alt="world-architecture-festival"
11 novembre 2015Auteure : Emilie Laperrière

Les vainqueurs du World Architecture Festival 2015

Le World Architecture Festival (WAF) s’est déroulé du 4 au 6 novembre dernier à Singapour. Chaque année depuis huit ans, plus de 2000 architectes et designers de partout dans le monde participent à ce concours qui prime les bâtiments les plus innovants de la planète. Voici quelques-uns des projets lauréats.

Bâtiment de l’année

alt="Interlace-world-architecture-festival"
Photo: World Architecture Festival

C’est un ensemble résidentiel de Singapour qui a remporté la palme de la construction de l’année. Il s’agit d’une des récompenses les plus prestigieuses pour un architecte.
Le projet Interlace a été conçu par OMA / Buro Ole Scheeren.

Le jury a salué leur «approche radicalement nouvelle de la vie contemporaine dans un environnement tropical». Au lieu de construire plusieurs tours isolées, comme c’est typiquement le cas dans la région, les architectes ont entrelacé 31 immeubles d’appartements de six étages et de 70 mètres de long.

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Empilés de façon hexagonale autour de huit cours extérieures, les édifices disposent d’espaces privés et communs sur plusieurs niveaux. Piscines, courts de tennis, jardins et terrasses sur le toit ont également une place de choix dans le village.

Le directeur du festival, Paul Finch, a déclaré que le projet de logements «pave la voie avec un exemple d’architecture contemporaine audacieuse».

Projet futur de l’année

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Les bâtiments lauréats du WAF ne sont pas tous achevés. Certains ne sont pour l’instant qu’une vision qui verra (peut-être) le jour, alors que d'autres sont encore en chantier. C’est le cas de la Vancouver House. Ce projet britanno-colombien imaginé par BIG (Bjarke Ingels Group) a gagné le prix Projet futur de l’année.

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Le bâtiment en construction à la jonction de Howe Street et d’Avenue Beach «génère une nouvelle typologie urbaine exemplaire, atténue l’impact destructeur de l’autoroute et donne l’occasion d’utiliser un espace public généralement abandonné», selon les juges.

La forme du gratte-ciel torsadé de 49 étages permet en effet de l’écarter de l’autoroute, ce qui fait qu’aucun des résidents n’aura de vue sur l’infrastructure de béton en regardant par la fenêtre ou en sortant sur son balcon. Les neuf étages à la base de la tour pourront accueillir des bureaux, des commerces et des restaurants. Puis, une série de places publiques s’étireront sous l'autoroute surélevée.

Aménagement paysager de l’année

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Le parc Yanweizhou à Jinhua, en Chine, est le gagnant de l’aménagement paysager de l'année 2015. Conçu par la firme de paysage chinoise Turenscape International, le parc de 26 hectares sis à l’embouchure de trois rivières comprend des habitats fauniques naturels et un réseau de sentiers sinueux et de ponts.

Le but du projet était de préserver le paysage riverain, mais aussi de créer une attraction autour de l’opéra de la ville. Les juges ont dit que le parc «utilise de façon ludique les ponts pour rapprocher les communautés dans deux côtés de la rivière».

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Les membres du jury ont aussi salué la solution durable et écologique trouvée pour faire face aux inondations. Le parc est ainsi couvert de végétation indigène et crée une barrière naturelle aux débordements. Le pont piétonnier rouge et jaune rappelle de son côté une tradition locale, celle de la danse du dragon pendant la Fête du Printemps.

Petit projet de l’année

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Lidingövallen, un stade de soccer suédois en miniature conçu par la firme DinellJohansson, a pour sa part remporté la récompense du Petit projet de l'année.

Photo: World Architecture Festival
Photo: World Architecture Festival

Le Lidingö Football Club avait besoin d’une galerie, d’un café et d’un bureau. Les architectes ont réussi à caser tous ces espaces sous les gradins. Une combinaison de panneaux métalliques et de lattes de bois ajoute du relief et des motifs à la structure. Des ouvertures triangulaires permettent également aux joueurs de se frayer un chemin à travers l’immeuble jusqu’au terrain.

Les juges n’ont pas hésité à dire que c’est «un résultat héroïque», qui démontre qu'un petit projet peut avoir un grand impact. Bref, c’est un peu la version architecturale du Conte pour tous C’est pas parce qu’on est petit qu’on peut pas être grand.


Inscrivez-vous à l’infolettre