Photo: eaters collective, Unsplash
3 avril 2019Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

L’intelligence artificielle s’invite dans nos assiettes

S’il est difficile pour certains de s’y retrouver au milieu des différents messages touchant l’alimentation, l’intelligence artificielle pourrait faire partie de la solution.

Le nouveau Guide alimentaire canadien, dévoilé en janvier dernier, met en garde contre les produits transformés. Depuis quelques années, on entend également parler de transparence quand il est question de tendances alimentaires. De nouvelles règles d’étiquetage plus strictes émises par Santé Canada prendront d’ailleurs effet en 2022. Plus de doutes: le milieu de la santé et les consommateurs réalisent l’importance de savoir ce qui se trouve réellement dans les assiettes.

C’est pour cette raison que de nombreuses applications cellulaires visant à éclairer les consommateurs voient le jour, ici comme ailleurs.

Deux applications d’ici

Zoom Nutrition

Deux Québécoises viennent de lancer l’application Zoom Nutrition qui, grâce à une photo du tableau des valeurs nutritionnelles d’un produit, propose une pastille verte, jaune ou rouge ainsi que des conseils quant à sa consommation: «à consommer avec modération» ou «à éviter», par exemple.

zoomnutrition.ca

Keenoa

Aussi créée par deux jeunes Québécois, l’application Keenoa permet quant à elle de tenir un journal alimentaire grâce à des photos. L’application peut reconnaître des aliments simples, comme des fruits et des légumes, et aussi enregistrer les codes barres des aliments dégustés dans la journée. Grâce à ce suivi de l’alimentation au quotidien, Keenoa devient un outil puissant pour les nutritionnistes. Certains s’en servent déjà pour conseiller des clients.

keenoa.com

Ce n’est sûrement, là encore, que le début de ce que l’intelligence artificielle pourrait apporter à ceux et celles qui veulent mieux analyser leur alimentation. Voilà donc une avenue à surveiller dans les prochaines années.