La chronique Partir

Auteur(e)

Marie-Julie Gagnon

Auteure, chroniqueuse et blogueuse, Marie-Julie Gagnon se définit d’abord comme une exploratrice. Accro aux réseaux sociaux (@technomade sur Twitter et Instagram), elle collabore à de nombreux médias depuis une vingtaine d’années et tient le blogue Taxi-brousse depuis 2008. Certains voyagent pour voir le monde, elle, c’est d’abord pour le «ressentir» (et, accessoirement, goûter tous les desserts au chocolat qui croisent sa route).

31 janvier 2018

15 coups de cœur voyage de blogueurs

J’ai beau aimer parcourir la planète, je me régale tout autant des récits d’autres voyageurs. Histoire de vous faire découvrir différents blogues d’ici, j’ai demandé à une quinzaine de globe-trotters aguerris de présenter un de leurs plus gros coups de cœur à ce jour. Pour en savoir plus, suivez les liens!

La Tasmanie selon Béatrice

En plus d’alimenter le blogue qui porte son prénom, Béatrice Bernard-Poulin a lancé un site consacré à son pays de prédilection, l’Australie, et vient de publier le livre Vivre mieux pour moins. La région qu’elle préfère entre toutes? La Tasmanie.

«J’ai toujours eu de la difficulté à l’expliquer, car Hobart, la capitale et plus grande ville de l’État, n’est pas la plus belle, la plus impressionnante, ni celle où on trouve le plus d’attraits touristiques. On s’y rend pour l’ambiance, les gens, la gastronomie, la culture. Où d’autre pourrait-on trouver l’un des musées les plus étranges de l’histoire de l’art, le MONA? Le reste de l’État offre une nature pure (on trouverait d’ailleurs l’air le plus pur de la terre à The Edge of the World, sur la côte ouest), des plages désertes, des paysages à couper le souffle et, encore une fois, ces gens si passionnés et passionnants avec qui il est toujours agréable de discuter.»

À lire: 30 photos qui prouvent que la Tasmanie est la destination parfaite et Pourquoi l’Australie?

Horseshoe Falls en Tasmanie. Photo: australieqc.ca
Horseshoe Falls en Tasmanie. Photo: australieqc.ca

L’Italie selon Marie prend pays

Conseillère en voyages et propriétaire de l’agence Escapade voyage & aventure, à Victoriaville, Marie-France Béliveau a lancé le blogue Marie prend pays en 2017. Pourquoi l’Italie reste-t-elle son pays chouchou?

«J’adore les expériences sensorielles, dit-elle. J’aime entendre hurler dans les marchés italiens et déambuler dans les rues dont le sol a été pavé il y a des siècles. Goûter cette sauce tomate que je ne pourrai jamais reproduire et contempler les collines de Toscane. Chaque région offre un nouveau panorama, chaque paysage étonne par tant de diversité. L’Italie est à chaque visite une nouvelle aventure passionnante!»

À lire: Le plus beau pays du monde

Photo: voyagesescapade.com
L'Italie est le pays chouchou de la conseillère en voyages Marie-France Béliveau. Photo: voyagesescapade.com

Sarajevo selon Le Bourlingueur

Journaliste, Jonathan Custeau a créé Le Bourlingueur en 2011. Il signe également une chronique publiée dans plusieurs quotidiens québécois.

«Les guerres, les catastrophes, les drames ne peuvent que nous bouleverser quand ils sont racontés par ceux qui les ont vécus. Les visites sont dures à Hiroshima, à Kigali, à Auschwitz, mais c’est au cœur même de Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine, que j’ai été le plus ébranlé. Sarajevo n’est pas une ville prétentieuse. Elle ne cherche pas à impressionner non plus. Mais en discutant avec ses habitants, en les laissant évacuer les souvenirs d’une Yougoslavie qui les a marqués en éclatant de toutes parts, j’en ai eu des frissons. J’ai aimé Sarajevo pour son honnêteté, parce qu’elle se raconte encore sans filtre et parce qu’elle m’a vraiment donné l’impression de se livrer à cœur ouvert.»

À lire: Les secrets de Sarajevo

Sarajevo Photo: jonathancusteau.com
«C'est au cœur même de Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine, que j’ai été le plus ébranlé.» Photo: jonathancusteau.com

L’Islande selon La Cavaleuse

Dans La Cavaleuse, Marie-Claude Racine propose des escapades d’une soirée, d’une journée ou plus. Bien qu’elle vive en ville, elle aime l’aventure et la nature. Son coup de cœur: l’Islande!

