La chronique Voyage de Marie-Julie Gagnon

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

Charlevoix en train…au rythme du fleuve

Charlevoix compte de nombreux atouts. Tant sa gastronomie que ses paysages et ses habitants nous donnent envie de retourner explorer cette région qui se trouve dans un cratère. Et si on la redécouvrait en train, en longeant le fleuve?



En 2011, j’ai eu l’occasion de prendre part à la croisière ferroviaire du Train du Massif de Charlevoix. À l’époque, l’expérience gastronomique était au cœur du voyage. Il n’était toutefois pas possible d’utiliser le train comme simple moyen de transport. Devant les demandes insistantes des voyageurs, l’aventure haut de gamme a fait place à une traversée plus modeste, mais dans un décor tout aussi grandiose.

Photo: Facebook Train de Charlevoix
Photo: Facebook Train de Charlevoix

Depuis trois ans, les voyageurs peuvent ainsi partir des chutes Montmorency et se rendre jusqu’à La Malbaie à bord du Train de Charlevoix, aujourd’hui opéré par Réseau Charlevoix. Le plus chouette? Il est désormais possible de faire le voyage en train depuis Montréal avec VIA Rail, puis de prendre la navette PLUMobile, qui nous emmène de la gare du Palais aux chutes Montmorency, d’où part le Train de Charlevoix. Plus besoin de voiture! On ne trouve pas de cuisine à bord du train actuel, mais il est toujours possible de commander des grignotines et des boissons, dont plusieurs produits de la région.

Les plus sportifs pourront par la suite poursuivre le voyage à vélo, puisque des espaces pour leur transport sont prévus à bord des trains. On peut facilement décider de s’installer à Baie-Saint-Paul, puis alterner entre le train et le vélo les jours suivants pour se déplacer dans la région.

Baie-Saint-Paul

Ma destination cette fois-ci: Baie-Saint-Paul. Une des choses que j’aime de cette ville est la facilité de l’explorer à pied. De passage pendant le Festif, festival de musique émergente qui a attiré une foule record cette année, je me suis aisément promenée d’une scène à l’autre. Lors d’un voyage précédent, les galeries d’art avaient constitué le fil rouge de mon séjour.

Baie Saint-Paul avec ses paysages et ses galeries d'art. Photo: Wikimedia Commons
Baie Saint-Paul avec ses paysages et ses galeries d'art. Photo: Wikimedia Commons

Côté restaurants, impossible de passer à côté du Mouton Noir, qui a sans doute l’une des plus belles terrasses de la région, avec vue sur la rivière du Gouffre, en plus d’avoir une carte fort inspirante. Si vous préférez l’atmosphère d’une microbrasserie et les classiques de la restauration rapide, faites escale au restaurant Le Saint-Pub de la MicroBrasserie Charlevoix, qui sert notamment une poutine avec sauce à la bière.

J’ai passé la dernière nuit de mon séjour à l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix, autrefois La Ferme, où je n’avais pas dormi depuis 2011. Si les chambres ont peu changé (heureusement, on les adore ainsi!) depuis 2015, moment où le Groupe Germain a pris le relais du Massif, une foule de petits détails ont été ajoutés pour rendre le séjour encore plus agréable, comme des réfrigérateurs dans les chambres. Une piscine permet désormais de se rafraîchir.

Des activités sont aussi proposées, comme des contes et légendes autour du feu, des cours de yoga ou même de kitesurf. Des vélos peuvent par ailleurs être loués tant par les clients de l’hôtel que les passagers du train puisque la gare de Baie-Saint-Paul est adjacente à l’hôtel.

L’un de mes coups de cœur a sans contredit été la visite des animaux qui vivent en pension sur le site pendant l’été en compagnie de Bertrand, qui en prend soin. L’occasion de voir de plus près les poules, les canards, les moutons, les cochons et les vaches qui mettent de la vie dans la cour!

Photo: Facebook Les animaux à la ferme Hötel & Spa Le Germain
Photo: Facebook Les animaux à la ferme Hôtel & Spa Le Germain

Depuis 2016, c’est la boulangerie À chacun son pain qui opère le café. Le spa porte désormais le nom de l’hôtel, qui est d’ailleurs le seul établissement de villégiature du groupe Le Germain.

