Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
13 mars 2017Auteure : Marie-Lyse Paquin

Le bon vieux temps des sucres

Ce sont les Amérindiens qui ont initié les Européens aux délices de l’érable dès le XVIe siècle.

Au siècle suivant, Louis XIV se régalait des dragées de sucre d’érable qu’Agathe de Repentigny, une femme d’affaires de Nouvelle-France, lui faisait parvenir.

À l’époque des lumières, des scientifiques renommés tels que Louis Duhamel du Monceau, Peter Kalm et même Denis Diderot vantaient les vertus de l’eau d’érable pour la santé, qui sont maintenant attestées par certaines études scientifiques.

Au fil du temps, les méthodes de production et de conservation se sont raffinées et le sirop d’érable est devenu plus populaire que le sucre d’érable.

Fait intéressant, le fameux dessin que l’on voit encore sur les conserves a été conçu dans les années 20 à la suite d’un concours de dessin organisé par le ministère de l’Agriculture.

Aujourd’hui, la production québécoise représente 71% de la production mondiale du sirop d’érable. Un beau succès de chez nous!

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’érable, je vous invite à visiter le site J’aime l’érable.

Partie de sucre avec des personnes autour et sur un baril servant à recueillir la sève, près de Sorel, vers 1890

alt="temps-des-sucres"
Don de la succession de Miss Helen Renouf. © Musée McCord

Personnes à l'intérieur d'une cabane à sucre, près de Sorel, vers 1890

Don de la succession de Mrs. Helen Renouf. © Musée McCord
Don de la succession de Mrs. Helen Renouf. © Musée McCord

Un enfant à côté d’un arbre regarde la sève d’érable dans un seau

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Personnes mangeant de la tire d’érable

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Des hommes travaillent dans une érablière, en Ontario

Ronny Jaques. Bibliothèque et Archives Canada
Ronny Jaques. Bibliothèque et Archives Canada

Cabane à sucre, entre 1904 et 1920

BAnQ

BAnQ

Cabane à sucre, vers 1926

BanQ
BAnQ

Cabane à sucre, années 1910

BanQ
BAnQ

Partie de sucre, pied de Piedmont, vers 1895

Don de M. Raymond Cherrier. © Musée McCord
Don de M. Raymond Cherrier. © Musée McCord

Ébullition de l’eau d’érable dans une érablière

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Érablière: groupe de personnes devant la Cabane du plateau Bellevue, à Saint Hilaire, au Québec

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Un habitant, debout à côté d’un abri, porte des seaux remplis de sirop d’érable à l’aide d’une palanche

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Personnes mangeant de la tire dans une érablière

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Une femme fait bouillir de la sève d’érable à Saint Hilaire, au Québec

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Collecte de la sève d’érable

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Cabane à sucre près de Bromptonville, Cantons de l'Est, 1871-1872

Alexander Henderson, Don de Miss E. Dorothy Benson. © Musée McCord
Alexander Henderson, Don de Miss E. Dorothy Benson. © Musée McCord

Camp de production de sucre d’érable

William James Topley. Bibliothèque et Archives Canada
William James Topley. Bibliothèque et Archives Canada

Collecte de la sève d’érable

Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada
Canadian National. Bibliothèque et Archives Canada

Inscrivez-vous à l’infolettre