7 octobre 2019Auteure : Avenues.ca

Texte présenté par Place des Arts

Le glorieux chant de The Kingdom Choir

Au Québec plus de 500 000 personnes pratiquent le chant choral. Ajoutez à cela toutes les personnes qui ne le pratiquent pas, mais qui aiment l’écouter et vous obtenez un immense bassin de passionnés. Et dans l’univers du chant choral, le gospel tient une place de choix. Parions donc que les amateurs seront nombreux à se diriger vers la Place des Arts le 7 novembre prochain pour entendre The Kingdom Choir, le célèbre chœur qui a séduit le monde entier en interprétant Stand By Me lors du mariage du Prince Harry en mai 2018.

La longue tradition du chant choral

Il faut remonter au 16e siècle pour retracer les origines du chant choral, qui puise dans les rites du christianisme. En effet, c’est l’Allemand Martin Luther, frère augustin théologien, professeur d’université, initiateur du protestantisme et réformateur de l’Église qui en serait l’initiateur. En 1517, avec les musiciens J. Whalter, C. Rupff et L. Senfl, il adapte la mélodie grégorienne et traduit la Bible (écrite en latin) en langue du pays afin de la rendre accessible à tous. Luther et ses collaborateurs permettent ainsi aux fidèles de prendre part à la célébration du culte et popularisent, par le fait même, le chant choral.

Des bienfaits démontrés

Aujourd’hui, si les églises sont de moins en moins fréquentées, les chorales, elles, sont plus vivantes que jamais ! Faites le tour de vos connaissances, vous y trouverez sans doute un adepte qui ne manquera pas de vous en vanter les vertus… et qui tentera sans doute de vous convaincre d’en faire l’essai. C’est que le chant choral, au-delà de l’activité elle-même, aurait de multiples bienfaits pour l’humain : réduction du stress, stimulation de la mémoire, soulagement de la douleur physique, ralentissement du vieillissement… On promet presque des miracles !

Le gospel, un populaire chant choral

Depuis qu’elles sont sorties de l’église, les chorales se diversifient. Ainsi, on en retrouve certaines qui manifestent une préférence pour l’opéra et la musique folklorique alors que d’autres se spécialisent dans le répertoire a cappella.

Parmi les différents styles de chant choral, le gospel est un des plus populaires. Au Québec seulement, on compte près d’une quinzaine d’ensembles qui s’y consacrent.

Mais le gospel, c’est quoi exactement ?

Gospel signifie «évangile», mot d’origine grecque signifiant «bonne nouvelle». Ce style musical est lié à l’histoire des Noirs en Amérique. Les spécialistes sont unanimes pour dire que le gospel est une forme de révolte musicale. Ses chants exprimaient à l’origine la souffrance des Noirs qui, après des siècles d’esclavagisme, demeuraient sous la domination blanche.

The Kindgom Choir: à la conquête du monde

Le chant gospel a conquis le cœur de près de deux milliards de personnes en mai 2018, alors que The Kingdom Choir a interprété la chanson Stand By Me au mariage royal du Prince Harry et de Meghan Markle.

Fondée à Londres en 1994 par la cheffe d’orchestre Karen Gibson, que le quotidien anglais The Guardian a surnommée «la grand-mère britannique du gospel», cette chorale puise son inspiration dans des traditions chrétiennes de plusieurs confessions.

Gibson, qui a dirigé les chorales gospel les plus prestigieuses du Royaume-Uni, a d’abord créé The Kingdom Choir pour répondre à une demande de la chaîne de télévision BBC, qui avait besoin d’une chorale pour une émission spéciale qu’elle diffusait. Plus de vingt ans plus tard – et après avoir remporté de nombreux prestigieux prix internationaux –, la cheffe de chœur affirme qu’elle «sait maintenant que ce n’était pas un hasard ou un accident, mais le début de quelque chose qui devait grandir dans la passion et l’accomplissement de soi».

Une chorale qui fait du bien

Composée de vingt chanteurs et interprètes britanniques, The Kingdom Choir se décrit ainsi sur son site Internet: «un groupe d’artistes aux vues similaires qui se consacrent à la création d’un son qui reflète l’esprit de communauté qui unit ses membres.» «Amour», «espoir» et «inspiration» sont ses trois mots d’ordre.

On retrouve donc dans le répertoire de The Kingdom Choir des chansons d’espoir, de foi et de résilience. Lauryn Hill, Stevie Wonder et Aretha Franklin sont en tête de liste des sources d’inspiration de cette chorale qui est présentement en tournée mondiale.

The Kingdom Choir, qui a lancé son premier album en novembre 2018, fera vibrer la Maison symphonique lors de son passage à la Place des Arts le 7 novembre 2019.