Photo: Facebook La Route des Foodies
12 juin 2019Auteure : Véronique Leduc

La Route des Foodies: nouvelle offre gourmande dans les Cantons-de-l’Est

Mettez ensemble un sympathique hôtel en haut d’une microbrasserie de Dunham qui a fait ses preuves, une jeune entreprise en agrotourisme, une ferme bio, une miellerie familiale et un producteur de cidre et vous obtenez la nouvelle Route des Foodies.

«Il y a tellement de producteurs de qualité dans la région que j’avais envie de proposer à ceux qui passent dans le coin une expérience qui leur permettrait de les découvrir», explique Martin Delisle, idéateur de la Route des Foodies, aussi initiateur de la Route des bières proposée depuis quatre ans à partir de Dunham, et copropriétaire du BOHO boutique-hostel, aussi au cœur de ce village des Cantons-de-l’Est.

Un verre de bière mon minou

Sous un large tunnel qui laissait autrefois passer les chevaux, le petit groupe invité au lancement de la nouvelle route gourmande est rassemblé, prêt à découvrir les artisans du secteur. C’est dans cette bâtisse de briques rouges de 1865 qui servait autrefois de relais pour ceux qui faisaient le voyage entre Boston et Montréal qu’est installée, depuis 2011, la réputée Brasserie Dunham. «Nous avons ouvert en juin, plus précisément, annonce le brasseur, qui fait visiter les salles remplies de grandes cuves. Alors nous fêtons officiellement nos huit ans cette semaine!»

Depuis, les bières savoureuses et originales de la Brasserie Dunham, dont les étiquettes colorées créées par des artistes marquent l’imaginaire, sont distribuées partout au Québec et appréciées des amateurs. Il y a aussi le pub et la grande terrasse extérieure, où les visiteurs du coin s’arrêtent pour goûter les bières qui se renouvellent au fil des saisons.

La Brasserie Dunham. Photo: Véronique Leduc

Reconnecter avec les aliments

C’est de la microbrasserie que partira, deux dimanches par mois, de juillet à octobre, une navette avec sept passagers qui iront à la découverte de trois arrêts gourmands des environs. Accompagnés des cofondatrices d’Agro-Passion, une nouvelle entreprise qui vise à promouvoir les activités d’agrotourisme, les visiteurs s’arrêteront d’abord dans les champs voisins de la brasserie, aux Jardins du Pied de Céleri.

«Ici, il y a 3,5 hectares de culture qui nourrissent près de 500 familles, qui passent au kiosque libre-service ou qui commandent un panier fermier. La ferme arrive aussi à fournir des restaurants et des établissements, comme des hôpitaux», explique au milieu des champs Élisabeth Lefebvre, d’Agro-Passion. Les pieds dans la terre, les participants cueillent et goûtent des épinards on ne peut plus frais et découvrent les radis craquants de cette ferme bio dont les champs ne sont pas accessibles au public en dehors de la Route des Foodies. «Nous avons perdu le contact avec nos aliments et les enfants ne savent souvent même plus d’où viennent les fruits, les légumes, le lait ou les œufs… Notre idée est de redonner cet accès», explique Élisabeth, avant de mener le groupe vers les poules qui se promènent dans l’herbe.

Les champs de la ferme bio aux Jardins du Pied de Céleri ne sont pas accessibles au public en dehors de la Route des Foodies. Photo: Véronique Leduc

Des abeilles et du miel

Deuxième arrêt, à 10 minutes de là: la miellerie familiale Les Trois Acres, où on crée des produits issus du miel et de cire d’abeille depuis 1990. Dans un paysage bucolique, Stephen et Liliane parlent aux visiteurs de la vie des abeilles et mènent ceux qui le veulent près des ruches. «Même après plus de 25 ans dans le domaine, j’apprends encore! », assure Stephen, un vrai passionné d’apiculture.

Dans la belle boutique tenue par Liliane, on a envie de tout acheter: du miel aux produits pour la peau, en passant par les pots de pollen ou le miel baratté qu’on nous a fait goûter quelques minutes plus tôt sur un fromage de la région.

La miellerie familiale Les Trois Acres crée des produits issus du miel et de cire d’abeille depuis 1990. Photo: Véronique Leduc

Le cidre nouveau

Dernier arrêt de la nouvelle route gourmande: Choinière Cidre Fermier, à Frelighsburg, un tout nouveau joueur dans la région, qui ouvre ses portes au public pour la première fois. Sur place, au cœur du verger familial, le cidriculteur Gabriel Choinière fait goûter trois produits rares qui font assurément voir le cidre d’un nouvel œil.

À Frelighsburg, Choinière Cidre Fermier propose des bouteilles qui font voir le cidre d'un nouvel œil. Photo: Facebook La Route des Foodies

Étirer les plaisirs

De retour à Dunham, ceux qui le désirent peuvent faire durer le plaisir en séjournant à l’hôtel BOHO Dunham, installé juste en haut de la microbrasserie. «Nous nous sommes inspirés de concepts d’auberges contemporaines populaires à l’international», affirme Martin Delisle qui a su, avec sa douce, repenser l’endroit avec beaucoup de goût. Au BOHO, on peut, à petit prix, réserver un lit dans une chambre partagée haut de gamme. Des chambres individuelles sont aussi disponibles. Les jolis espaces communs aménagés promettent aussi de belles rencontres.

Les jolis espaces communs du BOHO Dunham promettent de belles rencontres.Photo: Véronique Leduc

Finalement, attenante à la Brasserie Dunham, La Table Fermière propose de son côté un menu gastronomique époustouflant, où les produits du terroir, justement, sont mis en valeur. Certainement une belle façon de boucler la boucle de cette nouvelle route gourmande.

La Route des Foodies

7 et 21 juillet, 11 et 25 août, 8 et 22 septembre, 6 octobre, de 11h à 14h30.

79$. Réservation en ligne au www.laroutedesfoodies.com ou sur place le jour même, s’il reste de la disponibilité.