15 avril 2019Auteur : Maxime Johnson

La techno au service de votre plomberie

L’installation d’appareils électroniques pour détecter les fuites d’eau pourrait vous éviter de graves ennuis et même contribuer à réduire votre prime d’assurance habitation. Tour d’horizon des solutions technologiques existantes.

Des capteurs pour détecter les infiltrations

Les systèmes les plus simples pour détecter les infiltrations d’eau ne font que ça: observer la présence d’eau sur le sol. Ce sont de petits capteurs que l’on place un peu partout dans la maison, généralement aux endroits à risque, comme au sous-sol (pour les habitations situées en zone inondable) ou près des gros électroménagers, comme la laveuse et le lave-vaisselle.

Ces appareils fonctionnent généralement avec les technologies Zigbee et Z-Wave, qui offrent à la fois une faible consommation d’énergie (ce qui leur assure une autonomie de plusieurs années) et une longue portée (pour qu’ils puissent être placés sur plusieurs étages). Ils nécessitent une station d’accueil pour fonctionner, un appareil qui sert d’intermédiaire entre les capteurs et l’internet (pour recevoir une alerte par courriel et par téléphone en cas de détection de fuite d’eau, par exemple).

Plusieurs systèmes du genre existent, comme les SmartThings de Samsung, dont la station d’accueil est vendue au prix de 100$, et les capteurs, à 30$ l’unité. La station peut aussi être utilisée pour d’autres appareils, comme des prises connectées et des ampoules. L’entreprise québécoise Smartika vend quant à elle sa station 40$, et chaque capteur 50$.

D’autres solutions utilisent plutôt la technologie Wi-Fi, ce qui permet d’éviter l’achat d’une station d’accueil. Les détecteurs sont cependant plus chers (plus de 70$ dans le cas des Lyric de Honeywell).

Les capteurs pour l’eau sont particulièrement intéressants pour les personnes qui habitent en zone inondable et qui souhaitent être averties avant que trop de dégâts n’aient été causés par les crues printanières.

SmartThings de Samsung peut être placé proche des endroits à risque, comme le lave-vaisselle.

Des valves connectées pour minimiser les dégâts

Pour une protection supplémentaire, d’autres entreprises couplent leurs capteurs à une valve connectée, qui s’installe directement sur le tuyau d’alimentation en eau. Non seulement les détecteurs vous alertent sur votre téléphone intelligent lorsqu’un dégât survient, mais ils peuvent aussi être programmés pour fermer automatiquement l’alimentation en eau, ce qui en fait une protection intéressante contre le gel des tuyaux l’hiver et les électroménagers qui fuient.

Détail intéressant, ces systèmes peuvent même contribuer à réduire votre prime d’assurance habitation, de 20$ à 200$ par année environ, selon la taille de votre appartement, de votre maison ou de votre édifice.

Parmi les solutions offertes, notons Sedna5, de l’entreprise québécoise Sinopé, qui offre une valve et cinq capteurs pour 450$. Le système peut être installé rapidement par un plombier et fonctionne même en cas de panne électrique. Les capteurs (vendus à l’unité pour environ 50$) peuvent aussi alerter l’utilisateur en cas de température froide afin de prévenir un bris avant qu’il ne survienne.

Il existe aussi d’autres solutions du genre, comme le système Nowa 360. Il est plus cher que le Sedna5 (environ 1000$ pour un ensemble de départ équivalent), mais peut en contrepartie fonctionner avec plus de détecteurs, ce qui en fait un choix intéressant pour les grandes tours d’habitation ou les entreprises, par exemple.

Le Sedna5, de l’entreprise québécoise Sinopé, offre une valve et cinq capteurs pour 450$.

Quand l’intelligence artificielle analyse votre consommation d’eau

Les systèmes avec détecteurs de fuites d’eau offrent une bonne protection contre les dégâts, mais à condition qu’elles surviennent près des capteurs. Une fuite dans la cuisine ne sera pas détectée si seuls le sous-sol et la salle de bains sont surveillés.

D’autres systèmes permettent de contourner ce problème grâce à l’analyse du débit de l’eau et de la pression dans les tuyaux. À l’aide d’algorithmes complexes, des appareils comme Phyn Plus estiment la consommation d’eau dans une résidence, et consignent chaque fois qu’un robinet en particulier est ouvert, qu’un électroménager est activé ou qu’une chasse d’eau est tirée. Phyn Plus détecte aussi les anormalités, comme un tuyau qui éclate ou une petite fuite entre les murs. Tout comme le système de Sinopé, Phyn Plus est aussi doté d’une valve intelligente pour bloquer l’entrée d’eau au besoin.

À environ 1150$, Phyn Plus est toutefois plus cher que les autres solutions. Ceux et celles qui souhaitent aussi être prévenus en cas d’infiltrations d’eau provenant de l’extérieur devront toutefois se doter d’un système supplémentaire de capteurs, puisque Phyn Plus ne permet de détecter que l’eau qui coule des tuyaux, et non celle qui entre par les fondations de la maison, par exemple.

Phyn Plus permet de détecter l’eau qui coule des tuyaux, et non celle qui entre par les fondations de la maison, par exemple.