3 février 2020Auteure : Avenues.ca

Texte présenté par Place des Arts

Drum Tao 2020 : le rythme dans le sang

Le Japon fascine le monde entier par ses traditions, dont le taiko fait partie. Cet art puissant du tambour qui traverse les siècles – depuis plus de 10 000 ans diront certains – a assurément quelque chose de puissant et d’hypnotisant. Plusieurs affirment même qu’il a changé leur vie.

Le taiko aurait vu le jour en Chine mais aurait fait sa place il y a une éternité au pays du Soleil Levant, soit entre 10 000 à 300 av. J.-C. Au fil du temps, on raconte que le taiko aurait servi à communiquer avec les alliés, à annoncer la fin des guerres, à chasser les animaux ou à remercier les dieux pour les récoltes, entre autres. Encore aujourd’hui,  on trouve toute la puissance de l’art du taiko dans les cérémonies bouddhistes et shintoïstes afin d’attirer les dieux, mais aussi dans les fêtes et les festivals. Au Japon, on dit même que les tambours donnent le pouls à tous les événements importants de la vie des Japonais. Voilà certainement la raison pour laquelle on compte à travers le pays des milliers de groupes de taiko.

Le taiko est certainement un des rares instruments à demander une telle performance physique. En effet, pour en jouer, les batteurs doivent mettre tout leur corps en action afin d’atteindre l’amplitude nécessaire. Et c’est là seulement que l’instrument exprime son plein potentiel.

Ensuite, puisque le taiko se joue en groupe, les batteurs transforment le tout en une chorégraphie qui rappelle les arts martiaux.

Une vie dévouée au taiko

Attention : pour devenir un joueur de taiko accompli, il ne faut pas prendre l’art à la légère. En effet, les troupes de taiko sont de véritables communautés qui respectent un mode de vie très exigeant. D’ailleurs, après un an ou deux d’entraînement intense en milieu fermé, seuls quelques apprentis auront le privilège de rejoindre une troupe. Les membres vivent alors ensemble et se partagent les tâches quotidiennes, en plus de s’entraîner sans relâche de l’aube au crépuscule.

Cette discipline impressionnante et cette promiscuité forgent des liens puissants entre les membres des troupes qui transmettent toute leur intensité et leur passion à travers leurs performances.

Malgré tout, au-delà des troupes, le taiko se veut ouvert à tous et n’exclut personne. C’est pourquoi certaines compétitions voient performer autant des enfants, des personnes handicapées, des hommes que des femmes.

Aucun doute : les vibrations et l’énergie envoûtante du taiko transforment la vie de plusieurs. C’est même le cas de la percussionniste Mélissa Lavergne, qui affirme que cet art a changé sa vie et sa façon de jouer de la musique. C’est que le taiko demande discipline, concentration et don de soi et exige une présence égale du corps, de la tête et du cœur.

D’ailleurs, pendant les représentations, le son puissant et profond du taiko qui fait vibrer le corps et l’âme émeut les artistes autant que les spectateurs pendant une expérience sensorielle unique que plusieurs qualifient d’hypnotisante.

DRUM TAO 2020

L’une des troupes de taiko parmi les plus réputées au monde, TAO, parcourt le monde pour faire découvrir cet art japonais puissant. Depuis des années, les performances dynamiques, à la fois modernes et traditionnelles, de TAO fascinent le public. Au programme du spectacle DRUM TAO 2020, plus récente performance de la troupe: percussions très physiques et à grand déploiement, acrobaties, costumes contemporains, chorégraphie précise et supports visuels impressionnants.

Résultat : une éblouissante prestation par une jeune troupe énergique qui célèbre l’art millénaire des grands tambours du Japon.

Au milieu de sa tournée mondiale, la troupe TAO vient, tambours battants, présenter son spectacle envoûtant DRUM TAO 2020, une performance à l’énergie envoûtante qui ne laisse personne indifférent.

Place au spectacle!

*

TAO s’arrêtera à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal avec son spectacle DRUM TAO 2020 le 25 février 2020.