La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

7 janvier 2020

10 destinations à visiter en 2020

Entre octobre et janvier, les grands médias du monde publient leurs palmarès de destinations à découvrir. Comme chaque année, j’ai décortiqué une dizaine de sources pour concocter ma propre liste, aussi teintée par l’actualité internationale et québécoise, notre réalité géographique et les préoccupations actuelles. J’ai retenu 10 villes et 10 pays ou régions, dont une majorité sont accessibles grâce à des vols sans escale ou par voie terrestre. Après la première partie publiée en décembre, voici la deuxième. Prêt à partir?


1- Le Québec

Plus soucieux que jamais de leur empreinte de carbone, les Québécois seront sans doute nombreux à choisir d’explorer la Belle Province au cours des prochains mois. Ça tombe bien: on n’a jamais fini de la découvrir! Pour moi, il ne fait aucun doute que notre coin de pays mérite qu’on s’attarde à ses richesses, de mieux en mieux mises en valeur.

Cette année, osez vous éloigner des grands centres et mettez le cap sur l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord et la Baie-James! National Geographic a mentionné les îles de la Madeleine dans sa liste de destinations incontournables pour observer les blanchons en février-mars, mais nous savons tous que les îles sont fabuleuses à l’année, bien que tout n’y soit pas accessible en basse saison. Pour s’y rendre en été, mieux vaut toutefois planifier déplacements et hébergements à l’avance.

Bien que la majorité des vacanciers privilégieront les voyages en voiture, voici tout de même quelques suggestions de séjours possibles en transport en commun pendant l’été: le tour du Lac-Saint-Jean sur deux roues – on apporte son vélo à bord du train et on descend à Chambord –, les îles de Boucherville, accessibles par la navette fluviale à partir de Montréal ou grâce à la navette gratuite «Bus des îles» à partir du métro Longueuil, les Laurentides, avec L’Express du Nord, et les différents parcs où se rend la Navette Nature à partir de Montréal, été comme hiver.

À noter que dans le cadre du programme Explore Québec, le gouvernement soutiendra des agences qui proposeront des forfaits attractifs pour les visiteurs et qui incluront le transport aérien. À surveiller au cours des prochaines années…

National Geographic a mentionné les îles de la Madeleine dans sa liste de destinations incontournables pour observer les blanchons en février-mars. Photo: Facebook Tourisme Îles de la Madeleine

2- Le Danemark

Le nouveau vol direct vers Copenhague proposé par Air Transat à compter de juin risque de donner envie à de nombreux voyageurs de fouler le sol de la Scandinavie pendant l’été. Considéré comme l’un des pays les plus sûrs au monde, le Danemark est aussi un modèle en matière de transition énergétique. Condé Nast Traveler pointe Copenhague et son pendant anglais, les îles Frisian, partagées avec l’Allemagne et les Pays-Bas, pour leur mise en valeur du tourisme durable. Travel + Leisure recommande quant à lui le surf à Klitmøller (numéro 21 sur sa liste pour 2020), dans la mer du Nord!

Pourquoi ne pas en profiter pour planifier une virée dans les contrées environnantes? Geo classe notamment la Norvège dans sa liste des plus beaux pays du monde. En Suède, on se lance sur les traces des Vikings… ou de Fifi Brind’acier!

Travel + Leisure recommande le surf à Klitmøller, dans la mer du Nord! Photo: Oliver Raatz, Unsplash

3- Le Bhoutan

Il y a quelques années que ce petit pays du royaume himalayen s’est frayé un chemin sur les bucket lists des grands voyageurs. Entre randonnées de rêve et religion, bonheur national brut (BNB) et façades arborant de gigantesques pénis «protecteurs», le pays numéro un à visiter en 2020 selon Lonely Planet intrigue et fascine.

Les mesures mises en place pour protéger l’environnement et éviter le tourisme de masse en font une destination de choix pour ceux qui souhaitent découvrir une culture riche encore bien préservée. Les touristes qui s’y rendent doivent débourser 250$US par jour. Cette somme inclut l’hébergement, le transport et un guide. The Globe and Mail, qui le mentionne aussi dans sa liste annuelle, souligne que cette mesure évite les cohues qui résultent trop souvent des buzz, justement. De plus, saviez-vous que le seul pays carboneutre au monde est aussi en voie de devenir le premier à n’avoir que des fermes biologiques?

À partir de Montréal, le plus simple pour s’y rendre est sans doute de passer par Delhi, en Inde.

Entre randonnées de rêve et religion, bonheur national brut (BNB) et façades arborant de gigantesques pénis «protecteurs», le Bhoutan est le pays numéro un à visiter en 2020 selon Lonely Planet. Photo: Kandukuru Nagarjun, Flickr

4- La Bosnie-Herzégovine

C’est Mostar qui occupe la première position des destinations à visiter en 2020 du National Geographic. Soulignant les 25 ans de paix en Bosnie-Herzégovine, le magazine met l’accent sur la reconstruction de la ville, citant son célèbre pont Stari Most parmi les symboles de paix. Pour ma part, je vous recommande chaudement d’aller aussi vous balader du côté de Sarajevo, une ville qui chamboule pour un million de raisons. Le trajet entre Sarajevo et Mostar en met plein la vue, qu’on opte pour la route ou les rails.

