Photo: Facebook Auberge de l'île aux Perroquets.
27 juillet 2016Auteure : Anne Pélouas

La Côte-Nord en 10 arrêts

Ce n’est pas parce qu’on fait un roadtrip en voiture sur la Côte-Nord qu’on ne peut pas profiter du plein air aux arrêts. De Tadoussac à Blanc-Sablon, la route des Baleines suivie par la route maritime de la Basse-Côte-Nord offrent de multiples occasions de randonner, canoter, faire du kayak et observer les oiseaux.

1. De Tadoussac aux Bergeronnes

Sur la route des Baleines. Photo: Facebook Tourisme Québec.
Sur la route des Baleines. Photo: Facebook Tourisme Québec.

Marcher sur la passerelle de bois dominant la baie de Tadoussac nous transporte déjà dans l’univers marin du Saint-Laurent. On peut poursuivre au pied des dunes (surtout à marée basse) puis reprendre l’auto jusqu’aux Bergeronnes. Tout autour du Cap-de-Bon-Désir, on marche des heures sur les belles roches ou on s’assoie pour observer les baleines qui s’approchent souvent de la rive.

2. De Longue-Rive à Portneuf

alt="bernache-du-canada"

Place aux oiseaux aux abords du Centre d’interprétation des marais salés, à Longue-Rive, comme sur le banc de sable, à Portneuf-sur-Mer, qui s’arpente sur 8 km aller-retour. Plus tranquille est la balade en canot sur la rivière Portneuf. Il y a tellement de courant qu’on rame surtout pour se diriger, le nez en l’air.

3. Péninsule Manicouagan 

Photo: Facebook Parc Nature de Pointe-aux-Outardes.
Photo: Facebook Parc Nature de Pointe-aux-Outardes.

De la Pointe-aux-Outardes à la Pointe Lebel, avant Baie-Comeau, place à la «route des plages», sur 30 km. On peut très vite s’y sentir seul au monde en marchant les deux pieds dans le sable ou l’eau. Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes offre aussi de courtes randonnées en forêt, en bordure de marais, et un magnifique jardin d’oiseaux où tout est conçu pour les attirer: végétaux, plumes, bouts de laine pour les nids... Le petit camping face à l’eau est charmant et les cinq nouveaux chalets sont décorés comme des nichoirs.

4. De Baie-Trinité à Port-Cartier

Phare de Pointe-des-Monts. Photo: Patrick Matte Photographe. Facebook La route des phares du Québec.
Phare de Pointe-des-Monts. Photo: Patrick Matte Photographe. Facebook La route des phares du Québec.

Il ne faut pas manquer la promenade autour du phare de Pointe-des-Monts, classé monument historique, avant de filer vers Port-Cartier. La Base de plein air Les Goélands abrite un petit trésor: une yourte et un camping rustique directement sur la Baie des Îles de Mai, site de rêve pour une sortie en kayak de mer.

5. Île aux Perroquets 

Photo: Facebook Auberge de l'île aux Perroquets.
Photo: Facebook Auberge de l'île aux Perroquets.

Passer 24 heures sur cette île minuscule (qui fait partie de la Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan), à 5 km du village côtier de Longue-Pointe-de-Mingan, est un rare privilège. On arpente pendant des heures l’unique sentier de l’île; on marche sur la grève pour observer petits pingouins, macareux moine et eiders; on grimpe au sommet du phare pour admirer le paysage avant de rentrer à la charmante auberge où l’on dort au son des vagues et du vent.

6. De Havre-Saint-Pierre à Natashquan

Les Galets, Natashquan. Photo: Claude Robillard, Flickr
Les Galets, Natashquan. Photo: Claude Robillard, Flickr

La Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan est un paradis pour les kayakistes chevronnés, mais aussi pour faire de la randonnée et du camping. À Natashquan, on a le choix: marcher sur la plage dans le secteur des Galets, avec ses typiques hangars de pêche, ou en forêt sur le Sentier du Pas du Portageur si on n’a pas peur des troncs à enjamber.

7. À bord du Bella Desgagnés 

Photo: Cabine Select panoramique, occupation double, Bella Desgagnés.
Photo: Cabine Select panoramique, occupation double, Bella Desgagnés.

En route pour la Basse-Côte-Nord à bord du navire transportant cargo et passagers jusqu’à Blanc-Sablon, pas question de prendre l’ascenseur! Du niveau 3 au 8, en deux jours, on aura grimpé et descendu de pont en pont bien des fois pour prendre l’air du large, admirer la côte où les îles s’égrènent comme un chapelet et tenter de voir des baleines, entre deux bons repas et nuits de rêve en cabine. Aux arrêts dans les villages, les excursions organisées par la coop de tourisme équitable Voyages CoSte valent leur pesant d’or.

8. Harrington Harbour

Harrington Harbour, photo prise du Nordik Express. Wikimedia Commons.
Harrington Harbour, photo prise du Nordik Express. Wikimedia Commons.

Le pittoresque village insulaire se visite sur de larges trottoirs de bois mais on peut prendre de la hauteur en grimpant sur la colline à dos de roche jusqu’au cairn érigé en l’honneur de Jacques Cartier.

9. Tête-à-la-Baleine

Tête-à-la-baleine. Photo: Claude Robillard, flickr.
Tête-à-la-baleine. Photo: Claude Robillard, flickr.

À la descente du Bella Desgagnés, embarquement immédiat sur un petit bateau pour découvrir l’archipel de Toutes-Îles. Providence est la plus courue des 600 îles et îlots de ce coin de rêve, à cause de sa pimpante chapelle qu’on atteint à pied, avant d’aller marcher encore sur l’île à la Passe, où l’histoire du facteur Jos Hébert se mêle à celle des pêcheurs de la belle époque.

10. De Blanc-Sablon à Bonne-Espérance

Photo: Facebook Aqua Labadie Scallop Farm.
Photo: Facebook Aqua Labadie Scallop Farm.

Le court sentier de L’Astragale donne une vue panoramique des hauteurs de Blanc-Sablon. Ensuite, en prenant la route de Rivière-Saint-Paul, on traverse plusieurs petits villages de pêcheurs avec des points de vue époustouflants sur la côte. Arrêt requis pour une visite guidée de la ferme de pétoncles Aqua-Labadie, tour en ponton dans la baie et dégustation inclus. De Blanc-Sablon, une dernière échappée vers le Labrador? En longeant le détroit de Belle-Isle, rendez-vous pour une marche dans le vent du large à Red Bay, site du patrimoine mondial où l’on célèbre la grande histoire des baleiniers basques!


Pour en savoir plus

10 lieux à découvrir sur la Côte-Nord

Marie-Julie Gagnon

12 août 2015

Avenues