Photo: Marie-Julie Gagnon

10 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur les cactus de l’Arizona

Ils nous fascinent par leur incroyable résistance. Indissociables des films de cowboys, les cactus ont aussi une foule d’utilités. «Moi, je me pique de le savoir», comme le chantait Jacques Dutronc.


1- Il y a des centaines d’espèces de cactus

«Rien que pour les figuiers de Barbarie, il y en a environ 400», explique Madison Ford, guide de Sonoran Explorer, à Scottsdale. Selon Britannica, il y en aurait près de 2000 au total dans le monde.

Randonnée dans le désert de Sonora. Photo: Marie-Julie Gagnon

2- Boire l’eau des cactus peut rendre malade

«Nous avons tous entendu dire que si l’on coupe un cactus, on peut boire l’eau qui se trouve à l’intérieur, mais c’est faux, affirme la guide en pointant d’énormes coussins de belle-mère, aussi appelés cactus oursins à cause de leur forme ronde. En réalité, cela nous donnerait des problèmes d’estomac. Mais le fruit est comestible.» Son goût s’avère plutôt amer et les graines qu’il contient rappellent le kiwi.

Coussins de belle-mère, aussi appelés cactus oursins à cause de leur forme ronde. Photo: Marie-Julie Gagnon

3- Le premier bras des cactus géants des films de cowboys pousse de 50 à 100 ans après leur naissance

Symbole de l’Ouest américain, le saguaro est le plus grand cactus des États-Unis. Différentes théories expliquent l’ajout d’autres bras. On croit par exemple qu’ils émergent afin de l’aider à garder l’équilibre.

Le saguaro est le plus grand cactus des États-Unis. Photo: Marie-Julie Gagnon

4- Un cactus «barbelé» peut servir de clôture

Parmi les plantes du désert les plus faciles à identifier, on trouve l’ocotillo, qui peut mesurer plus de 20 pieds. Son apparence particulière lui vaut plusieurs surnoms, dont celui de «cactus grimpant». Ses longues branches rappellent le fil de fer barbelé. Il est d’ailleurs parfois utilisé comme barrière naturelle. «Chaque fois qu’il pleut, ses feuilles poussent», explique Laura McMurchie, vice-présidente des communications d’Experience Scottsdale. Ses petites feuilles vertes lui donnent un air beaucoup plus sympathique!

Parmi les plantes du désert les plus faciles à identifier: l’ocotillo. Photo: Marie-Julie Gagnon

5- Il existe une espèce appelée «teddy bear chollas»

La raison? Ses tons de brun et de beige donnent l’impression qu’il est recouvert d’un pelage similaire à celui d’un ourson en peluche. Par contre, quiconque s’y frotte… s’y pique. Aussi appelé «cholla sauteur», ce cactus «attaque» quand on s’approche trop près. Ses épines sont, elles aussi, comme des fils barbelés, ce qui rend leur retrait particulièrement douloureux. Cette vidéo nous convainc de garder nos distances. Ayayaye! Ouille!

Ce cactus «attaque» quand on s’approche trop près. Photo: Marie-Julie Gagnon

6- Au spa du Four Seasons Resort Scottsdale, il est possible de s’offrir des soins à base de cactus

Oui, les cactus peuvent aussi faire du bien! On attribue des propriétés antioxydantes à la plante, en plus de ses vitamines et minéraux. Pendant le massage Nopal – autre nom pour le figuier de Barbarie – du Four Seasons, un gel de cactus chaud est appliqué sur la peau avec les «raquettes» de la plante. Autre soin signature de l’établissement, le «Prickly Pear Renewal» consiste en une exfoliation à base de figuier de Barbarie, suivie d’un massage réalisé avec l’huile de la même plante. Une margarita au cactus avec ça? C’est possible à l’Onyx Bar & Lounge, qui se trouve aussi dans l’hôtel.

On attribue des propriétés antioxydantes au cactus, en plus de ses vitamines et minéraux. Photo: Four Seasons

7- Des cochenilles vivant sur des cactus sécrètent une substance cramoisie utilisée comme colorant

«On dirait des morceaux de papier de toilette, mais ce sont là que se trouvent les insectes», explique ma guide en s’approchant d’un cactus. En l’écrasant, un liquide rougeâtre s’échappe. «On utilisait autrefois cet insecte pour teindre des vêtements en rouge», glisse-t-elle. L’insecte produit un acide carminique pour se protéger. «Comme c’est sécuritaire pour les humains de l’ingérer, on retrouve ce colorant naturel dans plusieurs aliments aujourd’hui, comme des compotes», explique-t-elle, emballages à l’appui.

C'est ici que vivent les cochenilles. Photo: Marie-Julie Gagnon

8- Des épines de cactus étaient jadis utilisées pour pêcher

«Les épines du fishhook barrel cactus ressemblent vraiment à des hameçons, souligne Madison Ford. On les utilisait aussi parfois pour coudre des blessures.»

9- Les agaves ne fleurissent qu’une fois, et meurent ensuite

On surnommait l’agave «la plante centenaire» parce qu’on croyait qu’elle fleurissait après un siècle de vie, mais elle peut le faire bien avant. Chose certaine, les agaves s’éteignent ensuite, après avoir vu produire leurs graines.

10- Oui, la chair de certains cactus se mange!

C’est aussi le cas des fruits, dont le fruit du dragon ou pitaya, d’origine américaine, bien qu’on le croit asiatique. Les grosses fleurs blanches du cactus inerme éclosent la nuit et deviendront des fruits si elles sont fécondées soit par une chauve-souris, qui se délecte de leur pollen et en dépose un peu involontairement sur une fleur voisine, soit par le producteur, qui récolte le pollen et le dépose sur le pistil d’une autre.

Visite guidée avec Sonoran Explorer. Photo: Marie-Julie Gagnon

Sources: Experience Scottsdale, Desert Botanical Garden, Sonoran Tour, Musée du désert, Les fruits et légumes frais.

Merci à Experience Scottsdale.