alt="fable_d_amour"
16 octobre 2015Auteure : Janie Boudreault, Librairie Raffin

Le livre du week-end

Fable d’amour

«Il était une fois un vieil homme qui s’était éperdument pris d’amour pour une fille merveilleuse.»

Dans cette fable moderne où les hommes jouent le rôle des hommes, Moresco séduit encore, après La Petite Lumière (Verdier, 2014), par une prose précise, parfois crue, mais toujours nimbée d’une douce mélancolie. L’histoire est celle d’un vieil homme à la rue, sale et puant, qui a tout oublié d’une vie à laquelle il a renoncé. Il habite un petit renfoncement dans une ville anonyme où vivent des travailleurs anonymes, où mangent des vivants anonymes et où vit une merveilleuse jeune fille. C’est elle qui le verra la première, elle qui le fera se lever, l’emmènera dans un minuscule appartement pour le raser, le laver, l’aimer. Fidèle au genre de l’intitulé, Moresco met en scène une improbable histoire d’amour empreinte des symboliques liées aux réflexions sur l’amour, la mort, la cruauté de l’existence et de la solitude. Il peint cette curieuse liaison au-delà de la douloureuse rupture, au-delà de la vie, dans la ville des morts où vivent des travailleurs morts anonymes, où mangent des morts anonymes et où ne vit aucune jeune fille merveilleuse. Valsant sans cesse entre l’âpre et l’exalté, l’écriture de Moresco nous laisse un peu euphorique, un peu nostalgique et «c’est là que se produit quelque chose d’incroyable…»

- Janie Boudreault, Librairie Raffin (succursale de la Plaza St-Hubert)

Résumé

«Fable d’amour, écrit Moresco, raconte une histoire d’amour entre deux personnages qu’il serait impossible d’imaginer plus éloignés: un vieux clochard qui ne se souvient plus de rien et qui a pratiquement perdu la raison, et une fille merveilleuse. C’est l’histoire d’une de ces rencontres qu’on croit impossibles mais qui peuvent avoir lieu dans les territoires libres et absolus de la fable, et aussi quelquefois dans la vie.»

Fût-il le plus pur, l’amour a-t-il vocation à durer? Mais puisque l’amour est sans pourquoi, doit-on chercher plus d’explications à ce qui le tue qu’à ce qui le fait naître? Et si la fable était le seul mode pour raconter aujourd’hui la puissance d’aimer?alt="fable-d-amour-antonio-moresco"

Fable d'amour, Antonio Moresco, Verdier, 2015, 124 pages, 26,95$ (papier), 14,99$ (numérique)

AVANTAGE EXCLUSIF AUX MEMBRES AVENUES

Des librairies membres de l’Association des libraires du Québec offrent un rabais équivalant au montant de la taxe applicable sur les achats de livres à tous les membres Avenues à travers tout le Québec! Consultez cette page régulièrement pour être au fait des nouvelles librairies participantes de votre région.

Inscrivez-vous à l’infolettre et participez à notre concours!