alt="forfaits-télé"
29 février 2016Auteur : Maxime Johnson

Forfaits télé à 25$: trop peu, trop cher

Les nouveaux forfaits télé à 25$ imposés aux télédistributeurs l’année dernière par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) entrent en vigueur cette semaine. Les Québécois qui espéraient avoir droit au beurre et à l’argent du beurre devront toutefois revoir leurs attentes à la baisse: les nouveaux forfaits offrent peu et leur prix peut monter rapidement.

Objectif: des prix plus bas et des forfaits à la carte

Les nouveaux forfaits qui devaient entrer en vigueur au plus tard ce mardi 1er mars, mais qui ont été lancés au cours des derniers jours, sont le résultat d’une exigence du CRTC, annoncée l’année dernière au terme d’une consultation publique sur l’avenir de la télévision.

Pour rendre la télé plus accessible, les télédistributeurs doivent désormais offrir un forfait d’au plus 25$ permettant d’accéder aux chaînes locales et régionales, à des canaux d’intérêt public, aux canaux éducatifs, aux canaux communautaires et aux canaux des assemblées législatives provinciales.

Autre exigence, les consommateurs devront avoir le droit d’ajouter des chaînes à la carte ou en bouquet à leur forfait.

La mesure peut sembler mineure pour ceux qui suivent les tendances du marché au Québec – il y a longtemps que les Québécois peuvent choisir leurs propres chaînes –, mais elle représente une amélioration considérable dans le reste du Canada, où les forfaits sont plus chers et moins flexibles.

Des forfaits maigrichons

À quoi ressemblent ces forfaits?

Les chaînes varient selon les régions, mais on peut généralement compter une vingtaine de postes, incluant les chaînes généralistes de base et d’intérêt public.

Le prix des chaînes à la carte varie ensuite d’un télédistributeur à l’autre. Chez Vidéotron, elles sont offertes à 3$ l’unité (notons que les chaînes sportives comme TVA Sports et RDS doivent être prises en groupe de deux et coûtent donc 6$ pour deux chaînes).

Bell est pour sa part un peu plus cher, offrant les chaînes populaires pour 7$, les chaînes secondaires pour 4$ et les chaînes sportives pour 10$ chacune.

Malheureusement, les forfaits réglementés à 25$ n'incluent pas les récepteurs requis pour en profiter. Il faut donc en plus louer un terminal (à un prix qui n’est pas réglementé).

Chez Bell, il coûte 15$ par mois (le forfait à 25$ coûte donc 40$) et, chez Vidéotron, le tarif est de 7$ par mois (ce qui porte la facture mensuelle à 32$).

En tenant compte des autres forfaits proposés par ces télédistributeurs, on arrive rapidement à la conclusion que le forfait à 25$ de Bell est tout simplement inutile au Québec. Pour environ 2$ de plus par mois (en incluant les frais de location), le consommateur a en effet droit à un forfait incluant 110 chaînes en tout. Dans les deux cas, il doit toutefois aussi s’équiper du service Internet Fibe TV.

Chez Vidéotron, le forfait supérieur est un peu plus onéreux, à 41$ par mois (plus 7$ pour la location du terminal). Un client qui ne voudrait que les chaînes de base et quelques ajouts pourrait donc trouver son compte avec le forfait à 25$.

Pourquoi pas des oreilles de lapin?

Considérant le prix total et la liste des chaînes proposées dans les forfaits à 25$, ceux qui ne recherchent que quelques chaînes devraient probablement considérer une autre option: installer une antenne pour profiter des canaux HD accessibles gratuitement au Canada.

Une grande partie des chaînes que l’on trouve dans les forfaits à 25$ sont en effet encore diffusées par les airs, aujourd’hui.

À l’aide d’une télévision moderne et d’une antenne compatible, qui se vend quelques dizaines de dollars, il est possible d’accéder à la plupart des chaînes de base (Radio-Canada, TVA, etc.), dans une excellente qualité.

L’argent ainsi économisé tous les mois peut ainsi être utilisé pour s’abonner à un service en ligne comme Tou.TV Extra ou Netflix.

Les chaînes HD gratuites qu’il est possible de recevoir varient toutefois selon l'adresse. Certaines personnes ne pourront donc pas remplacer leur service de télé par une antenne. Ceux qui souhaitent connaître celles qu'il est possible de capter chez eux peuvent utiliser cet outil en ligne gratuit.


Inscrivez-vous à l’infolettre