En partant du Québec, le mieux reste sans doute de combiner un voyage en Bosnie-Herzégovine avec un séjour en Croatie. Air Transat et Air Canada proposent des vols vers Zagreb, une ville charmante qui mérite qu’on y fasse escale pendant au moins deux jours.

Si vous souhaitez éviter les transports en commun une fois sur place, mais ne voulez pas conduire, une option testée, approuvée et payée – c’est beaucoup plus cher que l’autobus, comme vous vous en doutez – par l’auteure de ces lignes: Daytrip, qui permet d’avoir un chauffeur privé et de faire des escales en route.

Avec un peu de temps, vous aurez peut-être envie de découvrir la Serbie, une autre destination surprenante. Lonely Planet la place d’ailleurs sixième sur sa liste des Best of 10 grandes aventures pour petit budget. Si l’envie vous prend de pousser l’aventure, le trajet de train entre Belgrade et Bar, au Monténégro, est spectaculaire… mais pas forcément reposant.

C’est Mostar qui occupe la première position des destinations à visiter en 2020 du National Geographic. Soulignant les 25 ans de paix en Bosnie-Herzégovine, le magazine met l’accent sur la reconstruction de la ville, citant son célèbre pont Stari Most parmi les symboles de paix. Photo: Dunk, Flickr

5- L’Égypte

Même si le printemps arabe de 2011 est encore frais dans nos mémoires, la situation semble au beau fixe dans les principales zones touristiques du pays de Cléopâtre. National Geographic propose de découvrir Abu Simbel, un site archéologique qui abrite deux temples érigés par Ramsès II. Plus calme que les destinations populaires, l’endroit se trouve près de la frontière du Soudan. Lonely Planet rappelle que le Grand Musée Égyptien (GME) devrait ouvrir ses portes au Caire – la destination qui occupe la troisième position de sa liste des villes à visiter – en 2020.

Dès 2020, CroisiEurope effectuera par ailleurs des croisières sur le Nil et Voyageurs du monde invite les globe-trotteurs à naviguer sur le fleuve légendaire à bord du Steam Ship Sudan, sur les traces d’Agatha Christie. Pour savoir quelles zones éviter pour voyager en sécurité, consultez le site Voyage.gc.ca.

National Geographic propose de découvrir Abu Simbel, un site archéologique qui abrite deux temples érigés par Ramsès II.  Photo: Nadine Doerlé, Pixabay

6- La route de la soie en Asie centrale

Répétez après moi: Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan. Intrigants, ces pays en «an» dont les noms s’apparentent pour nous à des leçons de diction? Et comment-an! Encore peu connues des voyageurs, ces contrées recèlent des surprises. Entre les palais colorés et les bazars animés, Lonely Planet, qui en a fait sa région numéro un à visiter pour 2020, glisse que les exigences d’entrées ont été assouplies. Les ressortissants de tous les pays du monde peuvent maintenant y entrer sans visa ou avec un e-visa. Un visa «Route de la soie» devrait également être instauré bientôt.

De l’autre côté de la mer Caspienne, un autre pays en «an» attire l’attention: l’Azerbaïdjan occupe la cinquième position de la liste de destinations à petit budget de Lonely Planet. On peut notamment y accéder en passant par Paris avec Air France.

Lonely Planet fait de l'Asie centrale sa région numéro un à visiter pour 2020. Photo: Nadrog, Pixabay

7- Le Maroc

Facilement accessible depuis Montréal grâce aux vols de Royal Air Maroc et d’Air Canada, le Maroc a inauguré le premier train haute vitesse d’Afrique entre Tanger et Casablanca en 2018. Marrakech a été nommée première capitale africaine de la culture pour 2020. En neuvième place sur la liste des pays à explorer en 2020 de Lonely Planet, le Maroc séduit aussi Le Routard pour ses possibilités de randonnées: «On pourra aller tutoyer le Toubkal, point culminant d’Afrique du Nord, traverser le Haut-Atlas central ou, dans un genre radicalement différent, les djebel Saghro et Siroua.

Les vrais amoureux du désert fonceront vers l’instagrammable erg Chebbi ou, pour une ambiance plus authentique, dans la région de Jdaïd, à l’ouest de Taouz.»  The Globe and Mail l’a aussi inclus dans sa liste.

Pour (re)lire mes articles sur le Maroc: Les étoiles du désert, Explorer la vallée du Drâa, Escale à Marrakech.

