Le traditionnel haggis, servi avec une purée de pomme de terre et une purée de rutabaga. Photo: Deposit
Le traditionnel haggis, servi avec une purée de pomme de terre et une purée de rutabaga. Photo: Deposit
13 juin 2018Auteure : Véronique Leduc

5 choses à goûter en Écosse

Il y a l’Écosse et ses vallées verdoyantes, ses châteaux, ses moutons dans les champs et ses joueurs de cornemuse. Et il y a aussi l’Écosse et ses plats traditionnels, ses bières, ses whiskys et ses comptoirs à desserts.

Je reviens tout juste d’un voyage en Écosse et comme, selon moi, il n’y a pas de meilleure façon de découvrir un pays que de s’intéresser à sa culture culinaire, voici cinq spécialités locales à ne pas manquer pour découvrir toutes les saveurs du pays.

Le haggis

Traditionnellement acheté et cuit dans une panse de brebis, le haggis, plat par excellence de l’Écosse, est un mélange d’abats de mouton hachés, de farine d’avoine, d’oignons et d’épices. On le sert habituellement avec de la purée de pommes de terre et de navets. Le plat est goûteux et réconfortant, surtout lors des longs hivers ou des journées pluvieuses, qui sont légion dans le pays. Les habitants le consomment lors de rencontres familiales, mais on peut aussi le trouver sur le menu de pratiquement tous les restaurants, dont plusieurs qui offrent une version végétarienne où on remplace la viande par des légumineuses.

Le traditionnel haggis, servi avec une purée de pomme de terre et une purée de rutabaga. Photo: Deposit
Le haggis, servi avec une purée de pomme de terre et de navets. Photo: Deposit

Les poissons et les fruits de mer

Parce que le pays est entouré d’eau, on y a partout accès à d’excellents poissons et fruits de mer. «L’Écosse fournit 65% des fruits de mer consommés au Royaume-Uni alors qu’elle compte pour 8% de sa population seulement», explique Rebecca Anderson, guide pour Eat Walk Glasgow, qui offre des tours gourmands et historiques dans la plus grande ville d’Écosse.

Alors que nous sommes attablées au Hutchesons, un restaurant installé dans un chic bâtiment blanc qui date de 1805, afin de profiter du happy hour sur les huîtres locales, cette dernière vante justement les huîtres du pays, provenant de lacs communiquant avec la mer et bénéficiant du mélange d’eau douce et d’eau salée.

Dans bien des endroits d’Écosse, le saumon fumé, le fameux fish and chip et les croquettes de poissons sont aussi des classiques. Et pour goûter un plat typiquement écossais, il faut commander la cullen skink, une excellente soupe crémeuse de poissons et de pommes de terre.

Les délicieuses huîtres du Hutchesons. Photo: Facebook Hutchesons City Grill
Les délicieuses huîtres du Hutchesons. Photo: Facebook Hutchesons City Grill

Les produits locaux

«Il y a beaucoup de fermes à travers le pays, notre environnement est bon pour l’agriculture et nous sommes des champions des petits fruits, des fromages, du mouton et du bœuf qui sont d’excellente qualité», explique Rebecca Anderson, qui vient justement d’une campagne du nord du pays.

Pour goûter tout le terroir de l’Écosse, il faut se rendre dans les bons restaurants qui mettent de l’avant les produits locaux et qui concoctent des menus changeant au gré des saisons et des disponibilités.

Au Gannet, un restaurant installé dans le dernier quartier à la mode de Glasgow, on sert un menu dégustation printanier extrêmement bien fait qui met notamment en valeur les asperges de la vallée de la Wye, le cheddar de l’île de Mull (un des coups de cœur du voyage), les œufs de la ferme Ardunan et la rhubarbe et les baies de la région, avec l’accord des vins si on le souhaite.

Les produits locaux sont mis de l'avant au Gannet. Photo: Véronique Leduc
Les produits locaux sont mis de l'avant au Gannet. Photo: Véronique Leduc

Le whisky et les bières

Il est franchement difficile de passer à côté de la visite d’une distillerie lors d’un passage dans ce pays qui a exporté 99 millions de caisses de whisky à travers le monde en 2014, un alcool distillé au pays au moins depuis le XVe siècle. Selon Rebecca Anderson, le whisky est une industrie qui crée au pays 10 000 emplois directs et jusqu’à 30 000 emplois indirects.

À la Distillerie Clyde, la plus récente de Glasgow, ouverte en novembre 2017 sur les rives du fleuve Clyde, qui traverse la ville, on propose des visites guidées et des dégustations. Tout près des quais où des centaines de barils de whisky étaient autrefois mis sur les bateaux pour être exportés, le guide Ross Stephen accompagne les visiteurs dans une visite historique et les mène près des immenses distillateurs avant de leur expliquer les bases de la dégustation du whisky, qui se fait un peu comme celle du vin. Tout comme pour ce dernier, le whisky prendra d’ailleurs le goût de son terroir. Devant la grimace de certains visiteurs, il rit en expliquant que «ce n’est pas mal vu d’ajouter quelques gouttes d’eau dans le whisky pour en atténuer et en modifier le goût». Selon lui, beaucoup d’Écossais commandent cet alcool dans les bars ou font des dégustations entre amis. De son côté, il aime bien faire des accords de whisky avec de la viande, des fromages ou du chocolat, ou encore, commander dans les bars de la bière et du whisky afin d’alterner entre les deux. Il faut dire que la bière est aussi une spécialité du pays, où on trouve des tonnes de microbrasseries et de nombreuses terrasses et beergardens pour les savourer.

La Distillerie Clyde. Photo: Véronique Leduc
La Distillerie Clyde. Photo: Véronique Leduc

Les desserts

Saviez-vous que notre goût du sucre vient des Anglais, qui ont exporté ici leurs gâteaux et la tradition du dessert? Voisine de l’Angleterre et fortement influencée par sa culture, l’Écosse rend difficile la tâche de résister aux nombreux comptoirs à desserts, même pour ceux qui n’ont pas la dent sucrée. Dans les cafés et les restaurants, les montagnes de mille-feuilles, de biscuits empire, de scones, de gâteaux aux carottes, les brownies et les meringues appétissantes donneraient envie à n’importe qui de piger.

Bar à desserts au Singl-End de Glasgow. Photo: Véronique Leduc
Bar à desserts au Singl-end de Glasgow. Photo: Véronique Leduc

À Glasgow, il faut essayer la gamme de gaufrettes au caramel et de biscuits fourrés à la guimauve Tunnock’s, une compagnie locale qui offre ses desserts depuis 1890 et dont les friandises sont ancrées dans les mœurs des habitants. D’ailleurs, lors d’un souper, Anne-Marie Daley, de l’organisation Glasgow Life, en riant, fait défiler des photos de gens déguisés en ces fameux biscuits lors de festivals afin de me prouver qu’ils font partie de l’ADN des Glasgoviens. Pour la jouer à l’anglaise, rien de mieux que d’accompagner le tout d’un thé, qu’on prend ici avec un peu de lait, my dear.

*
Notre journaliste a été invitée par Glagow Life et Air Transat, qui offre cet été cinq vols par semaine de Toronto à Glasgow.


Inscrivez-vous à l’infolettre