Photo: lanaudiere.ca
Photo: lanaudiere.ca
10 mai 2018Auteure : Anne Pélouas

Vélo et printemps, duo gagnant

Avec le printemps revient le goût de se déplacer en vélo, en ville comme à la campagne. Les Nations unies ont décrété le 3 juin «Journée mondiale de la bicyclette», parce qu’elle est bonne pour la santé et pour l’environnement. Profitez-en pour découvrir les nouveautés que plusieurs régions du Québec ont à offrir pour de belles sorties en vélo de route ou en vélo de montagne. Et je vous parle aussi de quelques tendances dans l’univers de la bicyclette.

Véloroute des Appalaches

La région est bien connue des amateurs de vélo de route, mais il leur manquait des parcours clairement identifiés. La nouvelle véloroute des Appalaches comble cette «lacune» en proposant douze circuits de différents niveaux (17 à 139 kilomètres) totalisant 835 kilomètres. Un guide très complet est disponible gratuitement sous forme papier, en téléchargement ou accessible par applications mobiles. On y trouve le tracé détaillé de chaque circuit, les haltes possibles, les services disponibles et les attraits touristiques en route. Une signalisation temporaire est d’ores et déjà installée sur les parcours.

Photo: Facebook Tourisme Victoriaville et sa région
La véloroute des Appalaches: 12 circuits, 835 km! Photo: Facebook Tourisme Victoriaville et sa région

Circuits vélo dans Lanaudière

La région vient de mettre en ligne une plateforme dédiée à ses circuits cyclables. Il y en a sept, bien différents, allant de la plaine à la montagne en passant par les îles. On vous recommande le bucolique parcours des Îles de Berthier, celui de Sainte-Émilie-de-l’Énergie et celui de Saint-Donat. Toutes les cartes et tous les parcours détaillés sont sur le site!

Photo: lanaudiere.ca
Rien de mieux que le vélo pour découvrir Saint-Donat. Photo: lanaudiere.ca

La Gaspésie à vélo

Toute nouvelle aussi, sur l’application Ondago, la carte de la Gaspésie à vélo. Elle présente 56 parcours pour les cyclosportifs (mais de tous niveaux) et les adeptes de cyclotourisme qui veulent faire tout ou partie du tour de la Gaspésie dans des décors de bord de mer époustouflants. En prime, 20 parcours pour faire du fatbike sur des plages de cette région bénie des dieux…

Sur son site web, on trouve aussi la brochure La Gaspésie à vélo et la carte qui l’accompagne, qu’on peut facilement télécharger. En plus des parcours précédents, on y répertorie une vingtaine de pistes cyclables récréatives et 17 pistes variées pour le vélo de montagne.

Photo: Jean-François Gaudet, Flickr
Il y a une foule de parcours pour découvrir la Gaspésie en vélo. Photo: Jean-François Gaudet, Flickr

Trois régions où ça bouge sur deux roues 

Bas-Saint-Laurent

Le parc côtier Kiskotuk (entre Cacouna et L’Isle-Verte) propose un parcours de 5 kilomètres pour le vélo de montagne et la course en sentier, en plus des 20 kilomètres de la Route verte qui est à deux pas.

Chaudière-Appalaches

Les adeptes de vélo de montagne devraient pouvoir, dès le début de l’été, rouler sur 6,8 kilomètres dans le parc éolien des Moulins de Thetford Mines. 

Pour le vélo de route, il y a du changement à Lévis, avec une passerelle construite au-dessus de l’autoroute 20, permettant ainsi de relier facilement le Parcours des Anses (15 kilomètres) à la Cycloroute de Bellechasse (74 kilomètres).

Enfin, pour se balader tranquillement l’été dans Saint-Jean-Port-Joli et autour, rendez-vous au restaurant La Libellule. La ville et ses commerçants se sont concertés pour offrir gratuitement aux visiteurs, pour une journée, des «vélos créatifs», joliment décorés. Si vous achetez quelque chose chez eux, vous aurez également droit à un petit cadeau!

Photo: Facebook La libellule, resto convivial
De jolis vélos à emprunter gratuitement au restaurant La libellule. Photo: Facebook La libellule, resto convivial

Anse-Saint-Jean (Saguenay–Lac-Saint-Jean)

La station Mont-Édouard est en plein développement d’un réseau de sentiers de vélo de montagne. La première piste ouverte n’est pas à la portée de tout le monde car on parle d’une montée de 4 kilomètres de long, suivie par une descente de 3 kilomètres pour dévaler la montagne.

Pleins feux sur le vélo à Tremblant

Du 25 au 27 mai, le centre de villégiature Tremblant accueille pour la première fois le Crossroads Tremblant, événement majeur pour le vélo de route et le vélo de montagne. Le Festival de vélo de route et de montagne – sur asphalte, pistes cyclables et sentiers de montagne – n’est toutefois pas seulement pour les grands sportifs: même les cyclistes récréatifs et les curieux peuvent y trouver leur compte. Même chose pour le vélo de montagne, en marge de la Coupe Québec/Canada, avec des tours guidés offerts en sentiers comme en descente. Sans compter une randonnée familiale organisée sur la piste du P’tit Train du Nord.

Photo: Facebook Tremblant
Tremblant: destination de choix pour le vélo de montagne. Photo: Facebook Tremblant

Tendances vélo

Selon un billet de blogue de La Cordée que je vous invite vivement à consulter, on apprend que les freins sur jantes pour vélos de route seront peut-être bientôt chose du passé. Ceux à disque sont en effet en train de devenir la norme, après avoir envahi le marché des vélos de montagne. La raison: une meilleure efficacité du système de freinage.

Autre changement: les pneus plus larges pour les vélos de route. Et un petit nouveau: le gravel bike, sorte d’hybride entre le vélo de route et le vélo de montagne, avec freins à disque et gros pneus. Prêts pour l’aventure? Ce type de bicyclette, avec cadre en acier ou en carbone, est déjà très en vogue. Il permet de s’amuser autant sur route que sur des chemins de gravelle ou de terre, mais aussi carrément dans le sable.


Inscrivez-vous à l’infolettre