«Même après y être allée deux fois, j’y retournerais encore. L’Islande, terre de feu et de glace, m’a marquée à jamais. Voyager en Islande offre cette impression d’être seul au monde et d’être la première personne à explorer ce lieu. La non-compréhension des paysages chaotiques aux teintes de gris, de noir et de vert est non seulement un délice pour les yeux, mais offre également ce sentiment de béatitude. Liberté est le mot qui me vient à l’esprit lorsque je parle de cette destination.»

À lire: 4 jours dans le sud de l’Islande — Itinéraire

Voyager en Islande offre cette impression d’être seul au monde et d’être la première personne à explorer ce lieu.
«Voyager en Islande offre cette impression d’être seul au monde et d’être la première personne à explorer ce lieu.» Photo: lacavaleuse.com

La Crête selon On est où?

Auteure des best-sellers Si tu t’appelles Mélancolie et On fait l’amour, on fait la guerre, publiés aux Éditions de Mortagne, Mélanie Leblanc a porté plusieurs chapeaux dans le monde de la télévision avant de lancer le blogue On est où? en 2017.

«Ma découverte de l’année 2017? La Crète pour… Ses habitants (juste assez nonchalants, mais d’une générosité époustouflante une fois que tu as planté ton regard dans le leur). La bouffe (allô les mezes, c’est-à-dire les petites bouchées, offertes gratuitement à l’apéro, et re-allô à la pieuvre grillée sur VRAI charbon de bois !). Ses plages, villes, montagnes et cratères facilement accessibles sur cette île qu’on parcourt en 255 km seulement. Et parce qu’il y a moyen d’échapper aux masses touristiques agrippées à leur perche à égoportrait (mention spéciale au petit village de Kastri et ses 120 villageois souriants).»

À lire: La Crête: pourquoi la choisir?

La Crète, destination coup de cœur 2017 de . Photo: onestou.com
La Crète, destination coup de cœur 2017 de Mélanie Leblanc. Photo: onestou.com

Les Philippines selon Voyager sa vie

Grande amoureuse de l’Asie, Pamela craque particulièrement pour l’archipel des Philippines.

«C’est le bout du monde qui m’attire et qui retient absolument toute mon attention depuis plusieurs années. Ce sont ces cultures aux antipodes de la mienne qui me font vibrer à chacune de ces rencontres. L’Asie, je ne m’en lasserai jamais, surtout à cause des Philippines. Ses plages désertes et paradisiaques, la beauté de l’intérieur de ses terres et ses habitants si chaleureux qui parlent d’ailleurs pour la plupart tous anglais font de ce pays la perle de l’Asie. Pour un dépaysement assuré, une bonne dose de chaleur et de sourires, il faut assurément penser aux Philippines.»

À lire: Séjour de 12 jours dans les Visayas aux Philippines

Pour un dépaysement assuré, une bonne dose de chaleur et de sourires, il faut assurément penser aux Philippines. Photo: voyagersavie.com
«Pour un dépaysement assuré, une bonne dose de chaleur et de sourires, il faut assurément penser aux Philippines.» Photo: voyagersavie.com

Malaga selon L’Hôtesse de l’air

En plus d’être agente de bord, Élizabeth Landry alimente le blogue L’Hôtesse de l’air, qui est aussi le titre d’une trilogie publiée chez Libre Expression. Son travail l’amène parfois à passer par l’Espagne, plus particulièrement à Malaga, qu’elle adore.

«En été, j’aime beaucoup faire escale à Malaga car c’est une ville qui est située en bordure de mer, qui n’est ni petite ni trop grande et donc qu’on apprend à connaître rapidement. Il y a de très bons restaurants et terrasses pour relaxer après un long vol de nuit et dans mes temps libres je peux refaire ma garde-robe à bas prix! Que puis-je demander de mieux?»

À lire: Pourquoi les agents de bord aiment faire escale à Malaga?

Il y a plusieurs bonnes raisons de s'arrêter à Malaga, dont les plages! Photo: lhotessedelair.com
Il y a plusieurs bonnes raisons de s'arrêter à Malaga, dont les plages! Photo: lhotessedelair.com

Le Cambodge selon Moi, mes souliers

Jennifer Doré Dallas, fondatrice de Moi, mes souliers, craque pour sa part pour le Cambodge.

«Le Cambodge figure au sommet de mon palmarès d’expériences mémorables en voyage. La chaleur des gens, les fabuleux temples d’Angkor Wat, les cuisinières dans les étals de marchés qui nous font chavirer d’un sourire... Comment expliquer l’émotion, l’amitié et le plaisir de découvrir la gastronomie, les paysages et les personnalités de ce pays? Mon lieu préféré? Kampot, pour ses bungalows tranquilles au bord de la rivière, sa cathédrale verte à parcourir en kayak, ses lucioles à observer à la nuit tombée et son poivre aromatique à déguster généreusement. À connaître!»

