Photo: Mantas Hesthaven, Unsplash
22 mai 2019Auteure : Marie-Julie Gagnon

Les expériences ont toujours la cote

Depuis plus d’une décennie, le mot «expérience» est sur les lèvres de tous, autant les pros du marketing que les voyageurs. Près de trois ans après avoir testé la formule à Amsterdam, Booking.com vient tout juste de lancer Booking Experiences à Montréal. Une autre preuve que la tendance est loin de s’essouffler!

Disponible depuis deux semaines dans la métropole, la section Expériences de Booking.com est accessible dans différentes villes d’Amérique du Nord et d’Europe, dont Lyon et Nice. «En achetant par l’entremise de Booking.com, on obtient soit un rabais, soit un avantage. Par exemple, le prix du billet pour le 9/11 Museum à New York est le même que sur place, mais en achetant par l’entremise de Booking.com, on ne fait pas la queue», explique Marco Purificati, directeur du volet Expériences de Booking.com en Amérique du Nord.

Les propositions les plus populaires parmi celles proposées, toutes destinations confondues? Les visites guidées à pied et celles axées sur la gastronomie, selon les experts de Booking.com.

Pour pouvoir tester une expérience à Montréal, il est nécessaire d’avoir réservé son hébergement avec Booking.com. Si celle-ci est effectuée moins de deux semaines avant la date prévue, la possibilité de réserver une expérience est proposée. Sinon, un courriel suit peu avant le voyage. En Europe, il est toutefois possible depuis peu de réserver, dans certaines villes, une expérience seulement, si on le souhaite.

En achetant son billet pour  le 9/11 Museum à New York par l’entremise de Booking.com, on ne fait pas la queue. Photo: Facebook National September 11 Memorial & Museum

Similaire à Airbnb?

Alors qu’Airbnb propose des expériences selon le même modèle que ses hébergements, c’est-à-dire à l’initiative des membres, celles mises de l’avant par Booking.com proviennent de partenaires reconnus dans l’industrie. TripAdvisor Experiences se targue pour sa part d’offrir la plus vaste collection de visites guidées, de billets pour différentes attractions, des cours, etc.

Ces trois gros joueurs n’hésitent pas à mettre de l’avant des expériences hors du commun pour se démarquer. TripAdvisor mise notamment sur une séance de karting, déguisé en Super Mario, dans les rues de Tokyo pour attirer les curieux. Airbnb propose pour sa part de passer la nuit dans l’autobus des Spice Girls à Wembley Park, à Londres, les 14 ou 15 juin et Booking.com invite les fans du film Men in Black à venir dormir dans le quartier général vu dans le film, lunettes et costume noirs inclus. L’aventure est offerte en partenariat avec Sony Pictures.

Parmi les expériences proposées par Airbnb: passer la nuit dans l’autobus des Spice Girls. Photo: Airbnb

Des expériences pour tous les goûts

Le désir de vivre des expériences qui permettent d’aller au-delà de la carte postale a amené l’industrie à développer une foule de visites, cours et autres aventures insolites au cours de la dernière décennie. À moins que ce soit l’industrie qui soit parvenue à créer cet engouement monstre chez les voyageurs?

«Le voyage a toujours été expérientiel, observe Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat, directeur du Réseau de veille en tourisme et professeur au département de marketing, ESG UQAM. Par définition, c’est pour ça qu’on part de chez soi.»

Selon lui, les expériences sont simplement une manière pour les compagnies de diversifier leur offre. «Le voyageur alpha n’est pas à la recherche d’expériences, poursuit-il. Il part pour les mêmes raisons depuis la nuit des temps. Le mot "vacances" signifie se sortir du quotidien. La "récréation", c’est se recréer en-dehors du travail, etc. Ça ne répond pas à une demande.»

Certains peuvent cependant être attirés par une offre qui sort de l’ordinaire. «On ne fait pas rêver quelqu’un en lui parlant d’une chambre d’hôtel, croit M. Arseneault. […] Mais on peut le faire rêver pendant la phase inspirationnelle, en lui permettant de s’imaginer à la place de la personne qu’il voit dans la publicité.»

Des expériences à vivre près de chez soi

En réaction aux préoccupations environnementales et à la popularité grandissante du «slow tourism», Lonely Planet vient pour sa part de lancer L’art de voyager sans partir loin. Les suggestions vont de «s’interdire d’utiliser son porte-monnaie pendant une journée» à «suivre une ligne de transport jusqu’à son terminus».

«Pour les voyageurs qui ont besoin de conseils plus concrets, Lonely leur conseille d’empaqueter leurs affaires et de partir à la conquête de leur propre ville, rapporte la RTBF. "Vous n’aurez à craindre ni les trajets en bus cahotants ni les maladies exotiques", souligne avec humour le guide. Dans cette optique, réserver une nuit dans un hôtel de son lieu de résidence pourrait constituer une expérience à part, tout comme gravir le point culminant le plus proche de chez soi.»

Non, les expériences les plus marquantes ne sont pas forcément celles vécues à l’autre bout du monde!