La chronique Voyage de Marie-Julie Gagnon

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

Que faut-il savoir à propos des vacances dans le Sud cet hiver?

Si, l’année dernière, voyager nous apparaissait comme un rêve lointain, cet hiver, un plus grand nombre de Québécois risquent de répondre à l’appel du soleil. Maintenant que le gouvernement canadien a retiré sa mise en garde sur les voyages non essentiels et que nous disposons d’une preuve de vaccination officielle, quelles règles prévalent dans les principales destinations Sud?


République dominicaine

Ni la présentation d’un test négatif à la COVID-19, ni une preuve de vaccination n’est exigée des voyageurs canadiens au moment de leur arrivée en République dominicaine, mais tous devront tout de même faire vérifier leur température. Des tests d’haleine rapides sont également pratiqués de manière aléatoire, et demandés aux personnes qui présentent des symptômes au moment d’entrer au pays. «Les passagers qui présentent un certificat de vaccination au moins trois semaines après l’administration de la dernière dose ou un test PCR négatif pris dans les 72 heures précédant leur arrivée en République dominicaine seront exemptés du test aléatoire», indique l’office de promotion touristique du pays. Tous les voyageurs doivent également remplir le formulaire d’entrée et de sortie, qui contient notamment la déclaration de santé.

Depuis le 18 octobre, tous les établissements à espaces fermés avec services au public exigent que toute personne de plus de 12 ans soit munie d’un certificat de vaccination et d’une pièce d’identité avec photo ou d’un résultat de test négatif d’un test PCR à la COVID-19 réalisé au cours des 72 dernières heures. Il y a toutefois des exemptions pour les établissements hôteliers. «Il ne sera pas obligatoire de présenter une preuve de vaccination pour s’enregistrer dans un hôtel ou pour accéder aux restaurants de l’hôtel, aux gymnases ou à tout autre service à l’intérieur d’un complexe hôtelier», précise l’office de tourisme.

Les entreprises touristiques des secteurs des transports, des croisières, des parcs à thème et des activités aquatiques n’auront pas à demander aux touristes une preuve de vaccination, «tout en veillant toujours au respect des dispositions du protocole sectoriel délivrées à ces fins».

Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics fermés ou partiellement fermés.

Ni la présentation d’un test négatif à la COVID-19, ni une preuve de vaccination n’est exigée des voyageurs canadiens au moment de leur arrivée en République dominicaine. Photo: Bryan Angelo, Unsplash

Cuba

À compter du 7 novembre, les conditions d’entrée seront assouplies à Cuba. De nouvelles mesures s’appliqueront à tous les passagers arrivant au pays depuis le Canada, incluant les citoyens cubains et étrangers résidents de Cuba. Si aucun test PCR n’est requis pour entrer au pays pour les voyageurs vaccinés, ils devront tout de même présenter un justificatif de vaccination valide et le code QR de Santé et Service sociaux, indique l’Office de tourisme de Cuba. Les voyageurs non vaccinés devront quant à eux se soumettre à un test PCR dans les 72 heures avant de se rendre à Cuba. Des tests PCR seront par ailleurs effectués de manière aléatoire à l’arrivée.

Autre exigence: souscrire à une assurance COVID pour voyager au pays. Des assurances seront offertes à l’arrivée au pays au coût de 30$US pour ceux qui n’ont pas déjà d’assurance. À noter que les tests PCR requis avant le retour au Canada pourront se faire à l’hôtel moyennant des frais de 30$US. Les vacanciers qui ne résident pas dans un hôtel devront prendre un rendez-vous à la clinique internationale la plus proche.

À compter du 7 novembre, les conditions d’entrée seront assouplies à Cuba. Photo: Unsplash.com

Mexique

Alors que les exigences liées à la COVID-19 sont généralement mises bien en évidence sur le site des offices de tourisme, Visit Mexico donne l’impression d’un monde sans pandémie. Il faut descendre tout en bas de la page d’accueil pour voir la moindre mention de la COVID-19. Le fichier PDF «Tourism guideline», qu’on découvre en cliquant sur «About COVID-19», date de… septembre 2020. Il faut consulter la FAQ pour repérer les informations recherchées: «Pour le moment, un test négatif de COVID-19 n’est pas exigé. Vérifiez les mesures à prendre avant de voyager en consultant la page https://coronavirus.gob.mx/.» Au moment de rédiger ces lignes, le lien en question menait à une page d’erreur…

Aucun vaccin n’est obligatoire pour visiter le Mexique. Un formulaire de déclaration de santé doit cependant être rempli. Les voyageurs sont tenus de porter des masques en public dans certaines villes.

Dans un article publié le 8 octobre dans Journal de Montréal, une agente de voyages de retour de Cancún dit s’être sentie en sécurité à l’hôtel où elle a séjourné: «Tous les employés ont le masque. Autant dehors sur la plage à 40 degrés qu’à l’intérieur. Au Mexique, les employés vaccinés ont un macaron qui indique qu’ils sont vaccinés. Donc ceux qui n’ont pas de macaron ne le sont pas. Moi quand je suis allée, presque tout le monde l’avait.»

L’article mentionne aussi que les hôteliers peuvent accueillir des voyageurs à hauteur de 60% de leur capacité d’accueil habituelle et que la température des clients est prise à l’entrée.

Aucun vaccin n’est obligatoire pour visiter le Mexique. Photo: Aman, Unsplash

Du côté des transporteurs et des voyagistes

Après plusieurs mois de turbulence, Transat s’est montrée très prudente dans la reprise de ses services. «Force est de constater que la demande latente que nous escomptions est bien présente, ce qui nous permet d’ajuster notre offre à la hausse», souligne Debbie Cabana, directrice marketing et relations publiques.

Ainsi, les vols Québec-Cancún, Québec-Puerto Plata et Montréal-Puerto Plata ont été devancés et des vols ont été ajoutés pour plusieurs destinations au départ de Montréal, dont Cancún, Punta Cana et Fort-de-France. Le Costa Rica et la Colombie font aussi partie des destinations desservies cet hiver.

Aucuns frais de modification ne seront appliqués sur les forfaits vacances pour la saison 2021-2022. La nouvelle collection «Hors du bureau» invite par ailleurs les télétravailleurs à troquer leur décor québécois pour celui d’une destination Sud pendant 14 jours dans un hôtel équipé de WiFi. Des parenthèses de trois ou quatre semaines en Espagne et au Portugal pourraient aussi tenter les voyageurs qui peuvent partir plus longtemps.

Sunwing mise aussi sur la flexibilité. En plus de la République dominicaine, de Cuba et du Mexique, le voyagiste propose notamment des vols vers la Jamaïque et le Panama. L’entreprise propose aussi une couverture médicale gratuite avec la plupart de ses forfaits tout compris réservés avant le 11 novembre, pour des séjours entre le 1er décembre et le 30 avril. Le voyagiste identifie aussi sur son site les hôtels qui proposent des tests PCR sur place grâce à une nouvelle icône.

Caribe Sol reprendra pour sa part ses opérations en novembre. Les vols seront assurés par Transat jusqu’en janvier, puis à compter de la fin de janvier par OWG, une division de Nolinor Aviation qui a débuté ses activités à la fin de 2021.

Quant à Vacances Air Canada, des forfaits dans 42 destinations soleil sont au programme.

Pour en savoir plus sur les exigences d’entrées de chacun des pays, on consulte Voyage.gc.ca. Certains voyagistes, comme Transat et Sunwing, proposent un résumé des règles en vigueur dans les destinations où ils effectuent la liaison.

De nombreuses destinations s'ajoutent à l'offre des voyagistes, dont la Jamaïque. Photo: Lorenz Narbs, Unsplash

Bon à savoir:

  • À lire si vous songez à voyager chez nos voisins du sud: Tout ce que vous devez savoir sur la réouverture des frontières terrestres avec les États-Unis.
  • Saint-Martin a supprimé son exigence de test COVID pour les voyageurs vaccinés.
  • Air France proposera une nouvelle liaison Montréal–Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, à compter du 24 novembre, et Transat ajoutera un vol supplémentaire par semaine vers Pointe-à-Pitre depuis Montréal du 15 décembre 2021 au 9 février 2022.
  • Si vous préférez filer vers une destination du sud de l’Europe, la fréquence des vols de Transat vers Malaga a aussi été bonifiée.
  • Air Canada proposera trois vols Montréal-Delhi dès le 31 octobre et rétablira ses vols entre Montréal et São Paulo à compter du 8 décembre.
  • Pour un résumé des règles qui prévalent, par pays, une bonne ressource est le site de l’IATA.
  • Avant de prendre la décision de voyager, mieux vaut consulter les sources officielles. Réserver son séjour par l’entremise d’un agent de voyages permet aussi de partir l’esprit plus tranquille.
  • Air Canada vient de lancer des trousses portatives d’autotests moléculaires et antigéniques, qui permettent de se tester soi-même pendant un séjour à l’étranger sous la supervision à distance d’un professionnel de la santé de Switch Health. Les infos sont ici: aircanada.com/switchhealth