Photo: Unsplash Tamara Menzi
30 juin 2016Auteure : Anne Pélouas

Randonnée: 7 lieux magiques pour marcher hors des sentiers battus

Pour les randonnées, il n'y a pas que les sentiers! Plage de sable, rochers, galets... voici des suggestions de lieux magiques pour marcher hors des sentiers battus!

Parc national du Bic

Photo: Facebook Parc national du Bic
Photo: Facebook Parc national du Bic

Au Parc national du Bic, dans le Bas-Saint-Laurent, les sentiers en forêt sont rarement loin de l’eau. Ceux du Cap Caribou ou du Cap à l’Orignal longent de jolies anses avant de vous donner vue directe sur le grand fleuve. À marée basse, sortez du parc et filez vers l’est sur la route 132. Juste après le village du Bic, une petite route à gauche mène au golf. On peut facilement marcher sur le sable et les rochers à marée basse jusqu’en face de l’île au Massacre et il n’est pas rare d’y voir quelques phoques se prélasser au soleil sur une roche…

Cap-de-Bon-Désir

Photo: Facebook
Photo: Facebook

Voilà une destination originale pour marcher! Les gros rochers des deux côtés de Cap-de-Bon-Désir à Grandes-Bergeronnes, sur la Côte-Nord, sont mythiques pour l’observation des baleines, même du bord de l’eau. Leur souffle vous réveillera peut-être comme moi un matin en camping et, sinon, vous n’aurez pas longtemps à attendre pour voir un mammifère marin se pointer le bout du nez hors de l’eau. Ensuite, vous pourrez marcher longtemps sur les roches qui couvrent tout le littoral. Elles ne sont pas dangereuses et mènent vos pas jusqu’au Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir, un incontournable, surtout avec des enfants. Explos-Nature y organise des activités à leur intention. Il y a aussi un court sentier pédestre qui mène à la rive, depuis la maison du gardien de phare. Il traverse une forêt odorante où les chants d’oiseaux se mêlent au souffle du vent.

Îles de la Madeleine

Photo: Facebook Tourisme Îles de la Madeleine
Photo: Facebook Tourisme Îles de la Madeleine

Au Québec, il n’y a aucun autre endroit où l’on puisse autant marcher dans le sable! En prime, on se met à l’eau quand l’envie nous prend… Les Iles de la Madeleine sont sans conteste le paradis des plages. À marée basse, c’est plus facile dans le sable mouillé. À marée haute, on met les pieds dans le sable chaud et on s’en va… Avec 300 km de plages, vous n’aurez que l’embarras du choix sur les différentes îles de l’archipel. Parmi mes préférées, il y a celle de la Dune du Havre-Aubert. Les Madelinots la nomment Sandy Hook ou plage du Bout du Banc. Le fameux banc de sable s’étire sur 12 kilomètres avec la mer de chaque côté. De quoi marcher pendant 2h30 pour un aller simple, avec l’impression d’atteindre le bout du monde… La plage de la Dune de l’Ouest (8,7 km) n’est pas mal non plus, mais celle de la Dune du Sud (22 km) a l’avantage de donner à voir de magnifiques falaises rouges, avec des grottes accessibles à marée basse. Celle, enfin, de la Grande Échouerie s’étend à perte de vue. Elle a été classée parmi les plus belles au monde par le National Geographic.

Cap-Tourmente

Photo: Facebook
Photo: Facebook

C’est adossé à la falaise, au niveau du fleuve, qu’on peut se balader en toute tranquillité. Les sentiers aménagés sont bien connus des ornithologues. La réserve nationale de faune abrite plus de 300 espèces d’oiseaux, dont de nombreux migrateurs. Même en été, quand ils sont partis pour le nord ou le sud, les «résidants» sont bien présents: canards, parulines, carouges à épaulettes, bruants des marais... Entre marécage et forêt, ce territoire protégé de 24 km2 compte 20 km de sentiers (de 1 à 9 km), dont plusieurs avec mangeoires d’oiseaux. Certains forment de courtes boucles, avancent carrément dans la batture et, pour un supplément d’adrénaline, on grimpe sur les hauteurs des caps de Charlevoix à même la falaise! Ne manquez pas la visite du centre d’interprétation.

Saint-Irénée

Photo: Facebook Municipalité de Saint-Irénée
Photo: Facebook Municipalité de Saint-Irénée

Ne ratez pas la petite plage de Saint-Irénée, dans Charlevoix, en suivant la route du bord du fleuve (362). Après avoir roulé de cap en cap, on descend au ras du Saint-Laurent. Arrêt obligatoire pour se promener sur le sable ou sur la jetée des Capelans, site patrimonial québécois. Ceux qui aiment l’équitation peuvent aussi en faire sur la plage avec Les Écuries entre Monts et Marées.

Parc national du Fjord-du-Saguenay

Photo: Luc Rousseau, Facebook Parc national du Fjord-du-Saguenay
Photo: Luc Rousseau, Facebook Parc national du Fjord-du-Saguenay

Au Saguenay, le sentier de la longue randonnée Le Fjord, qui mène de la Baie Sainte-Marguerite à la Baie de Tadoussac, a un parcours linéaire de 41 km tout en montagnes russes, entre forêt et bord de fjord, avec des points de vue spectaculaires. À moins de dormir en refuge ou en camping au plus près de l’eau ou en surplomb, on peut toujours faire des sorties d’une journée sur certaines sections. La Baie Sainte-Marguerite est réputée pour les bélugas qui viennent y élever leurs petits!

L’Île aux Lièvres

alt="ile-aux-lievres"
Photo: Facebook Société Duvetnor

La plage de l'Île aux Lièvres, perdue au beau milieu du fleuve Saint-Laurent, entre Charlevoix et le Bas-Saint-Laurent, s’étire au large de Rivière-du-Loup, entre deux pointes effilées, sur 13 kilomètres, avec un bucolique sentier central de 14,5 km et quelques autres plus courts, surtout en forêt. Il est facile toutefois de marcher au bord de l’eau, sur de gros rochers ou de petites roches, notamment côté nord. Oiseaux, mousses, bois de grève sont vos fidèles compagnons et peut-être aurez-vous la chance de voir des bélugas. Mais attention aux marées! Quand la mer se retire, les accès sont aisés mais les roches sont mouillées. Quand la marée remonte, les risques de devoir rebrousser chemin ou de finir les deux pieds dans l’eau ne sont pas minces. Privilégiez l’une ou l’autre des deux pointes, pour la vue comme pour la sécurité!