La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

7 novembre 2018

Quand luxe et environnement vont de pair

Il y a les hôtels où l’on dort parce qu’il faut bien se poser quelque part, et les hôtels où l’on a envie de prendre racine le plus longtemps possible, constituant à eux seuls des destinations. L’hôtel Xcaret Mexico, sur la Riviera Maya, fait sans contredit partie de la seconde catégorie. Je ne suis pas la seule à le dire puisque le TIME magazine l’a inclus dans sa liste 2018 des World’s Greatest Places.

Inauguré en décembre 2017, l’établissement est le tout premier hôtel du groupe Experiencias Xcaret, qui a créé le parc Xcaret en 1990, puis Xel-Há en 1995, et plus récemment, Xplor et Xenses (l’ouverture d’un cinquième parc, Xavage, est prévue pour la fin de l’année). Si le service y est impeccable, le confort, indéniable, et la gastronomie, sans fausse note, le respect de la nature et l’accent mis sur le développement durable retiennent également l’attention.

Photo: Marie-Julie Gagnon
L’hôtel Xcaret Mexico, sur la Riviera Maya, est une destination en soi. Photo: Marie-Julie Gagnon

Résolument vert

Leader de l’écotourisme au Mexique, Xcaret Mexico est le premier hôtel des Amériques à avoir obtenu la certification EarthCheck Certification for Planning and Design, qui reconnaît les meilleures pratiques en matière d’énergie, d’eau, de transport, de choix du matériel, d’écologie, de société, de bien-être économique et culturel.

Neuf ans d’études tenant compte de différents facteurs géologiques et environnementaux ont été nécessaires afin de créer un lieu conçu afin de préserver l’écosystème. Au quotidien, des mesures sont prises pour réduire l’empreinte de carbone, utiliser l’eau de manière responsable, gérer les déchets adéquatement et obtenir un bon rendement énergétique. Tant à l’hôtel que dans les parcs, tous les déchets organiques sont compostés et utilisés pour la reforestation des zones de Destino Xcaret, qui couvre les parcs et l’hôtel, ainsi que les zones proches des autoroutes.

On tente aussi de minimiser l’utilisation de plastique. À l’hôtel, les pailles sont par exemple conçues par une compagnie mexicaine qui crée des polymères similaires au plastique avec des noyaux d’avocat, un matériau 100% biodégradable.

Photo: Marie-Julie Gagnon
Les lieux ont été conçus afin de préserver l’écosystème. Photo: Marie-Julie Gagnon

Tout inclus... même les parcs

Autre détail qui distingue l’hôtel Xcaret Mexico: l’accès aux parcs du groupe et à des excursions est inclus dans les forfaits. Ainsi, on peut se balader d’un site à l’autre et manger là où bon nous semble, en plus de pouvoir tester la majorité des activités sans frais supplémentaires.

Voilà d’ailleurs un excellent argument pour ceux qui cherchent du repos: le jour, l’hôtel est très calme puisque la majorité des vacanciers partent en excursion. Parmi les aventures offertes, mentionnons Xichen, pour découvrir Chichén Itzá, Xenotes, qui nous entraîne dans quatre cénotes aux activités variées, de la tyrolienne à la descente en rappel, en passant par le kayak et la plongée en apnée.

Quant aux parcs, chacun a sa propre personnalité, tout en gardant la touche verte du groupe. À Xcaret, Lazy River, que l’on découvre en nageant muni d’une veste de sécurité et de palmes, nous entraîne dans des grottes. Dans une autre section, on peut plonger avec masque, tuba et palmes pour admirer la richesse sous-marine de la région en eau peu profonde.

À Xhel-Há, qui signifie «là où l’eau est née» en langue maya, on peut aussi plonger en apnée pour admirer les richesses sous-marines, explorer une grotte, faire du vélo et visiter le sanctuaire du lambi. Nous avons particulièrement aimé le vélo volant (coûts en sus), qui nous a permis d’admirer le paysage tranquillement, au-dessus de la jungle.

Photo: Marie-Julie Gagnon
L’accès aux parcs du groupe et à des excursions est inclus dans les forfaits. Photo: Marie-Julie Gagnon

De plus en plus d’hôtels verts?

En quittant ce petit coin de paradis, je me suis dit que la barre est haute pour les prochaines années. Les initiatives alliant innovations technologiques, luxe et tourisme durable n’ont cessé de se multiplier, au point que bien des lieux et des façons de faire apparaissent obsolètes.

Avec de tels exemples sous les yeux, les hôtels qui n’ont pas encore mis l’environnement au service du tourisme plutôt que l'inverse semblent appartenir à une autre époque. Quand la nature est ainsi au cœur de l’expérience, on se sent beaucoup plus connecté à ce qui nous entoure. Et on a qu’une seule envie: récidiver le plus souvent possible.

Pratico-pratique:

  • L’hôtel Xcaret Mexico compte 900 suites, 10 restaurants, plusieurs piscines, un superbe spa et un centre de bien-être.
  • Le bracelet des clients de l’hôtel Xcaret Mexico, qui se trouve à 15 minutes de Playa del Carmen, leur permet de manger dans les parcs du groupe en plus d’y avoir accès.
  • J’ai rarement vu une atmosphère sonore aussi réussie. Pas de grands succès en boucle à tue-tête: plutôt des mélodies typiques et discrètes, parfaitement en phase avec les différentes sections de l’hôtel.
  • La technologie est parfaitement intégrée à l’expérience. On aime par exemple que la climatisation s’arrête dès qu’on ouvre la porte-fenêtre et les différentes possibilités d’éclairage, selon le moment de la journée.
  • Toutes les chambres sont munies d’un hamac.
  • On ne se rend pas dans le secteur pour la plage, plutôt dangereuse, mais d’autres petites plages ont été aménagées sur le site.
  • La seule expérience moins concluante de cette semaine de rêve a été Xochimilco, fiesta mexicaine dans des sortes de gondoles. La nourriture étant nettement moins savoureuse que tous les plats goûtés jusque-là, et les participants, trop portés sur la tequila, nous avons regretté la quiétude et les restaurants de l’hôtel.
  • Nous avons croisé un seul couple de Québécois dans l’hôtel lors de notre passage.
  • Transat, premier grand voyagiste international certifié Travelife pour ses efforts en matière de développement durable, propose des séjours en formule tout compris à partir de 2129$ par personne cet hiver. Le service aux chambres 24 h sur 24 et le minibar font partie des inclusions.
  • Destino Xcaret prévoit ouvrir un autre établissement en 2019, La Casa de la Playa, hôtel boutique de 63 suites avec piscines privées.

Ma fille et moi étions les invitées de Transat et de l’hôtel Xcaret Mexico. Toutes les opinions émises sont 100% les miennes.