Photo: Facebook la SHED architecture
15 janvier 2019Auteure : Emilie Laperrière

Grands Prix du design: nos coups de cœur

L’agence PID a dévoilé la semaine dernière les lauréats des Grands Prix du design. De la maison aux bureaux, en passant par les installations, voici nos coups de cœur de la 12e édition.

C’était soir de gala le 10 janvier au Casino de Montréal. Animé par Herby Moreau, l’événement, qui célèbre le talent des designers et architectes québécois, a permis de mettre en lumière plus de 85 projets ayant marqué l’année. Certains ont particulièrement retenu notre attention.

Prix Espace résidentiel de 1 600 pi2 ou moins (ex æquo) et Prix Salle de bain

Maison JJ Joubert

la SHED architecture

Érigée au cœur d’un quartier des années 1950, cette Lavalloise a reçu une cure de jeunesse qui rend néanmoins hommage à ses origines. La façade est percée de fenêtres du sol au plafond, baignant l’espace de lumière naturelle.

Les fenêtres du sol au plafond laissent entrer la lumière naturelle. Photo: Facebook la SHED architecture

Tout comme à l’époque de Don Draper, le noyer règne en maître dans la Maison JJ Joubert. Il recouvre les armoires de la cuisine et du salon, revêt le plancher et compose plusieurs meubles. Les parois de verre dépoli offrent quant à elles du rangement et définissent les espaces. Le même esthétisme se retrouve dans la salle de bain, où on a opté pour des matériaux nobles, notamment pour le lavabo en pierre naturelle.

Le noyer règne en maître dans la Maison JJ Joubert. Photo: Facebook la SHED architecture

Pour obtenir un résultat harmonieux, toutes les composantes du bâtiment ont été conçues sur mesure par les architectes, de la grille de ventilation à la tringle du garde-robe. L’ensemble est résolument masculin et épuré. On aime!

Prix Bureau de plus de 20 000 pi2 (ex aequo)

Attraction Média

Imperatori Design

Des bureaux qui donnent envie de rentrer au boulot le lundi matin? Cette mission (presque) impossible semble avoir été complétée avec brio par Imperatori Design lors de la conception des nouveaux espaces d’Attraction Média.

Béton et matériaux industriels ne nuisent pas à l'ambiance joyeuse. Photo: Stephane Brugger, prixdesign.com

L’entreprise œuvrant dans l’industrie des médias et du divertissement avait besoin d’un lieu plus vaste, avec des espaces qui pouvaient évoluer pour s’adapter aux besoins de ses équipes. En plus des aires ouvertes, on retrouve plusieurs petites alcôves avec différentes configurations, qui permettent d’échapper au bruit ambiant lorsqu’on a besoin de se concentrer.

Les petites alcôves permettent d'échapper au bruit lorsqu'on a besoin de se concentrer. Photo: Stephane Brugger, prixdesign.com

Malgré la présence du béton et des matériaux industriels, le tout est joyeux et chaleureux. On a joué avec les formes et les couleurs avec brio, et nul doute que l’espace stimule la créativité.

Prix Petit budget

Pastel Rita

APPAREIL Architecture

Réaliser des miracles avec trois fois rien, ça nous impressionne au plus haut point. Encore plus quand le résultat semble tout droit sorti d’un film de Wes Anderson. Le Pastel Rita, niché dans le Mile End, c’est tout ça.

L'intérieur du Pastel Rita semble tout droit sorti d'un film de Wes Anderson. Photo: Felix Michaud, prixdesign.com

L’espace de 1500 pieds carrés, qui fait office de café, de bar à vin, de boutique et d’atelier d’artisans, se pare de couleurs audacieuses, qui servent à délimiter les différentes zones. On peut ainsi apercevoir le corridor doré à travers la cloison de lattes du café vert, tandis qu’à l’arrière, on fait place au rose. Par contraste, l’atelier est entièrement blanc.

Place au rose! Photo: Felix Michaud, prixdesign.com

Les jolis luminaires sont composés de matériaux recyclés et le mobilier est fait sur mesure à partir de matériaux abordables. Le Pastel Rita s’est aussi taillé une place dans le palmarès des 10 meilleurs intérieurs de 2018 du magazine Azure. La publication reconnue, qui se concentre sur l’architecture et le design contemporains, a salué son utilisation de la couleur.

Prix Design événementiel et installation éphémère

Le rocher très percé

Humà Design + Architecture avec Vincent Lemay

Le rocher Percé s’est retrouvé à Grand-Métis le temps d’un été, dans le cadre de la 19e édition du Festival international de jardins. Contrairement à son grand frère, celui-ci était posé sur l’herbe. L’imposante structure métallique de 20 mètres de long (qui n’était malgré tout qu’une fraction de l’original, 1/40 pour être exact) servait de jeu pour enfants.

Le rocher très percé a séduit petits et grands aux Jardins de Métis. Photo: Vincent Lemay

Les visiteurs étaient invités à s’approprier, à toucher et à escalader l’installation évidée, qui tranchait joliment avec la nature qui l’entourait. Une œuvre joyeuse, qui a facilement conquis petits et grands.

À souligner

On s’en voudrait de passer sous silence la conversion du Planétarium Dow de l’ÉTS, qui a valu à Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes le Prix Projet de l’année en plus du Prix Établissement institutionnel. La firme a réussi de main de maître à faire entrer la lumière au cœur de l’édifice sans le dénaturer.

La conversion du Planétarium Dow a remporté le Prix Projet de l’année et le Prix Établissement institutionnel. Photo: Stephane Brugger, prixdesign.com

Mention spéciale aussi au Théâtre Gilles-Vigneault, signé Atelier TAG et Jodoin Lamarre Pratte architectes, qui a remporté le Prix Établissement culturel. Si vous n’êtes pas familier avec cette magnifique réalisation, on vous invite à jeter un coup d’œil ici.

Le Théâtre Gilles-Vigneault a remporté le Prix Établissement culturel. Photo: Adrien Williams, Facebook Jodoin Lamarre Pratte architectes

Plusieurs autres projets auraient mérité que l’on s’y attarde. Si la soirée a prouvé une chose, c’est bien que le Québec ne manque pas d’architectes et de designers talentueux.