Photo: Facebook Forêt Montmorency - site officiel
7 novembre 2019Auteure : Anne Pélouas

Ça bouge en novembre!

Novembre n’est pas le meilleur mois pour mettre le nez dehors, mais bien habillé, on peut encore trouver plaisir à randonner, faire du vélo, du canot… ou de la planche à pagaie!

Novembre est un mois difficile à vivre au Québec, y compris pour les passionnés de plein air. C’est un entre-deux saisons où l’on passe plus de temps à nettoyer et remiser canots, kayaks, bottes de randonnée, vélos et tentes qu’à courir dans les bois ou glisser sur l’eau. On en profite aussi pour vérifier son matériel hivernal: skis de fond, skis alpins, raquettes, patins, crampons à glace... Rien de pire, en effet, que de s’apercevoir au moment de partir pour la première fois en ski de fond qu’on n’a pas nettoyé sa «base» ou que nos bottes de raquettes qui ont passé plus de six mois au sec ont la semelle qui a justement trop séché et devient inutilisable.

Rêver

Novembre est aussi un mois pour acheter ses abonnements de ski alpin, trouver les meilleurs tarifs, «magasiner» de nouveaux skis ou des vêtements d’hiver. On peut aussi rêver: par exemple, pour les amateurs de plaisirs aquatiques, en visitant la Foire de la voile qui se tient le 9 novembre au Palais des congrès de Montréal. Expo, conférences, bazar de matériel de voile sont au programme. On peut notamment y rencontrer Nathalie Deraspe, ambassadrice de l’événement, qui vient de publier La fille à bord, un livre dans lequel elle raconte comment elle a fait 20 000 km à la voile en faisant uniquement du «bateau-stop» à travers le monde, c’est-à-dire en négociant sur les quais un embarquement comme coéquipière sur des voiliers. Un livre inspirant!

Dans ce livre inspirant, l'auteure raconte comment elle a fait 20 000 km à la voile en faisant uniquement du «bateau-stop» à travers le monde.

Trois activités sympas

Une exposition de nids d’oiseaux

Randonnez! C’est d’ailleurs encore hautement recommandé dans plusieurs parcs de la Montérégie, dont celui du Mont-Saint-Bruno. On peut faire arrêt au salon de thé Le Vieux-Moulin, au cœur du parc, pour se réchauffer et admirer du 13 au 25 novembre une originale exposition de nids d’oiseaux.

Photo: Facebook Parc national du Mont-Saint-Bruno

Des rencontres astronomiques

Après une sortie à pied ou en vélo de montagne dans les Laurentides, allez percer les mystères du cosmos tous les samedis soir de novembre au Domaine Saint-Bernard, à Tremblant. La lune et les autres planètes sont au rendez-vous de ces rencontres «astronomiques».

Des rencontres astronomiques sont organisées tous les samedis soir de novembre au Domaine Saint-Bernard, à Tremblant. Photo: Facebook Domaine Saint-Bernard

Observation de la faune

Bien que la plupart des oiseaux migrateurs nous aient déjà quittés, il reste encore des outardes et des canards qui jouent les retardataires. On peut les voir en s’approchant des plans d’eau. Castors, renards et cervidés semblent aussi plus visibles. L’automne est connu pour être la période de rut pour les cervidés. Vous n’assisterez peut-être pas à un combat de mâles à coups de panaches, mais il y a de bonnes chances de voir des orignaux au parc national de la Jacques-Cartier, dans la région de Québec. Pour les cerfs de Virginie, la Sépaq suggère deux sorties près de Montréal: les parcs nationaux des Îles-de-Boucherville et d’Oka. Meilleurs moments d’observation: «en matinée ou en fin de journée, en vélo ou à pied».

Pour observer les cerfs de Virginie, la Sépaq suggère les parcs nationaux des Îles-de-Boucherville et d’Oka. Photo: Facebook Parc national des Îles-de-Boucherville

Prêts pour le ski?

Croyez-le ou non, certaines stations de ski alpin sont déjà ouvertes. Par contre, pour en profiter, si vous êtes un mordu parmi les mordus, il vous faudra traverser la frontière américaine. Le site Zone Ski annonce en effet que la station de Killington, au Vermont, a ouvert le 3 novembre dernier.

La station de Killington, au Vermont, a ouvert le 3 novembre dernier. Photo: Facebook Killington Resort

Au Québec, certaines se préparent d’arrache-pied en prévision d’une ouverture de pistes imminente. On parle du 16 novembre pour le Mont-Édouard, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, du 22 novembre pour Tremblant et du 23 novembre pour Ski Chantecler dans les Laurentides.

La date du 30 novembre est toutefois la cible visée par de nombreuses stations, comme le Massif dans Charlevoix, le Mont-Sainte-Anne dans la région de Québec ou le Mont-Garceau dans Lanaudière. En tout état de cause, considérez qu’à mi-décembre, vous pourrez chausser vos skis alpins presque partout au Québec.

Pour le ski de fond, il faudra attendre un peu dans le sud du Québec, mais plusieurs régions comme l’Abitibi-Témiscamingue et la Gaspésie ont déjà reçu de belles bordées de neige. Ceux qui ne peuvent pas attendre ont déjà pris la route depuis le 25 octobre de la Forêt Montmorency, dans la région de Québec, où une piste de 2,5 km a été ouverte avec de la neige conservée de l’an passé.

Une piste de ski de fond de 2,5 km a été ouverte avec de la neige conservée de l’an passé à la Forêt Montmorency, dans la région de Québec. Photo: Facebook Forêt Montmorency - site officiel

Initiation à la météo

Une idée pour ne pas manquer une «belle» tempête cet hiver et mieux gérer vos sorties hivernales? Suivez un «cours d’initiation à la météo hivernale au Québec» sous la bannière de Zone Ski Hors-Piste. La formation est donnée le 30 novembre à Sainte-Agathe-des-Monts par l’enseignant Éric Chatigny qui, diplôme en poche de l’Université McGill, gère le site Internet Météo Laurentides.

Bon mois de novembre en plein air!