Photo: Facebook Squamish Lil'wat Cultural Centre in Whistler
14 août 2019Auteure : Marie-Julie Gagnon

8 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Whistler

Oui, Whistler est beaucoup plus qu’un centre de ski. Été comme hiver, de nombreuses activités et événements sont proposés dans la ville et les environs, autant pour les sportifs que pour les amateurs de culture et de gastronomie. Quelques nouveautés et faits méconnus!

1- Deux nations autochtones se partagent Whistler

Le Lil'wat Cultural Centre permet de mieux comprendre l’histoire de Whistler. On y apprend comment les nations Squamish et Lil’wat, dont les territoires se chevauchent, en sont venues à signer un protocole historique en 2001 et à collaborer dans la paix et l’harmonie depuis.

Le musée s’avère une merveilleuse porte d’entrée dans leur univers. Après avoir entendu un chant traditionnel accompagné au tambour et visionné un film qui résume leur histoire, la visite guidée – incluse dans le prix du billet – nous initie à différents aspects de leur culture. Canots, masques, outils, vêtements et autres instruments exposés deviennent rapidement plus que de banals objets. Des marches guidées dans la forêt ainsi que des mythes et légendes racontés par des aînés sont également proposés aux visiteurs.

Le Lil'wat Cultural Centre est une merveilleuse porte d’entrée dans l'univers des nations Squamish et Lil’wat. Photo: Facebook Squamish Lil'wat Cultural Centre in Whistler

2- Whistler Blackcomb est la station de ski no 1 en Amérique du Nord

Whistler Blackcomb compte des pistes pour tous les niveaux de skieurs disséminées sur 8171 acres. Depuis 2017, la montagne est la propriété de Vail Resorts, qui compte 20 montagnes, permettant ainsi aux détenteurs de l’Epic Pass de dévaler les pentes de la station de la Colombie-Britannique autant que les autres du groupe.

«Nous remarquons qu’il y a de plus en plus de visiteurs mexicains», observe Marc DesRosiers, directeur du marketing du Bearfoot Bistro, quand on lui demande ce qui a le plus changé au cours des deux dernières années.

Whistler Blackcomb compte des pistes pour tous les niveaux de skieurs disséminées sur 8171 acres. Photo: Facebook Whistler Blackcomb

3- Moment Factory illumine la forêt

Concocté par Moment Factory, Vallea Lumina permet de découvrir la forêt sous une tout autre… nuit. Après le coucher du soleil, les visiteurs sont emmenés en navette depuis le centre de Whistler jusqu’à Mountain Square, où le parcours lumineux et sonore imaginé par la compagnie montréalaise transforme le site de Superfly Ziplines, traversé par des tyroliennes le jour. Un monde de légendes s’ouvre alors à nous et on y fait la rencontre de personnages mystérieux, comme des arbres qui s’animent sous nos yeux…

Grande nouveauté cette année: il sera aussi possible de prendre part à l’expérience pendant l’hiver. Munissez-vous de bonnes chaussures ou de bottes et de vêtements chauds: la randonnée d’un kilomètre et demi dure généralement de 50 à 80 minutes.

Photo: instagram.com/raychos

4- L’héritage des Jeux olympiques est toujours bien présent

Contrairement à d’autres villes, Vancouver et les environs bénéficient de retombées positives des Jeux olympiques. L’autoroute entre Vancouver et Whistler, remise en état avant les Jeux, permet de rejoindre la ville en contemplant lacs et montagnes. Sans doute l’une des plus belles routes au pays!

Il suffit de se balader au sommet de Blackcomb pour constater que l’engouement olympique est toujours bien présent. Au cœur de l’été, la file de visiteurs souhaitant se faire tirer le portrait devant les célèbres anneaux étonne. L’hiver, les installations construites ou rénovées pour les Jeux ravissent les amateurs de plein air. Au Parc olympique, il est notamment possible de pratiquer le ski, le snowboard, la raquette et la luge.

«Hosting the World», au Whistler Museum, permet par ailleurs de se rappeler les moments marquants des Jeux.

Au sommet de Blackcomb, l’engouement olympique est toujours bien présent. Photo: Marie-Julie Gagnon

5- Des nouveautés… vertigineuses!

Un seul billet est requis pour accéder aux deux montagnes, mais il est nécessaire de s’en procurer un autre pour la cabine Peak 2 Peak, téléphérique qui relie leurs sommets et offre une vue à 360 degrés. La traversée prend 11 minutes (pour l’aller – on peut aussi faire l’aller-retour) et donne l’impression de survoler le secteur. Encore plus si l’on opte pour l’une des cabines avec fond de verre!

Si vous avez envie d’aller encore plus haut, le Cloudraker Skybridge est tout indiqué. Ce pont vertigineux offre lui aussi des points de vue à 360 degrés… et une bonne dose d’adrénaline. Plutôt envie d’admirer le paysage depuis un lieu plus stable? L’Umbrella Bar vous plaira sûrement davantage.

Ce pont vertigineux offre des points de vue à 360 degrés… et une bonne dose d’adrénaline. Photo: Facebook Go Whistler

6- Apprendre à sabrer le champagne et boire de la vodka dans un bar de glace

Saviez-vous que le Québécois André Saint-Jacques, qui a fondé le Bearfoot Bistro il y 25 ans, a battu le record du plus grand nombre de bouteilles de champagne sabrées en une minute en 2005? Encore aujourd’hui, on peut en voir la preuve signée Guinness World Records dans la cave et apprendre à sabrer, façon Napoléon, en sa compagnie.

S’il y a un lieu qui est parvenu à se réinventer à Whistler, c’est bien le Bearfoot Bistro. Ici, la préparation d’un martini sur la terrasse ou la crème glacée servie en dessert prennent des allures de spectacle de magie, fumée incluse (merci, azote liquide!). L’essentiel reste toutefois les créations de la talentueuse chef Melissa Craig, qui met magnifiquement en valeur les produits régionaux.

En plus d’offrir l’accès à son bar de glace en toute saison (bottes et manteaux sont fournis), l’équipe innove en proposant des événements uniques. Il y a quelques années, l’équipe a même servi un repas à bord du téléphérique Peak 2 Peak!

Au Bearfoot Bistro, la préparation d’un martini sur la terrasse prend des allures de spectacle de magie! Photo: Marie-Julie Gagnon

7- Une destination gastronomique

D’autres restaurants sont dignes de mention, dont Araxi, l’un des plus réputés de la ville. Pendant l’été, le restaurant propose également des repas en plein air autour de longues tables dans des lieux de rêve.

Un festival prend par ailleurs de plus en plus d’ampleur depuis quelques années: Cornucopia (qui signifie «corne d’abondance»), dédié au vin et à la gastronomie. Cette année, l’événement aura lieu du 7 au 17 novembre.

Araxi est l’un des restaurants les plus réputés de la ville. Photo: Facebook Araxi Restaurant & Oyster Bar

8- Prendre un bain de forêt

Tendance bien-être inspirée du Japon de plus en plus populaire, la «Forest Bathing Therapy» fait partie des expériences proposées par Canadian Wilderness Adventures. Comment ça marche? En gros, un guide vous accompagne dans les sentiers et vous aide à ouvrir vos sens à ce qui vous entoure. La méditation et différentes techniques permettent de s’immerger encore plus profondément dans la découverte de la forêt.

Découvrez la forêt avec une expérience de «Forest Bathing Therapy». Photo: Facebook Canadian Wilderness Adventures

J’étais l’invitée de Tourism Whistler (merci!) et logée au Summit Lodge Boutique Hotel, parfaitement situé dans le village piétonnier. Toutes les opinions sont 100% les miennes.