La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

16 mai 2016

La Riviera Maya en mode luxe

Il y a les voyages pour explorer et les vacances pour décrocher. Si vous cherchez l’endroit parfait pour la deuxième catégorie et disposez d’un budget de plus de 3000$ par personne, Grand Velas Riviera Maya compte plusieurs atouts.

Invitée à découvrir l’endroit, je m’y suis rendue sans grandes attentes. Je l’admets: je suis souvent déçue quand on me fait l’éloge de ce genre d’établissement. Les restaurants sont rarement à la hauteur. Je ne trouve jamais le calme recherché. Je ne suis pas non plus fan des services de majordomes, que je trouve souvent plus encombrants que réellement utiles. Est-ce à cause de mon scepticisme que cet hôtel de 491 suites 100% mexicain s’est hissé parmi mes favoris? Sans doute.

Oui, les suites sont spacieuses, confortables et impeccables. Mais ce qui fait réellement la différence, c’est le souci d’offrir le meilleur en tout temps, tant sur le plan du service que de l’expérience et de la gastronomie.

alt="riviera-maya"

Les restaurants et les bars

D’abord, le plus important: LA BOUFFE! Au total, le complexe compte huit restaurants. Chacun a sa propre personnalité. Chez Piaf, on est transporté en France le temps d’un repas alors que chez Frida – mon coup de cœur – la cuisine mexicaine fait exploser les papilles. Au restaurant et bar Sen Lin, c’est l’Asie qui est à l’honneur. Chez Cocina de Autor, seul restaurant cinq diamants dans un établissement tout compris, deux chefs espagnols, Bruno Oteiza et Mikel Alonso proposent une cuisine moléculaire hors du commun.

alt="riviera-maya"

Mon véritable coup de cœur a toutefois été l’impeccable service aux chambres. Pouvoir manger ce que je voulais, quand je le voulais et sans supplément m’a permis d’écrire tranquillement (non, je ne suis jamais vraiment en vacances!) tout en me délectant de poisson grillé, de guacamole et autre ceviche. Sans parler des cocktails, bien sûr!

Autre détail que j’ai apprécié: le fait qu’il soit possible de circuler librement d’une section à l’autre de l’hôtel, peu importe notre forfait. J’ai logé dans la section «Ambassador», avec vue sur la mer, où les enfants sont admis. Une autre est réservée aux 12 ans et plus, «Grand class», alors qu’une troisième section, dans la jungle, a été baptisée «Zen». Cette dernière, qui porte bien son nom, est celle qui m’a le plus séduite. On s’y sent dans une bulle, loin de tout. Tant pis pour la vue sur la mer: c’est ici que je pourrais passer tous mes hivers!

C’est aussi dans le secteur «Zen» que s’étend un spa de 8363 mètres carrés. Il est possible de recevoir une panoplie de soins de haute qualité dans une quarantaine de suites. Des espaces d’hydrothérapie sont réservés à chaque sexe.

alt="riviera-maya"

La Riviera Maya

Bien sûr, il faut aussi parfois s’éloigner de l’hôtel, même en vacances! Outre les plages et les sites archéologiques, plusieurs options s’offrent aux vacanciers, notamment le parc Xplor, pour les amateurs de sensations fortes.

Plus de 730 000 Canadiens ont visité la Riviera Maya en 2014, ce qui représente plus de la moitié des visiteurs du pays qui se sont rendus dans l’ensemble du Mexique.

alt="riviera-maya"

En vrac:

  • Le Grand Velas Riviera Maya, qui se trouve dans la jungle, a ouvert ses portes en 2008.
  • L’environnement fait partie des priorités. L’établissement a même reçu le statut «or» de l’organisme EarthCheck.
  • La plage n’a rien d’extraordinaire, mais on trouve des piscines dans chacune des sections.
  • Grand Velas Riviera Maya se trouve à quelques minutes de Playa del Carmen en voiture et à environ 35 minutes de l’aéroport de Cancún.
  • En plus des restaurants, on trouve aussi des bars, dont un avec soirées karaoké!
  • Velas Resort appartient à deux frères mexicains et compte quatre établissements au pays: Grand Velas Riviera Maya, Grand Velas Nayarit, Velas Vallarta et Casa Velas, à Puerto Vallarta. Un cinquième est en construction à Los Cabos.
  • Différents forfaits sont proposés, dont certains plutôt farfelus, comme celui réservé aux fraichement divorcés, qui permet notamment de vivre une cérémonie «d’enterrement d’alliance», des cours de massage et de faire exploser une pinata en l’honneur de son ex!
  • À partir du Québec, on trouve des forfaits dans cet hôtel avec, entre autres, Vacances WestJet, Transat, Vacances Air Canada et Vacances Signature.

Notre chroniqueuse était l’invitée de Grand Velas Resort. Toutes les opinions émises sont 100% les siennes.