Photo: Monstruo Estudio, Unsplash
Photo: Monstruo Estudio, Unsplash
29 mars 2017Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

L’alimentation intuitive : la fin des régimes

Et si on faisait fi des régimes, des restrictions et des interdictions alimentaires? C’est ce que suggère l’alimentation intuitive dont on parle beaucoup depuis quelques mois.

L’alimentation intuitive, parfois aussi appelée alimentation consciente, semble excessivement simple. Je mentionnais l’idée dans mes prédictions alimentaires pour l’année à venir. Bernard Lavallée, «le nutritionniste urbain», l'incluait aussi dans son palmarès des 5 tendances à surveiller en 2017. Il expliquait alors que l’idée vise «à reconnecter les gens avec leur corps et à les débarrasser de la pensée nocive que les diètes amaigrissantes et la restriction fonctionnent à long terme».

Photo: Alisa Anton, Unsplash
Photo: Alisa Anton, Unsplash

À l'écoute de son corps

Manger quand on a faim et arrêter quand on est rassasié, sans s’interdire d’aliments: rien de plus simple, non? Et pourtant, au milieu d’une mer de conseils divers, ou après plusieurs régimes amaigrissants, la plupart des gens ont perdu ce contact avec leur sentiment de satiété et ne reconnaissent plus les messages que peut envoyer leur corps. Réintégrer l’écoute de ses signaux de faim et de rassasiement implique donc souvent une démarche à long terme. Et cela demande une certaine introspection et un engagement soutenu.

Dans le monde de l’alimentation, l’idée fait tranquillement son chemin. Et la littérature scientifique tend peu à peu à prouver les bienfaits de cette façon simple de se nourrir. La nutritionniste Karine Gravel propose d’ailleurs les 10 principes de l’alimentation intuitive, appuyée par des données scientifiques.

Même le mois de la nutrition va dans cette direction avec le thème «Mettez fin au combat avec les aliments!». En mars, les nutritionnistes du Canada rappellent donc que manger «devrait être une activité agréable et non pas une source quotidienne de frustration et de confusion».

À partir de maintenant, écoutez donc votre corps!

Inscrivez-vous à l’infolettre