Au Maroc, les vrais amoureux du désert fonceront verserg Chebbi. Photo: Sandal74, Pixabay

8- Le Japon

Encore le Japon? Oui, il y a trop à voir! Si vous détestez les foules, mieux vaut peut-être visiter le pays du soleil levant avant ou après les Jeux olympiques d’été, qui auront lieu du 24 juillet au 9 août. Située à moins de trois heures de Tokyo, Tohoku est la ville recommandée par National Geographic cette année. Alors que Frommer’s met la capitale de l’avant, Forbes donne envie de mettre les voiles vers Okinawa, île du sud du pays surnommée «l’Hawaii du Japon». Est-ce parce que ses habitants y vivent plus longtemps qu’ailleurs que l’île est maintenant une destination bien-être de prédilection? Okinawa accueillera de nombreux athlètes avant les Jeux olympiques en juillet. Travel + Leisure mise pour sa part sur Kyoto et le nouveau Fukuda Art Museum. À Tokyo, le très attendu Universal Studios Japan’s Super Nintendo World risque de constituer un argument massue pour les familles… et les geeks! Air Canada propose un vol direct depuis Montréal.

Forbes donne envie de mettre les voiles vers Okinawa, île du sud du pays surnommée «l’Hawaii du Japon». Photo: Joshua Bouchard, Pixabay

9- L’Angleterre

Certains classiques méritent qu’on les dépoussière de temps en temps. Cette année, Lonely Planet a choisi l’Angleterre pour occuper la seconde place de sa liste de destinations à voir en 2020. L’une des raisons est l’inauguration de l’England Coast Path, «le plus long sentier côtier au monde, qui devrait donner accès pour la première fois à la totalité des côtes du pays». On s’y rend avec British Airways, Air Transat ou Air Canada.

Photo: Oliver Dixon, geograph.org.uk

10- Le Maine

Bien des Québécois sont déjà amoureux du Maine, facilement accessible par voie terrestre depuis la Belle Province. À l’occasion de son bicentenaire, le plus grand État de la Nouvelle-Angleterre vibrera au rythme d’une multitude de concerts, de festivals et d’expositions en 2020.

Alors que Lonely Planet l’inclus dans sa liste «10 régions qui s’apprêtent à briller», Condé Nast Traveller invite ses lecteurs à s’arrêter plus spécifiquement à Portland (à ne pas confondre avec la ville du même nom en Oregon) autant pour sa scène gastronomique que ses charmants hôtels boutiques. Lonely Planet nous prend aussi par les papilles: «Sa gastronomie s’est épanouie depuis quelques années, et on trouvera restaurants “de la ferme à la table”, torréfacteurs de café, artisans boulangers et brasseries artisanales dans tout l’État.»

À lire pour vous inspirer : cette escapade gourmande à Portland de Véronique Leduc, ce voyage dans le temps en photos signé Marie-Lyse Paquin et le guide Explorez la côte du Maine et Portland des éditions Ulysse.

À l’occasion de son bicentenaire, le plus grand État de la Nouvelle-Angleterre vibrera au rythme d’une multitude de concerts, de festivals et d’expositions en 2020. Photo: Mark Tegethoff, Unsplash

D’autres coins qui sont ressortis dans les listes des différents médias, en vrac:

L’Uruguay, le Cambodge, le Maine (qui célèbre son bicentenaire!), le Botswana, l’Arménie, les Maldives, le Rwanda, le Guatemala, l’Arizona, les îles Canaries, la Tunisie, l’Afrique du Sud, l’Arctique et l’Antarctique, différentes régions de la Chine, de l’Italie, de la Russie

Prenez le temps de consulter les nombreuses listes concoctées aux quatre coins de la planète. Si elles ne vous inspirent pas, elles vous indiqueront où éviter d’aller l’année prochaine si vous recherchez surtout la sainte paix!

Le Rwanda figure également dans la liste des régions à visiter pour 2020. Photo: CIAT, Flickr

D’autres villes intéressantes à visiter pour les Québécois cette année qui ne ressortent pas de la plupart des listes:

Bucarest, en Roumanie, desservie par Air Canada pendant l’été; et Lima, au Pérou, toute l’année, avec la même compagnie aérienne.

Aussi en tout temps: Malaga, en Espagne, avec Air Transat, et Mexico, avec Air Canada, Aeromexico et Interjet. Aux États-Unis: Raleigh et Charlotte, en Caroline du Nord, où il est possible de se rendre par vol direct depuis Montréal avec Air Canada dans le cas de la première, et d’American Airlines pour la seconde.

Aussi à considérer cet hiver:

Aruba avec Sunwing, Curaçao avec Air Canada, San Juan, à Porto Rico, avec Air Canada ou Air Transat, et Carthagène, en Colombie, avec Air Transat.

Pour découvrir d’autres villes accessibles par vol direct depuis Montréal, par ici. Lonely Planet propose par ailleurs une liste de destinations à explorer pour chaque mois de l’année prochaine.

San Juan, à Porto Rico, est une destination à considérer cet hiver. Photo: Marie-Julie Gagnon

Sources : Lonely Planet (la version française est ici), National Geographic, Condé Nast Traveller (UK), Condé Nast Traveler (US), Frommer’s, Travel + Leisure, Forbes, The Globe and Mail, Routard.com, Geo, Aéroport international Montréal-Trudeau et de nombreux médias.