Photo: Bonnie Kittle, Unsplash
Photo: Bonnie Kittle, Unsplash
30 novembre 2017Auteure : Anne Pélouas

5 bonnes raisons de s’entraîner dehors en hiver

Non, l’hiver n’est pas que pelletage et froid polaire. En s’armant de courage pour aller s’entraîner dehors, on découvre rapidement les nombreux bienfaits du plein air en hiver. 

Mais quels sont-ils, justement, les bienfaits du plein air en hiver? Nous avons fait le tour de la question avec Sophie Dupontgand. Cette pro de l’entraînement extérieur dirige Cardio Plein Air - Plateau Mont-Royal, à Montréal. 

1- Renforcement du système immunitaire

Selon une étude japonaise citée par l’organisme ParticipACTION, l’activité de certaines cellules combattant les infections et aidant à prévenir le cancer augmenterait significativement après une simple promenade. Une autre étude du Center for Environment, Health and Field Sciences révèle que trente minutes passées en plein air permettent d’abaisser ses pulsations et sa pression artérielle. De plus, profiter de la lumière naturelle permet de faire le plein de vitamine D.

2- Stimulation du cerveau

L’exercice en extérieur donne plus de stimuli au cerveau qu’une activité intérieure. Être obligé d’être en alerte par rapport à son environnement a notamment un effet positif sur notre vivacité, notre mémoire, notre capacité de concentration et nos capacités cognitives. 

3- Réduction du stress et de l’anxiété

Même en hiver, être dehors joue un rôle positif sur le bien-être en réduisant le stress et l’anxiété. En plus de relaxer le corps et le mental, l’activité physique (promenade comprise) libère des endorphines (hormones du bien-être), favorise la production de sérotonine (hormone influant sur l’humeur) et diminue celle de cortisol (hormone du stress).

Selon une étude de l’Université de Sherbrooke citée par la Fédération des kinésiologues du Québec, l’exercice en plein air hausserait de beaucoup le degré de satisfaction vis-à-vis de l’entraînement comparativement à celui effectué en salle. Dans les deux cas, par contre, l’exercice en groupe a l’avantage de stimuler la volonté et de renforcer les interactions sociales, essentielles au bien-être psychologique.

Photo: Lukas Budimaier, Unsplash
Photo: Lukas Budimaier, Unsplash

4 – Dépense significative d’énergie

En extérieur l’hiver, on dépense plus d’énergie qu’en été et qu’à l’intérieur. On a donc besoin de moins de temps pour atteindre le même niveau de mise en forme et de perte calorifique.

De plus, selon le kinésiologue Étienne Booth, bouger en s’exposant à un environnement qu’on ne contrôle pas totalement (vent, pluie ou neige modérée) permet de relativiser l’inconfort et rend plus conscient de notre capacité à produire notre propre chaleur même quand il fait froid ou qu’il pleut.  

5 – Réduction des dépenses

Sauf à vouloir être à tout prix au top des dernières tendances en matière de vêtements et d’équipements sportifs, la marche, la course et bien des activités de plein air ne nécessitent pas beaucoup d’investissements matériels. Ceux qui coûtent le plus cher, comme les skis ou les raquettes, sont à considérer comme des dépenses à long terme. Les activités en groupes sont bien sûr plus chères que la course à pied ou la marche en solo, mais moins que les cours dans la plupart des centres d’entraînement…


Inscrivez-vous à l’infolettre