Aux vergers Lafrance. Photo: Marie-Julie Gagnon
8 octobre 2019Auteure : Marie-Julie Gagnon

Les Basses-Laurentides: l’autre visage de la région

Quand on pense aux Laurentides, on évoque inévitablement les montagnes et le ski. Pourtant, côté plaines, il y a aussi largement de quoi s’occuper, particulièrement pendant l’automne. Voici quelques coups de cœur repérés lors d’une tournée de presse organisée par Tourisme Basses-Laurentides, dont le nouveau porte-parole est nul autre que le médaillé olympique Mikaël Kingsbury, originaire de Deux-Montagnes.

Vignoble Rivière du Chêne, Saint-Eustache

La réputation de ce vignoble n’est plus à faire. La semaine précédant ma visite, la sommelière Élyse Lambert a d’ailleurs fait l’éloge du William, vin blanc nommé en l’honneur du fils du propriétaire du vignoble, Daniel Lalande, lors de la première édition de La Grande Gourmandise. En découvrant le site, on ne s’étonne pas qu’autant de mariages y soient célébrés. La vue sur les vignes nous donne l’impression d’être très loin de la ville, alors que Montréal se trouve à seulement 35 km!

De nombreuses activités y sont proposées pendant l’automne, dont des soirées Vins et tapas, des Brunchs & dîners d’automne et des pique-niques sous la pergola, au pied des vignes. Envie d’aller plus loin? Devenez vendangeur d’un jour!

La vue sur les vignes nous donne l’impression d’être très loin de la ville, alors que Montréal se trouve à seulement 35 km! Photo: Marie-Julie Gagnon

Labonté de la pomme

On s’y rend bien sûr pour cueillir des pommes, mais il serait dommage de ne pas prolonger l’expérience pour profiter de cet endroit exceptionnel. En plus des brunchs, les menus de la Cabane à pommes évoluent au gré des saisons. Notre coup de cœur: le panier à pique-nique, qu’on peut aller déguster là où bon nous semble sur le site (70$ pour deux). Aussi romantique que savoureux! Des forfaits de groupe et des visites libres sont par ailleurs possibles.

Notre coup de cœur: le panier à pique-nique, qu’on peut aller déguster là où bon nous semble sur le site. Photo: Marie-Julie Gagnon

Centre d’interprétation de la courge et Les Vents d’Ange, Saint-Joseph-du-Lac

Autre endroit intéressant autant pour les familles que pour les couples ou les bandes de copains, le Centre d’interprétation de la courge propose de faire l’autocueillette de courges et de citrouilles – plus de 40 variétés ! – et de déguster un menu 100% courges.

Le Centre d’interprétation de la courge propose de faire l’autocueillette de 40 variétés de courges et de citrouilles. Photo: Marie-Julie Gagnon

Plutôt envie de vin ou de bière? Découvrez les produits du vignoble et de la microbrasserie Les Vents d’Ange. «Ici, c’est comme un tout-inclus d’activités d’automne, lance Catherine Lauzon, directrice des relations d’affaires et co-propriétaire. Nous sommes une entreprise familiale et nous portons plusieurs chapeaux.» À noter que les chiens sont les bienvenus et qu’il est possible d’apporter son lunch. Une bière à la courge avec ça?

À découvrir: les produits du vignoble et de la microbrasserie Les Vents d’Ange. Photo: Marie-Julie Gagnon

Bistro Le Sacré, Oka

Ouvert depuis quelques semaines, le restaurant de l’Abbaye d'Oka met merveilleusement bien en valeur les produits du terroir. Préférerez-vous le menu «chasseur», avec de la viande, ou «cueilleur», pour végétariens?

Le restaurant de l’Abbaye d'Oka met merveilleusement bien en valeur les produits du terroir.Photo: Marie-Julie Gagnon

La Maison Lavande, Saint-Eustache

Bien que la meilleure saison pour profiter pleinement des lieux soit l’été, la Maison Lavande accueille les visiteurs toute l’année dans sa parfumerie. On se promet d’y revenir pendant la floraison pour admirer les champs, se balader dans les sentiers, prendre une bouchée au bistro et contempler le paysage depuis la terrasse.

Bien que la meilleure saison pour profiter pleinement des lieux soit l’été, la Maison Lavande accueille les visiteurs toute l’année dans sa parfumerie. Photo: Marie-Julie Gagnon

Les vergers Lafrance

Les activités sont tellement nombreuses aux vergers Lafrance, qui ont vu défiler trois générations de pomiculteurs, qu’on se demande comment on arrivera à tout faire en une seule journée. En plus de l’incontournable autocueillette de pommes, il est possible de faire un tour de grande roue (!), de visiter la cidrerie et la distillerie ainsi qu’un musée.

Il faut aussi prendre le temps de découvrir les nombreux produits primés concoctés par l’équipe, dont le Dandy Gin. «Nous voulons toujours nous dépasser, souligne Éric Lafrance, petit-fils du fondateur. Dans les spiritueux, nous voulons atteindre les meilleurs calvados au monde. C’est pareil pour les gins. Et toujours avec nos fruits.»

Prenez le temps de découvrir les nombreux produits primés concoctés par l’équipe, dont le Dandy Gin. Photo: Marie-Julie Gagnon