Photo: Mikael Rondeau, Facebook Sépaq
24 janvier 2019Auteure : Anne Pélouas

Vive l’hiver au parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie!

Il est loin d’être nouveau, ce magnifique parc national de la région de Charlevoix, mais après 19 ans d’existence, il ouvre enfin l’hiver, pour le plus grand bonheur des amateurs de plein air!

Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie attire chaque année 124 000 personnes, sans même être ouvert l’hiver. Depuis le 20 décembre dernier, même s’il est clair qu’il n’y aura pas autant de monde à le visiter que l’été, il deviendra à coup sûr une destination hivernale phare pour ceux qui apprécient les activités hivernales.

Imaginez le tableau: plus de 224 km2 de territoire avec 41 km de sentiers dans l’arrière-pays charlevoisien, avec un réseau de vallées encadrées de hautes montagnes (plus de 800 mètres) et une rivière majestueuse serpentant dans une vallée principale aux allures de «gorge».

Je connais bien le parc en été, mais c’est un autre parc que j’ai découvert récemment. Il est bien sûr tout aussi linéaire, s’étirant le long ou sur les hauteurs de la rivière Malbaie, mais celle-ci offre un décor complètement différent puisqu’elle est entièrement gelée à partir du barrage des Érables, en plein cœur du parc. Pas étonnant qu’on lui ait donné le titre hivernal de «Vallée des glaces».

Photo: Facebook Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie

Rouler ou marcher sur la rivière

Un grand anneau de glace a été aménagé près du centre de services du Draveur pour les patineurs et la rivière sert aussi de «route de glace» à ceux qui ne veulent pas emprunter la piste multifonctionnelle qui longe la rivière.

Les distances étant assez longues (8 km du barrage au secteur de l’Équerre), et la vallée parfois très venteuse, un aller «motorisé» (payant) vers le secteur de l’Équerre permet de couper la distance. Cette «navette des glaces» est un minibus tiré par une chenillette et mise à disposition des visiteurs chaque jour.

Pour le retour, vous aurez pris soin d’apporter raquettes, crampons, fatbikes, skis de fond ou skis hok (skis-raquettes en bois avec peaux de phoque), qu’ils soient à vous ou loués sur place.

Dépendamment de la surface de la rivière (enneigée ou non), il faudra en effet faire un choix d’équipement, mais en général, il est toujours possible de rouler en fatbike (avec prudence) ou de marcher en crampons et raquettes sur une piste de neige tapée et aménagée sur la rivière.

Après s’être réchauffé dans une tente prospecteur, on prend donc le chemin du retour par la rivière. Nul doute que vous vous sentirez tout petit dans un décor grandiose et que vous sortirez vos cellulaires pour immortaliser l’instant.

Après une petite heure de marche, on a déjà vue à droite sur une haute paroi rocheuse, avec plus d’une dizaine de cascades de glace tout en haut. Les grimpeurs connaissent bien cette «Pomme d’or», renommée pour l’escalade de glace, mais qui était difficile d’accès avant l’ouverture du parc en hiver. Désormais, on entre dans le parc – avec un permis – pour rejoindre la base de la montagne, camper éventuellement en bas et grimper dans la journée.

En poursuivant plutôt sur la rivière, on atteint une baie, avec une autre tente prospecteur pour se réchauffer, puis la pointe aux Inukshuks, qui permet de bien apprécier la longue enfilade de caps sur la rivière Malbaie et les montagnes alentour.

La fameuse pomme d'or. Photo: Facebook Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie

Sentier Le Riverain

Le lendemain, changement de décor: le sentier Le Riverain, accessible en raquettes ou crampons selon les chutes de neige, mais aussi en ski de fond ou en ski hok, propose une randonnée en forêt, mais avec plusieurs points de vue remarquables plein nord sur la «Vallée des glaces ». Il faut compter près de 4 heures, avec arrêts, pour rejoindre le centre de services Le Draveur.

Le départ du pont des Érables se fait tout en douceur dans une forêt de feuillu. Suit une pente plus abrupte, mais la montée demeure facile sur une piste en lacet qui mène rapidement à une première échappée visuelle sur la rivière Malbaie.

Quelques centaines de mètres plus haut, c’est l’apothéose sous un soleil radieux, avec une succession de hautes montagnes de chaque côté de la rivière gelée et le mont Guy-Godin en arrière-plan. Après une descente assez facile sur la piste en lacet, on rejoint la vallée. Le sentier sur le plat suit ensuite de près la rivière Malbaie jusqu’au barrage des Érables.

Photo: Mikael Rondeau, Facebook Sépaq

Chalets Écho

À moins d’être mordus du camping d’hiver, les visiteurs qui souhaitent dormir dans le parc peuvent réserver l’un des dix nouveaux chalets Écho. Tout en bois, jolis de l’extérieur, bien conçus et meublés à l’intérieur, ils sont vraiment confortables, avec deux chambres pour quatre personnes au total, beaucoup de fenêtres et une très belle vue sur les montagnes.

L'intérieur d'un des dix nouveaux chalets Écho. Photo: Anne Pélouas

La Virée Nordique de Charlevoix

Pour sa 6e édition, cet événement sportif et familial se déploie en plusieurs activités. En plus du triathlon nordique des jeunes le 14 février, le marathon de ski de fond revient le 16 février sur une piste vraiment originale: celle tracée à même la voie ferrée qui suit la côte entre Baie-Saint-Paul et La Malbaie. C’est vraiment sublime et nul besoin de faire la course ni de couvrir la distance en entier si vous voulez profiter aussi du paysage, ce qui fut mon cas l’an passé!

Le 17, une activité plus familiale de raquette ou ski de fond est proposée sur la voie ferrée de la plage de Saint-Irénée à La Malbaie. La Virée Nordique célèbrera aussi ce jour-là l’ouverture du parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie en organisant une sortie de ski de fond de 15 km dans la «Vallée des glaces».

Le parcours du marathon de ski de fond de la Virée Nordique de Charlevoix vous amène dans des endroits inédits! Photo: Facebook La Virée Nordique de Charlevoix

En prime

Accès gratuit dans 17 parcs du Québec le 26 janvier

Pour la troisième édition de la Journée d’hiver Sépaq, 13 parcs nationaux ainsi que le Camp Mercier, le Centre touristique du Lac-Simon, la Station touristique Duchesnay et la réserve faunique des Laurentides seront ouverts gratuitement. Même la location d’équipement sera gratuite!

Plusieurs activités et animations spéciales seront organisées, notamment à l’intention des familles. Chaque visiteur recevra en outre un laissez-passer pour une prochaine sortie hivernale dans le parc de son choix. Au Camp Mercier et à la Station touristique Duchesnay, on recevra un billet de ski de fond valide pour l’un des huit centres de ski de fond du réseau Sépaq. Au Centre touristique du Lac-Simon, vous aurez le droit de revenir durant l’hiver.

Suivez ce lien pour la liste des parcs concernés et la programmation complète.

Le 26 janvier, l'accès à 13 parcs nationaux est gratuit! Photo: Facebook Parc national des Îles-de-Boucherville‎, Journée d'hiver Sépaq