Photo: Facebook II Prisma
Photo: Facebook II Prisma
21 mars 2017Auteure : Emilie Laperrière

Des espaces de travail qui stimulent les cinq sens

Connaissez-vous le design sensoriel? Le terme, qui existe déjà depuis quelques années, s’attarde à la relation émotionnelle entre l’humain et l’objet. La firme italienne Il Prisma s’est inspiré du concept pour concevoir les bureaux de LinkedIn en Europe.

L’engagement et le bien-être des employés sont un défi de tous les instants pour les entreprises. Pour y arriver, certaines misent sur des programmes de ressources humaines particuliers ou des technologies de pointe, d’autres encore, sur le renforcement de l’esprit d’équipe.

L’architecte Elisabetta Pero croit pour sa part que l’engagement au travail passe par la vue, l’odorat, l’ouïe, le goût et le toucher. En entrevue, elle expliquait que l’objectif de sa démarche était «d’allumer les sens au travail et non plus de les éteindre.»

Selon elle, les employeurs auraient intérêt, en plus d’offrir du mobilier modulaire, de la lumière et une vue sur l’extérieur, à porter attention aux éléments intangibles. Quelle odeur accueille les travailleurs à leur arrivée? Le bruit est-il plaisant ou, au contraire, agaçant? Et à quoi la texture des meubles ressemble-t-elle?

Une recherche de sens

Si la lumière naturelle ou la température peuvent être observées assez facilement, l’impact de la stimulation des cinq sens est plus difficilement quantifiable. Pour obtenir des réponses, Il Prisma a réalisé une étude qui mesurait l’effet neurologique de la stimulation des cinq sens sur les lieux de travail. La recherche a permis au cabinet de comprendre ce qui favorisait différents états d’esprit (comme la concentration, l’attention, l’apprentissage ou le calme) aidant les gens à mieux travailler.

La conclusion? Tout comme pour le mobilier, l’approche sensorielle fonctionne mieux si elle est adaptable. Les architectes ont par exemple constaté qu’une salle où tous les sens sont sollicités était parfaite pour les tâches individuelles, mais pas pour la résolution de problèmes en groupe. Voici comment Il Prisma a concrètement appliqué ces résultats.

Milan

Dans les bureaux de LinkedIn à Milan, les architectes ont utilisé différentes pièces pour illustrer cinq lieux chers aux Italiens: le restaurant, le théâtre, la cave à vin, l’atelier de confection et le jardin.

Photo: Facebook II Prisma
Photo: Facebook II Prisma

Le restaurant est à mi-chemin entre la cuisine et la salle à manger. Les collaborateurs peuvent y discuter le temps d’une pause ou d’un repas. L’espace théâtre compte pour sa part d’imposantes marches en bois disposées en gradins. On peut s’y retrouver pour une réunion ou pour décompresser.

Photo: Facebook II Prisma
Photo: Facebook II Prisma

Le cellier semble conçu pour l’apéro: les employés peuvent s’asseoir dans les fauteuils de cuir, prendre un verre et écouter de la musique dans un décor chaleureux. Les concepteurs croient plutôt que c’est l’endroit tout indiqué pour les réunions privées ou les moments de concentration intense. De larges pans de tissu et de métal sont à l’honneur dans l’atelier, mais tout en douceur. C’est ici que la résolution de conflits ou de problèmes a lieu. Le jardin sensoriel, de son côté, sert à la détente ou aux séances de remue-méninges.

Photo: Facebook II Prisma
Photo: Facebook II Prisma

Paris

À Paris, les bureaux de LinkedIn sont devenus un «écosystème» de travail. Dès l’arrivée, les visiteurs sont conviés à une immersion dans la culture française.

Photo: steelcase.com
Photo: steelcase.com

Un espace évoque, par exemple, le café parisien, où les idées s’échangent librement. Le corridor nous donne plutôt l’impression de déambuler dans les rues de la Ville lumière. Une autre pièce s’inspire des parfums et des odeurs de la région, alors qu’une salle ressemble à un cinéma. Le multiculturalisme est aussi à l’honneur dans un coin dédié à la relaxation.

Photo: steelcase.com
Photo: steelcase.com

Munich

L’ambiance est différente dans les bureaux de Munich. L’objectif ici était d’attirer et de retenir les talents. L’endroit a été conçu pour être propice au développement économique et culturel, ce qui n’a pas empêché les architectes de s’amuser.

Photo: steelcase.com
Photo: steelcase.com

Entre les bureaux sobres, on retrouve notamment un espace lounge qui évoque les sentiers de montagne. Le bois, la pierre et le verre créent ainsi une pièce chaleureuse. La salle de réunion concilie pour sa part technologie de pointe, jeux de lumière et bois. Certains locaux sont inspirés par la musique classique, d’autres par les galeries d’art.

Photo: steelcase.com
Photo: steelcase.com

L’utilisation des cinq sens ne saurait remédier à elle seule à tous les maux du boulot. Mais en créant des milieux de travail inspirants, et en personnalisant les lieux selon les tâches à accomplir et les gens qui y vivent (du moins huit heures par jour), Il Prisma détient peut-être une partie de la solution.

Photo: steelcase.com
Photo: steelcase.com

Pour en savoir plus

Designing for all five senses

Yasushi Kusume

9 septembre 2015

Fast Company

The architecture of perception

25 février 2015

Architizer

Workplace Design Dos and Don’ts With Peldon Rose

Cecilia Amador

1 mars 2017

Allwork