La chronique Vin

Auteur(e)

Jessica Harnois

Sommelière et animatrice, Jessica Harnois a travaillé pour les plus grands établissements au monde, a occupé le poste de sommelière en chef à titre d’acheteuse de vins pour les Services SAQ Signature, a été responsable du Courrier vinicole et de la prestigieuse Cave de garde de la SAQ, en plus d’avoir été présidente de l’Association Canadienne des Sommeliers Professionnels et Vice-Présidente de l’APAS (Alliance Pan-Américaine des Sommeliers). Avec l’agence d’animation Vins au Féminin, elle a conceptualisé le jeu Dégustation Vegas qui démocratise le vin. Vous pouvez la voir à la télé, l’entendre à la radio et la lire dans plusieurs magazines.

26 janvier 2018

Tendances à boire pour 2018

En début d’année, on aime toujours se prononcer sur les «tendances à boire» dans les mois à venir. Voici nos prédictions pour 2018!

Le vin blanc

Un verre de blanc seulement pour les chaudes journées d’été? C’est du passé! Qu’on les aime rafraîchissants et vifs ou complexes et structurés, plusieurs vins blancs se consomment à l’année. Un vigneron me disait même dernièrement qu’en voulant présenter ses vins rouges à un sommelier, celui-ci aurait décliné l’offre puisqu’il ne buvait dorénavant que du blanc. Sans nécessairement être aussi drastique, on constate néanmoins que les ventes de vins blancs à la SAQ augmentent un peu plus chaque année.

Notre suggestion: La Grèce nous offre de superbes vins blancs, issus de cépages indigènes (originaires de l’endroit) et présentant une belle minéralité. Essayez celui-ci :

Ktima Pavlidis Thema Sauvignon Blanc / Assyrtiko 2016. Vin blanc, 750 ml. 21,10$.

Photo: saq.com
Photo: saq.com

Le vin rouge «facile à boire»

La tendance est aux vins rouges fruités, légers et digestes. Les vins «gouleyants», c’est-à-dire souples et désaltérants, sont recherchés par de plus en plus d’amateurs. Ces derniers tournent donc le dos aux tannins qui «arrachent la bouche et qui tachent les dents», aux arômes «hyper-vanillés», ainsi qu’aux taux de sucre supérieurs à la moyenne.

Notre suggestion: Ce vin du Liban, aux arômes de framboises, souple et tout en fraîcheur.

Massaya Le Colombier Vallée de la Bekaa 2016. Vin rouge, 750 ml. 17,60$.

Photo: saq.com
Photo: saq.com

Les vins de terroir

C’est terminé le temps où tous plantaient du cabernet sauvignon partout dans l’objectif d’en arriver à un seul et unique résultat. On vise à exploiter davantage les cépages indigènes et à mettre en valeur la terre où pousse la vigne. Les vins de terroir sont des vins qui laissent le climat, le sol et le millésime s’exprimer. L’esprit de l’agriculture biologique et biodynamique va bien sûr de pair avec ce type de vin – moins on intervient, plus le terroir s’exprime.

Notre suggestion: Produit en biodynamie, laissez-vous charmer par ce pinot blanc :

Josmeyer Pinot Blanc Mise du printemps 2016. Vin blanc, 750 ml. 22,40$.

Photo: saq.com
Photo: saq.com

Les spiritueux et les cocktails

Que le meilleur cocktail gagne! Après les combats de chefs, les concours du meilleur sommelier, on assiste maintenant aux batailles de «mixologues», des événements bien populaires où ils se transforment en «barmans» d’un soir pour vous servir leurs plus récentes créations. L’intérêt à comprendre et à déguster les spiritueux est bien présent et nous le constatons considérablement dans nos demandes de cours SAVORI.

Notre suggestion: Le Québec nous réserve plusieurs trésors en matière de spiritueux. Coup de cœur pour ce dry gin :

Cirka Sauvage. Dry gin, 750 ml. 46,50$.

Photo: saq.com
Photo: saq.com

Santé!


Inscrivez-vous à l’infolettre