La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

19 mai 2016

Ma première expérience avec Airbnb

En juin, j’irai passer une semaine à Prague. N’ayant jamais loué d’appartement avec Airbnb, je me suis dit que ce serait une bonne occasion de tester le populaire (et controversé!) site.

alt="airbnb"Même si je fouine sur la plateforme collaborative depuis plusieurs années (le plus simple pour accéder au site reste d’utiliser un compte Facebook ou Google, mais il est aussi possible de s’inscrire avec un courriel – ça prend trois secondes), j’ai toujours abandonné rapidement mes recherches pour deux raisons: je suis toujours trop à la dernière minute (résultat: tout ce qui m’intéresse est déjà loué) et je manque de temps (élément essentiel pour trouver la perle rare). Cette fois-ci, la date de départ est suffisamment loin pour espérer trouver chaussure à mon pied.

J’ai commencé mes recherches plus d’un mois avant mon séjour. Voyageant juste avant le début de la haute saison, ce délai me semblait raisonnable. Mes critères: être au cœur de l’action, avoir Internet sans fil et l’appartement entier. Comme je découvrirai la ville en solo, je n’ai pas besoin de plus d’une chambre.

Pour cette première expérience, j’ai privilégié les «super host», c’est-à-dire des locateurs sérieux qui répondent à au moins 90% des demandes, n’ont annulé aucune réservation et ont reçu 80% de commentaires 5 étoiles, histoire de me rassurer.

Mes observations

Premier constat: un mois avant le départ, ça reste tard pour commencer les recherches (oui, même si ce n’est pas le moment le plus occupé de l’année). L’appartement que j’avais dans ma mire depuis ma première visite sur le site, quelques semaines auparavant, n’était plus disponible aux dates de mon voyage.

Deuxième constat: chaque propriétaire a ses propres règles. Certains sont flexibles en ce qui a trait aux annulations, d’autres sont plus stricts.

Je m’apprêtais à louer un autre appartement de rêve quand j’ai remarqué deux choses: 1) le propriétaire exigeait une caution de 640$ et 2) le prix par nuitée n’était pas celui affiché quand je cliquais sur les dates de mon séjour (c’est, en réalité, le bon vieux «à partir de»). Étais-je prête à payer près du double du prix repéré à l’origine ET à débourser une caution aussi élevée, même si je sais que le montant me sera remboursé par la suite? J’ai répondu non aux deux questions.

Cela m’amène à mon troisième constat: les recherches prennent plus de temps qu’on le croit au départ (peut-être irai-je davantage droit au but lors de mes prochaines expériences, remarquez). J’ai fini par réserver les trois premières nuits après une bonne journée à chercher et comparer. Vous avez bien lu: j’ai passé une journée complète à vérifier l’emplacement exact des appartements qui m’intéressaient, à tenter de déterminer combien de nuits passer à un endroit ou à un autre, à lire les commentaires et à comparer. J’avoue ne jamais avoir mis autant de temps pour la recherche d’une chambre d’hôtel.

Le fait de me retrouver dans le chez-soi de quelqu’un m’a amené à prêter attention à une foule de détails dont je me fiche un peu quand j’opte pour l’hôtel. D’abord, les commentaires, que je regarde toujours un peu distraitement d’habitude. J’ai ainsi écarté un appartement qui me semblait parfait quand j’ai constaté que l’hôte avait annulé plus d’une dizaine de réservations. J’ai aussi éliminé les logements qui avaient l’air trop «habités». Je sais, c’est absurde puisque c’est le concept même du service, mais même si je dors chez quelqu’un, j’aime avoir l’impression que mon nid temporaire est vraiment mien.

Quatrième constat: Airbnb est plus avantageux quand on voyage à plusieurs. Pour avoir jeté un coup d’œil aux prix des nuitées dans des hôtels quatre étoiles, j’ai rapidement réalisé qu’avec le même budget, je pouvais facilement dormir dans des hôtels, où j’aurais accès à des services et à certaines garanties (en cas de problème, par exemple, il est facile de trouver quelqu’un sur place).

