La chronique Vin

Auteur(e)

Jessica Harnois

Sommelière et animatrice, Jessica Harnois a travaillé pour les plus grands établissements au monde, a occupé le poste de sommelière en chef à titre d’acheteuse de vins pour les Services SAQ Signature, a été responsable du Courrier vinicole et de la prestigieuse Cave de garde de la SAQ, en plus d’avoir été présidente de l’Association Canadienne des Sommeliers Professionnels et Vice-Présidente de l’APAS (Alliance Pan-Américaine des Sommeliers). Avec l’agence d’animation Vins au Féminin, elle a conceptualisé le jeu Dégustation Vegas qui démocratise le vin. Vous pouvez la voir à la télé, l’entendre à la radio et la lire dans plusieurs magazines.

23 août 2018

L’essor des vignobles québécois

Saviez-vous que certains vignobles québécois sont tellement populaires que leurs cuvées sont presque toutes vendues avant même leur mise en marché? En plein essor, la jeune industrie du vin québécois a fait bien du progrès depuis 1980 et commence à récolter le fruit d’un savoir-faire, d’une passion et d’une rigueur qu’ont nos vignerons d’ici.

En 2017, le nombre de bouteilles de vin produites au Québec a augmenté de 33% par rapport à 2016, et l’objectif serait d’en produire cinq fois plus d’ici une dizaine d’années. Cet engouement est le résultat de plusieurs facteurs à l’équation.

La promotion

Depuis quelques années, la loi a fait de grands pas afin de faciliter la commercialisation des vins du Québec. Après avoir obtenu l’autorisation de vendre leurs produits sur place, puis dans les marchés publics et finalement directement aux restaurateurs, les vignerons québécois ont fait leur entrée à la SAQ. Ainsi, ils ont pu être commercialisés au même titre que les produits provenant d’ailleurs à travers le monde. Malheureusement, ils ont dû rivaliser avec des classiques, des grands noms et se sont retrouvés souvent au milieu des étalages moins convoités, jusqu’à l’arrivée de la section Origine Québec en 2014. En créant ce concept, la SAQ a permis de mettre de l’avant les vins du Québec dans ses succursales. Désormais vendus dans les épiceries et les dépanneurs depuis décembre 2016, les vins du Québec ont aussi augmenté leur vitrine, ayant accès à plus de 8000 points de vente environ. Cette nouvelle leur permet, en plus, d’atteindre une nouvelle clientèle.

La qualité au rendez-vous

Certes, la commercialisation et la promotion sont primordiales, mais encore faut-il que la qualité soit au rendez-vous. Et heureusement, elle y est!

D’abord, depuis 2009, tous les vins du Québec peuvent obtenir une certification «Vins certifiés Québec» s’ils se soumettent à une évaluation rigoureuse et répondent aux exigences inscrites au cahier de charges. Cette dernière permet d’assurer la qualité, l’authenticité et l’origine géographique du vin, au même titre que les appellations d’origine contrôlée (A.O.C.) d’Europe.

De plus, en ce qui a trait aux changements climatiques, le Québec semble en bonne position par rapport à d’autres pays viticoles qui en souffrent davantage. Le climat exerce donc une bonne influence sur la qualité des vins d’ici.

L’étude de la géologie des sols, le développement de nouvelles méthodes pour protéger la vigne et l’expérience de plus en plus riche des vignerons sont également des éléments importants en lien avec le potentiel grandissant de notre région.

Sur la scène vinicole nationale et internationale, le Québec brille de plus en plus. De nombreuses autres avancées sont à surveiller quant à la création de sous-régions et de nouveaux styles de vins, et quant à l’exploitation de la vitis vinifera (variété de vigne européenne à la base de «cépages nobles» tels que le pinot noir, le chardonnay, etc.).

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les vins québécois, n’oubliez pas de venir nous visiter à la 25e édition de la Fête des vendanges les 1, 2, 3, 8 et 9 septembre prochains à Magog.

Un bon vin québécois à déguster

Alors que certains vous diront que le meilleur endroit pour planter de la vigne au Québec se trouve dans les Cantons-de-l’Est, ce vignoble de l’île d’Orléans tire plutôt bien son épingle du jeu. Issu d’un assemblage de vandal-cliche et de vidal, le Voile de la Mariée est tout en fraîcheur. Le nez propose des notes herbacées et d’agrumes. La bouche est rassasiante et équilibrée. Idéal pour l’apéro!

Un vin tout en fraîcheur idéal pour l'apéro. Photo: saq.com
Un vin tout en fraîcheur idéal pour l'apéro. Photo: saq.com

Vignoble de Sainte-Pétronille Voile de la Mariée 2016. Vin blanc, 750 ml. 16$.

Santé!