La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

6 mars 2019

Alors, que ferez-vous pour vos vacances d’été?

L’industrie touristique nous encourage à réserver de plus en plus tôt. Depuis 2018, la Sépaq permet, par exemple, de réserver son terrain de camping pour l’été suivant dès octobre. Les promotions pour l’Europe se multiplient alors que les chutes de neige rythment toujours nos humeurs. À moins de quatre mois de l’arrivée officielle de l’été, vous n’avez toujours pas trouvé le plan parfait? Voici quelques pistes pour vous aider à prendre une décision, ainsi qu’un aide-mémoire.

Où aller sans devoir faire une ou plusieurs escales?

Quand on dispose de peu de temps, les vols directs nous permettent de maximiser nos déplacements. Ils sont aussi moins dommageables pour l’environnement, puisque c’est au décollage et à l’atterrissage que les moteurs d’avion brûlent le plus de carburant.

Pour connaître la liste des liaisons directes au départ de Montréal, il suffit de jeter un œil à la liste qui se trouve sur le site d’Aéroports de Montréal («Voir nos destinations», dans le menu de gauche). Le tableau nous indique aussi les compagnies aériennes qui les opèrent, à quelle saison et le nombre de départs par semaine. Parmi les nouveautés du printemps 2019, mentionnons Montréal-Raleigh, en Caroline du Nord, avec Air Canada.

Photo: Marie-Julie Gagnon

Si vous souhaitez aller plus loin, sachez que dès juillet 2019, Turkish Airlines offrira des vols Istanbul-Denpasar. Il sera ainsi possible de se rendre à Bali en faisant une seule escale, à Istanbul. On en profite pour passer quelques jours dans cette ville fabuleuse!

À lire: mes chroniques sur Bali (luxe et bien-être), Istanbul et mon reportage sur une croisière sur l’Adriatique, avec escales en Croatie. Si vous comptez passer par Paris, lisez cet article sur des nouveautés parisiennes. Inspirez-vous également en fouinant ici, par destination.

On réserve quand?

Je l’avoue, je suis parfois un cordonnier mal chaussé. Je déteste prévoir trop à l’avance et je me retrouve souvent à payer le gros prix à la dernière minute, surtout en ce qui a trait aux billets d’avion.

Photo: Kryzsztof Kowalik, Unsplash

Le meilleur moment pour effectuer une réservation? Ça dépend… Bien que certains sites avancent des données précises comme «mardi est le meilleur jour pour réserver», des agents de voyages m’ont maintes fois répété que les choses ne sont pas aussi simples. Il faut tenir compte des contraintes, des promotions… À garder en tête: de façon générale, pour les vols, plus on attend, plus le prix sera élevé. C’est la loi de l’offre et de la demande!

Pour ma part, quand je sais où je souhaite me rendre, je surveille les prix grâce à l’application Hopper, en plus de comparer régulièrement mes trouvailles sur les sites Skyscanner, Google Flights et Kayak. Il y en a plusieurs autres.

Est-ce que j’achète en ligne? Parfois, surtout quand il s’agit de compagnies «low cost». Mais je préfère encore acheter par l’entremise d’un conseiller d’une agence détenant un permis de l’Office de la protection du consommateur (OPC), histoire d’avoir le maximum de protection. C’est un mythe de croire que les prix sont plus élevés en passant par une agence! Il y a bien sûr des exceptions, comme dans le cas des erreurs de prix affichés en ligne.

À lire:

Quand acheter un billet d’avion?
Faut-il faire affaire avec un conseiller en voyages
 Comment choisir un agent de voyages
Quel avenir pour les agents de voyages?

Où trouver de bons prix?

De nombreux sites permettent de repérer de bons prix pour des billets d’avion, qu’on les achète ou pas en ligne. La blogueuse Jennifer Doré Dallas a concocté un billet fort utile dans lequel elle raconte son expérience et a rassemblé ses tuyaux pour dénicher des billets à petits prix. La clé: la flexibilité. Il faut aussi avoir les nerfs solides quand on profite d’une erreur de prix, puisqu’elles ne sont pas toujours honorées par les compagnies aériennes.

La flexibilité permet aussi de profiter des aubaines mises de l’avant par des sites comme Yulair, Flytripper, Yuldeals, Les vols d’Alexis et autres Next Departure. Quand on repère un prix alléchant, il faut prendre une décision rapidement parce que les billets s’envolent à une vitesse folle. Dans ces cas-là, pas le temps d’attendre l’approbation du patron!

Si le prix n’est pas un facteur déterminant et que vous préférez la classe Affaires, jetez un coup d’œil à mon récent article sur le sujet.

L'offre d'hébergement

Par ailleurs, vous avez du mal à vous y retrouver à travers l’offre d’hébergement? Dans cet article, j’aborde la question de la location de chambres d’hôtel et dans celui-ci, les locations sur Airbnb.

À lire:
Flytrippers, un site pour trouver des vols à petits prix
8 pays où vivre avec peu d’argent.

Au Québec

Chaque année, les nouveautés sont nombreuses aux quatre coins de la province. Même si l’on connaît bien une région, de nouvelles possibilités d’hébergement et d’expériences en tous genres s’ajoutent. Impossible de devenir blasé!

Photo: Facebook Les Navettes maritimes du Fjord

Si vous cherchez des escapades axées sur le plein air, jetez un coup d’œil aux articles inspirants d’Anne Pélouas.

Vous aimez prendre le train autant que moi? Pendant l’été 2019, VIA Rail proposera de transporter gratuitement votre vélo pour explorer les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de l’Abitibi. Surveillez aussi les Mardis à rabais pour dénicher des aubaines!

D’autres pistes
Le Château Frontenac en 10 célébrités,
15 choses que vous ne savez (peut-être) pas à propos du mont Royal
Et si on louait un VR ou un camping-car cet été?
Dormir dans la maison du gardien de phare
10 lieux historiques à découvrir au Canada
4 endroits hors de l’ordinaire où dormir en Outaouais
10 choses que vous ne savez pas à propos de La Tuque
Natashquan : virée au bout de la 138

Aide-mémoire

Peu importe où vous irez, si vous songez à traverser la frontière, assurez-vous que votre passeport sera valide plus de six mois après la date du départ. Les règles varient d’une destination à l’autre (dans certains cas, c’est trois mois), mais de façon générale, mieux vaut penser à faire renouveler son passeport à l’approche des six mois restants, surtout quand on aime planifier des escapades de dernière minute. Les compagnies aériennes sont beaucoup plus strictes qu’auparavant.

Passeport canadien dans le sable. Photo: Shutterstock

LA ressource à consulter pour trouver l’essentiel des informations, par destination, reste Voyage.gc.ca. Vous aurez ainsi un aperçu global de la situation du pays dont vous comptez fouler le sol, tant pour la santé que pour la sécurité, les lois et coutumes et les exigences d’entrée et de sortie.

À lire:
Que faire si l’on perd ou se fait voler son passeport?
 5 façons de minimiser le temps d’attente à l’aéroport
10 erreurs fréquentes de voyageurs.

Bonne préparation!