Le propriétaire du premier appartement réservé m’a répondu en moins d’une heure. Il s’est montré très disponible les heures suivantes, quand de nouvelles questions me venaient à l’esprit, tel que je l’avais lu dans les commentaires des voyageurs. Il va même arranger le transport de l’aéroport à l’appartement pour moi (moyennant une trentaine de dollars). Seule ombre au tableau: le check-in est à 14h et mon avion atterrira en matinée. Comme l’appart sera occupé la nuit précédant mon arrivée, impossible de laisser mes bagages avant 11h, quand la femme de ménage sera sur place. Un bon compromis, malgré tout.

D’autres avis

Avant de poursuivre mes recherches (tant qu’à tester, je veux vivre deux expériences, dans deux apparts), j’ai eu envie de lire des témoignages de différents blogueurs. Pour certains, Airbnb est devenu une partie intégrante de leurs voyages.

La Québécoise Annie Anywhere se dit «fan finie» d’Airbnb. Elle a réservé des appartements dans plus d’une dizaine de villes. Elle rappelle l’importance de prendre le temps de fouiller: «Si on se donne la peine, on peut trouver des bijoux sur Airbnb! J’ai eu la chance de passer des nuits dans un autobus scolaire réaménagé, une maisonnette construite dans un ancien container ou une chambre avec un balcon avec une vue spectaculaire sur Lisbonne. Creusez! Il est possible de trouver des maisons dans les arbres, des bateaux, d’anciens wagons de train.» Ses conseils s’appliquent surtout aux voyageurs qui optent pour une chambre plutôt qu’un logement entier (non je n’ai pas envie de voir traîner la vaisselle sale d’un inconnu!).

Corinne du blogue Vie nomade a quant à elle loué plus d’une vingtaine de logements, autant à New York qu’aux îles Canaries, à Berlin et à Barcelone. Dans son guide, elle partage des conseils fort pertinents. «Toutes mes expériences ont répondu (ou excédé) à mes attentes… sauf une, raconte-t-elle. J’ai en effet eu droit à quelques petits cafards se baladant dans une cuisine partagée. Mais c’était à l’époque où je ne prêtais pas suffisamment attention à la note Propreté des logements. Depuis, j’ai appris qu’on peut le contrôler.»

«Airbnb, c’est un peu comme eBay, écrivent pour leur part les auteurs du blogue Nowmads. On envoie l’argent en échange d’un objet ou d’un appartement proposé par un particulier, il y a un risque de se faire arnaquer, il ne faut pas l’oublier. Certaines photos peuvent être trompeuses. C’est pour cela que je ne me base pas uniquement sur elles, mais prioritairement sur l’avis des personnes ayant déjà séjourné dans le logement. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à les contacter directement.»

De mon côté, certaines politiques du site me rassurent. «Airbnb sert d’intermédiaire entre l’hôte et le locataire et conserve le montant complet du versement avant de le rediriger vers l’hôte, jusqu’à 24 heures après votre arrivée, histoire de pouvoir vous rembourser s’il y a un souci», rappelle Corinne.

Pour ma dernière nuit à Prague, j’ai décidé de m’offrir la totale: un appartement en plein centre (Old Town Square), luxueux à souhait et avec une vue imprenable sur la ville. Prix de la nuitée: 195$ CDN + 25$CDN pour les frais de ménage + 17$CDN de frais de service Airbnb.  Pas économique, mais très prometteur…

Alors, deviendrai-je à mon tour une utilisatrice convaincue ou me remettrai-je à privilégier les hôtels? Les paris sont ouverts!

Notre chroniqueuse a utilisé des coupons offerts par Airbnb pour effectuer ses réservations. Toutes les opinions émises sont bien sûr 100% les siennes.


Pour en savoir plus

Airbnb, c’est la «personnalisation» du service

Nathaëlle Morrissette

10 mai 2016

La Presse

Airbnb, 5 conseils avant de réserver

Mathilde Mainis

30 juillet 2015

Avantages