Photo: Facebook parc national du Lac-Témiscouata
2 juin 2016Auteure : Anne Pélouas

7 sentiers de randonnée à essayer au Québec

Le Québec regorge de parcs et de sentiers pédestres. Voici des suggestions à mettre sur votre liste de sites à découvrir.

Bas-Saint-Laurent

On marche au parc national du Lac-Témiscouata et on reste à dormir dans l’un des campings. Si on est en famille, on opte pour le sentier des Curieux de nature, dédié aux jeunes de 6 à 12 ans (et à leurs parents et grands-parents)!

Charlevoix

Le parc national des Grands-Jardins a ajouté en 2016 deux nouveaux courts sentiers de randonnée pédestre: celui du Brûlé (4,5 km) et celui de La Tour (1,4 km) en bord de lac.

Parc national des Grands-Jardins. Photo: pixaube, Flickr
Parc national des Grands-Jardins. Photo: pixaube, Flickr

Mauricie

On s’attaque à gros avec le sentier Montauban (17,4 km). Le tronçon du Sentier national court dans les collines et passe par le sommet du mont Otis.

Gaspésie

À Percé, on ne manque pas le géoparc adossé à la ville. Pour profiter d’une vue splendide en contrebas sur la mer, on emprunte les sentiers du mont Sainte-Anne et du mont Blanc qui totalisent 18 kilomètres en forêt, sur roches, sur mousses…

Laurentides

Les sentiers des Orphelins, à Wentworth-Nord, dans les Pays-d’en-Haut, forment un beau parcours en bordure de lac ou en forêt, à faire à pied ou en vélo de montagne à partir du Corridor aérobique.

Côte-Nord

Entre terre et mer, la promenade Les Escoumins longe les berges de la baie du même nom sur 5 km. Air marin et oiseaux de rivage garantis; baleines, si vous avez de la chance.

Outaouais

Dans la région de Pontiac, le sentier du Rocher-à-l’Oiseau (10 km aller-retour) permet de marcher en forêt tout en prenant de la hauteur pour apprécier la rivière des Outaouais du haut d’une belle falaise couverte d’art rupestre amérindien.

Branchez-vous rando

La techno avait déjà largement fait son entrée dans le domaine du plein air. Personnellement, je suis plutôt contre cette invasion, au nom de la simplicité volontaire, qui convient bien à la randonnée pédestre… Mais il y a tout de même de bons outils pour se faciliter la vie, et on peut toujours s’en servir avant de partir plutôt que pendant une activité nature!

Hikster
Hikster fonctionne comme une aide à la préparation des randonnées. Elle répertorie 9000 kilomètres de sentiers au Québec, publie leurs tracés, indique leurs longueurs et degrés de difficulté, souligne leurs points d’intérêt, les dénivelés, donne des informations sur la faune et la flore de la région, en plus de fournir des adresses d’hébergements et de restaurants à proximité.

Ondago
Application mobile gratuite, développée par Créations Igloo et officialisée par la Fédération québécoise de la marche. À l’aide d’un GPS de cellulaire, on accède facilement à des cartes de sentiers qu’on garde sous la main en rando… à condition que le cellulaire soit fonctionnel.

GPS, cellulaires, montres connectées… 
Voici des «outils» très utiles en randonnée, mais il ne faut jamais oublier qu’ils peuvent tomber en panne: batterie à plat, chute à l’eau… D’où l’importance d’avoir toujours une bonne carte papier avec soi, voire une boussole si on sait s’en servir, évidemment!