’albums musicaux, composés et produits pour des artistes variés. Il a aussi composé de nombreuses bandes sonores de films.

Mais c’est pour rendre hommage à son complice de longue date, avec qui il a lancé l’album Cositas buenas, qui a obtenu le prix du meilleur album de flamenco aux Latin Grammy Awards en 2004, avant d’être élu album jazz de l’année aux Billboard Latin Awards en 2005, que Javier Limón sera de retour à la Place des Arts le 18 octobre prochain. Un peu comme si Paco de Lucía avait encore le pouvoir d’émouvoir, même après sa vie…

Place au flamenco !

Flamenco Fantaisies – The Paco de Lucía Project
Le 18 octobre 2019
Au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts