26 avril 2019Auteure : Richard Migneault

Livres de la semaine

La cage dorée par Camilla Läckberg

Faut-il présenter Camilla Läckberg, l’écrivaine qui a vendu plus de vingt millions d’exemplaires de sa série policière mettant en scène Erica Falk et Patrik Hedström et se déroulant à Fjällbacka, village côtier de Suède?

Avec La cage dorée, Camilla Läckberg délaisse le couple Falk-Hedström et inaugure une série dont le deuxième épisode est déjà annoncé. En général, les lecteurs aiment leur confort et des personnages récurrents répondent tout à fait à leurs besoins. C’est donc un pari risqué pour Camilla Läckberg de quitter sa zone de confort et d’offrir un nouveau personnage dans un milieu différent. À mon avis, le pari a été remporté haut la main!

Le prologue s’ouvre sur Faye, alors qu’elle est en compagnie d’une policière lui annonçant l’assassinat de sa fille Julienne. Tous les indices pointent vers Jack, son ex-mari. Mais que s’est-il donc passé pour qu’ils en arrivent là?

La narration vogue entre la vie actuelle de Faye et son arrivée à Stockholm en 2001. L’autrice insère de courtes pages qui relatent les événements familiaux traumatisants vécus à Fjällbacka. Le lecteur comprend l’enfance noire de Mathilda (devenue Faye).

Dans une alternance savamment dosée entre le passé et le présent, Camilla Läckberg dévoile les amours passionnelles entre Faye et Jack. Faye est brillante, mais abandonne ses études pour soutenir les débuts laborieux de Jack et de sa compagnie. Julienne naît après leur mariage et Faye est reléguée aux tâches domestiques et à la «représentation sociale», pour faciliter l’essor de Jack. Son mari ne lui accorde aucune attention, si ce n’est pour la critiquer. Chaque fois, Faye s’autoflagelle et lui donne raison. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Un jour, elle surprend son mari au lit avec une autre femme. Il ne nie pas – la situation étant d’une évidence même –, mais il expulse Faye de sa vie.

Le coup est rude pour elle, car non seulement il la répudie, mais il lui enlève tout le mérite de sa réussite professionnelle. Faye s’effondre, mais décide de se venger. Avec une logique implacable, elle conçoit un scénario pour se retrouver à la tête d’une entreprise florissante et ensuite briser la carrière de son ex-mari.

Après cette vengeance, Faye va-t-elle s’arrêter? Une découverte dans l’ordinateur de Jack rallumera sa haine et dès lors, elle ne veut plus écraser Jack, mais l’empêcher de nuire à tout jamais. Son plan est machiavélique. Le revirement final vous laissera bouche bée!

Le roman se déroule à Stockholm, ville animée à l’opposé du calme village de Fjällbacka. Même la nature menaçante et rude de l’île suédoise s’incline devant les forteresses citadines. La neige de Stockholm n’est qu’une «bouillasse». Dans La cage dorée, la violence n’est pas dans la nature, mais au cœur des humains.

La vie sociale des riches et nantis de Stockholm ne diffère pas de celle des autres capitales européennes: médisance, jalousie, femmes soumises à l’image imposée par leur mari potentat. Faye navigue dans cet environnement, mais ne s’y identifie pas. Elle réalise qu’elle vit dans une cage dorée.

Dans le monde factice où elle évolue, Faye n’a qu’une seule amie, Chris, rencontrée lors du bizutage de Supérieure de commerce (cours universitaire en administration des affaires). Leur amitié connaitra des hauts et des bas, mais elles seront toujours fidèles l’une à l’autre. Si les épouses du cercle social de Faye sont aliénées par la vie qu’elles mènent, elle aura toutefois l’occasion de découvrir une complicité avec d’autres femmes, une sororité qu’elle mettra à profit pour réussir en affaires.

La relation Faye-Jack est l’illustration même du type de relation toxique entre un pervers narcissique et sa victime. Jack est un aristocrate qui a toujours obtenu ce qu’il voulait et qui rejette ce qu’il possède. Il est manipulateur et le lecteur mesurera jusqu’à quel point il est un être abject.

Marquée par son enfance, Faye se laisse dominer par Jack et s’efface peu à peu, au point de perdre toute consistance. Lorsqu’elle reprend la situation en main, elle extirpe d’elle-même toute la noirceur dont elle est capable, amenant des rebondissements imprévus.

La sexualité est en toile de fond dans tout le roman. Une sexualité où l’homme prend, domine, humilie, blesse et tue. Certaines descriptions provoquent dégout et colère.

La cage dorée marque un jalon dans la carrière de Camilla Läckberg. Son récit de vengeance se hisse dans la catégorie des excellents romans noirs. À lire!

La cage dorée, Camilla Läckberg. Actes Sud, 2019. 352 pages. 39,95$.

À propos de Camilla Läckberg

Née en 1974, Camilla Läckberg est l’auteure d’une série de romans policiers – tous parus ou à paraître chez Actes Sud – mettant en scène le personnage d’Erica Falck et de son compagnon le commissaire Patrick Hedström. L’intrigue se situe toujours à Fjälbacka, ancien port de pêche de la côte ouest en Suède, reconverti en station balnéaire, qui sous des apparences tranquilles cache de sordides relations humaines.