À découvrir également, à quelques pas du Germain: le nouveau Mousse Café, coopérative de solidarité qui se trouve dans l’ancien ensemble conventuel des Petites Franciscaines de Marie, sous la nouvelle Auberge des balcons, auberge de jeunesse d’une soixantaine de places.

Magnifique Isle-aux-Coudres

Je n’avais jamais pris le temps d’explorer L’Isle-aux-Coudres avant cette escapade. Si j’ai été conquise, comme tous les gens qui s’y arrêtent, par les délices de la Boulangerie Bouchard, ouverte depuis 1945, je dois dire que ce sont les talents de conteuse de sa propriétaire depuis 11 ans, Noëlle-Ange Harvey, qui m’ont le plus ravie. Grâce à elle, j’ai non seulement pu goûter à mon premier pâté croche, sorte de pâté à la viande présenté un peu comme un empanadas, mais aussi découvrir son histoire!

Photo: Facebook Boulangerie Bouchard, Isle-aux-coudres. Quelques délices!
Photo: Facebook Boulangerie Bouchard, Isle-aux-coudres. Quelques délices!

«Dans le temps, les grands-mères faisaient de beaux pâtés à la viande pour donner à leurs maris qui partaient en canot, dit-elle. Mais à travers le tangage, l’hiver à cause de la glace et l’été, des vagues, le pâté arrivait tout croche. Une fois de l’autre côté, les gens leur disaient: "ç’a donc l’air pas mangeable!"» C’est ainsi qu’un des hommes a eu l’idée de demander à sa femme de remplacer les pâtés ronds par de petits pâtés qui pouvaient tenir dans une main. L’effet a été immédiat: tout le monde trouvait qu’ils avaient l’air savoureux, alors qu’en réalité, ils contenaient exactement les mêmes ingrédients que les pâtés ronds.

Plaisirs de l'Isle-aux-coudres. Photo: Facebook Suroit Aventures
Plaisirs de l'Isle-aux-coudres. Photo: Facebook Suroit Aventures

Envie d’un cours de yoga en plein air, de kitesurf ou de faire du surf à pagaie? Rendez-vous chez Suroît Aventure, où vous pourrez aussi prendre une bouchée et savourer un jus santé ou un kombucha. Catherine Dufour, athlète de kitesurf, a fondé son entreprise en compagnie de son conjoint, lui aussi natif de l’île. De vrais passionnés qui donnent envie d’aller jouer dehors!

Autres escales incontournables: Cidrerie et Verger Pedneault, où l’on trouve plusieurs cidres, mais aussi des produits régionaux, et les Moulins de L’Isle-aux-Coudres!

Après un séjour aussi bien rempli, dans le train, au retour, on somnole doucement en contemplant le paysage. Pas de doute, nous reviendrons!

Ma vidéo à bord du train!

Histoire de mieux vous partager l'expérience voici ma vidéo tournée à bord du train.

Quelques infos pratiques:

  • Le train effectue le trajet entre Québec et La Malbaie sur plus de 125 km et s’arrête dans sept villes et villages côtiers.
  • Le billet pour le trajet entre Québec et Baie-Saint-Paul est vendu à partir de 74$. «À certaines heures, on peut trouver des billets à 50% du prix», mentionne la sympathique préposée à l’accueil, à la gare de Baie-Saint-Paul.
  • À bord, la Gazette du train permet d’en savoir plus sur chacune des escales proposées.
  • Bon à savoir: le trajet en train est encore plus beau à marée basse!
  • Il est possible de faire l’aller-retour de Québec dans une même journée.
  • Les derniers départs en train de la saison seront le 22 octobre.
  • Le dimanche, de juin à octobre, le marché public de Baie-Saint-Paul se tient à l’hôtel Le Germain Charlevoix.
  • Une idée d’hébergement pour ceux qui souhaitent être près de la plage: l’Auberge et Motels Le Cormoran et Belle Plage.
  • Une autre suggestion de restaurant à L’Isle-aux-Coudres: l’Auberge La Fascine Bistro culturel.
  • Une piste pour une visite guidée de l’Isle-aux-Coudres: Reina Bouchard, native de l’île.

J'étais l'invitée de Tourisme Charlevoix, du Train de Charlevoix, de Via Rail, du Festif et de l'Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix.