La chronique Voyage de Marie-Julie Gagnon

Auteur(e)
Photo: Mélanie Crête

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

La Provence en automne

Marchés, terrasses, châteaux, musées... Mieux vaut prévoir plusieurs jours pour découvrir la superbe région Provence-Alpes-Côte d’Azur!



Le sud de la France s’entend, se hume et se ressent.

Il se chante, aussi.

Sur la plage abandonnée
Coquillages et crustacés
Qui l’eût cru! Déplorent la perte de l’été
Qui depuis s’en est allé…

Il est absolument impossible de ne pas fredonner La Madrague de Brigitte Bardot à tout moment alors que le mistral souffle dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. D’autant plus qu’à quelques kilomètres de Hyères, où j’ai posé ma valise après trois journées d’exploration à Marseille, une plage s’appelle la Madrague!

Je lézarde sur la terrasse du Lodge des îles d’or, face à l’île de Porquerolles, dans le Var, quand je réalise qu’il s’est un peu calmé.

La piscine du Lodge des îles d'or. Photo: Marie-Julie Gagnon

Et c’est dans ma chevelure ébouriffée
Qu’il va le plus me manquer…

En cette matinée de septembre, le soleil est encore bien présent. Très prisée des amateurs de planche à voile, de kitesurf et de wingfoil – planche munie d’une aile gonflable –, la presqu’île de Giens a fait du vent son allié. Les mordus de sports nautiques affluent pour profiter de sa puissance.

Les ornithologues ont aussi de quoi se mettre sous la rétine. Visiter les salins est l’occasion d’apercevoir des flamants – pas tous bien roses, selon leur âge –, des hérons, des aigrettes… J’apprends aussi un nouveau mot, «tombolo», cordon littoral de sédiments qui relie une île à un continent. Dans le village de Giens, tout au bout du sentier du littoral, le tombolo est double. Il me faudra cependant revenir pour chausser mes bottes de randonnée et le fouler puisque aujourd’hui, mon Aix m’attend!

Aix-en-Provence se découvre merveilleusement bien à pied. Photo: Marie-Julie Gagnon

Charmante Aix-en-Provence

Ville estudiantine pleine de vie, Aix-en-Provence se découvre merveilleusement bien à pied. Qu’il fait bon sentir la joie de vivre qui règne dans ses rues de jour comme de nuit!

Les bonnes tables y sont légion et son marché quotidien donne envie de flâner longuement entre les étals. En soirée, la place Richelme se transforme et accueille une faune hétéroclite. Des terrasses poussent à l’endroit où, plus tôt dans la journée, les poireaux voisinaient les choux.

Marché, Aix-en-Provence. Photo: Marie-Julie Gagnon

Si les aficionados d’art ne voudront pas manquer l’Atelier de Cézanne, il faut absolument visiter aussi le Château La Coste. En plus du domaine viticole et de ses restaurants, l’art y occupe une place de choix. On peut notamment y voir l’une des célèbres araignées de Louise Bourgeois – Maman, comme celles du Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa et du Musée Guggenheim de Bilbao –, mais aussi des créations inusitées de tout acabit, des arbres à souhaits de Yoko Ono à l’étrange sculpture sphérique Drop de Tom Shannon, en acier inoxydable, qui reflète son environnement et produit de mystérieuses oscillations quand on l’active. Chaque artiste choisit l’emplacement de sa création.

Il faut absolument visiter le Château La Coste, où l'art est omniprésent. Ici, l'exposition Stacks. Photo: Marie-Julie Gagnon

L’expo qui m’a laissé la plus forte impression? Stacks, de la Londonienne Annie Morris, qui rappelle le corps féminin et les courbes de la grossesse. Des expositions temporaires sont aussi présentées. Au moment de ma visite, des tableaux de nul autre que Bob Dylan côtoyaient ceux des peintres qui l’ont inspiré.

Tableaux de Bob Dylan. Photo: Marie-Julie Gagnon

Mieux vaut prévoir une journée entière pour explorer le site. Et plusieurs pour découvrir la superbe région Provence-Alpes-Côte d’Azur!

Le train m’emmènera vers l’automne
Retrouver la ville sous la pluie
Mon chagrin ne sera pour personne
Je le garderai comme un ami…

Place Victor Hugo à Toulon. Photo: Marie-Julie Gagnon

Pratico-pratique:

  • Air Transat prolonge cette année son vol saisonnier vers Marseille jusqu’au 8 janvier 2023.
  • Il est possible de réserver une visite guidée pour ne rien manquer de la Promenade art et architecture au Château La Coste.
  • Aussi à signaler à Aix-en-Provence: le superbe Hôtel de Caumont, qui présente jusqu’au 26 mars 2023 une exposition consacrée à Yves Klein, les délicieuses madeleines de Christophe et les tout aussi savoureux calissons du Roy René!
  • Le mardi, le jeudi et le samedi matin, le marché du cours Mirabeau, à Aix-en-Provence, est l’endroit où dénicher des vêtements et accessoires à une fraction du prix en boutique. Pour découvrir tous les marchés, par ici.
  • Autres escales à ajouter à son itinéraire, en plus de Marseille: les villes de Hyères, de Toulon et l’île de Porquerolles.

Ce voyage a été réalisé grâce à une invitation d’Air Transat, d’Atout France, de l’Office de tourisme de Marseille et de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les opinions émises sont 100% les miennes.