À lire: Petit guide de voyage pour Kampot, Cambodge

«Le Cambodge figure au sommet de mon palmarès d’expériences mémorables en voyage.» Photo: moimessouliers.org
«Le Cambodge figure au sommet de mon palmarès d’expériences mémorables en voyage.» Photo: moimessouliers.org 

Bruxelles selon Scouich

Pascale Langlois, alias Scouich, retourne à Bruxelles dès qu’elle en a l’occasion. Ce qui lui plaît tant dans la capitale belge?

«Bruxelles est une ville que j’aime d’une immense tendresse. Ses immeubles art nouveau, son côté désinvolte et rebelle, son sens de l’humour, sa créativité, ses musées, ses grands parcs, elle a tout pour qu’on tombe en amour. Bien moins chère, moins bruyante et plus accessible que sa voisine Paris. Il faut également se laisser porter par ses icônes comme Jacques Brel. Y faire la balade commentée sur sa vie est un voyage temporel inoubliable. Et si des envies d’escapades vous prennent, plusieurs grandes villes belges sont facilement accessibles en moins de deux heures de train. Des découvertes à l’infini!»

À lire: 3 balades pour découvrir Bruxelles

Éviter la cohue de Paris et découvrir les charmes de Bruxelles. Photo: scouich.com
Éviter la cohue de Paris et découvrir les charmes de Bruxelles. Photo: scouich.com

Le Sri Lanka selon Esprit d’aventure

Esprit d’aventure est le nom du blogue tenu par Ariane Arpin-Delorme, mais aussi celui de son agence de voyages. Difficile pour cette grande voyageuse de choisir un seul coup de cœur! Elle mentionne spontanément la Tanzanie, le Kenya et la Nouvelle-Zélande, avant d’arrêter son choix sur le Sri Lanka.

«J’ai eu la chance de découvrir le Sri Lanka il y a quelques années déjà, lorsqu’il se réveillait d’un long sommeil touristique suite aux conflits du nord. À mon avis, cette perle de l’Océan indien offre une atmosphère plus accessible pour le voyageur que son voisin imposant. En 10 jours ou 2 semaines, on visite aisément le sud-ouest et le centre, idéalement de novembre à mars, où se retrouvent en fait les attraits touristiques plus intéressants. Un mélange de superbes paysages de plantations de thé, de plages et de parcs nationaux tout en offrant une richesse culturelle des sites sacrés bouddhistes, implantés depuis plus de 2 000 ans au Sri Lanka. Peu importe la région où vous vous trouvez, vous profitez d’une gastronomie conviviale et tout de même épicée.»

À lire: Safari et plages du Sri Lanka et Palette de vert et Ayurveda

Le Ski Lanka est un mélange de superbes paysages de plantations de thé, de plages et de parcs nationaux. Photo: espritdaventure.me
Le Ski Lanka est un mélange de superbes paysages de plantations de thé, de plages et de parcs nationaux. Photo: espritdaventure.me

La Nouvelle-Zélande selon Clouzote

Se rendre en Nouvelle-Zélande demande beaucoup de patience, mais selon Laetitia, alias Clouzote, Française qui vit à Montréal, le jeu en vaut vraiment la chandelle.

«L’un de mes plus beaux voyages, et surtout le plus marquant, fut la Nouvelle-Zélande. Ce pays a une richesse de paysages à vous couper le souffle, entre montagnes et océans votre cœur ne saura balancer. De plus, vous aurez l’occasion de rencontrer une culture maorie extraordinaire qui vous transportera dans son histoire et ses coutumes. Un voyage dont vous ne repartirez pas sans être marqué à vie.»

À lire: Nouvelle-Zélande 

La Nouvelle-Zélande est un voyage marquant. Photo: clouzote.me
Les paysages de la Nouvelle-Zélande en font un voyage marquant. Photo: clouzote.me

Budapest selon MCGlobetrotteuse

Productrice en publicité, Maude Carrier a bourlingué un peu partout. Si l’Australie reste son premier amour, elle est récemment tombée sous le charme de Budapest, en Hongrie.

«J’ai d’abord aimé la ville pour son histoire des plus bouleversantes et aussi pour son petit côté un peu moins “propret chic” que les autres villes européennes. On y trouve la ligne de métro la plus ancienne d’Europe continentale, et que dire des jolis trams qui circulent au bord du Danube! On peut aussi bien s’y reposer dans les nombreuses stations thermales que faire la fête dans les “ruin bars”, ces discothèques aménagées à même des bâtiments abandonnés. La ville se marche facilement et on y déniche de belles petites boutiques ici et là… En plus, le taux de change est avantageux!»

À lire: Tomber en amour avec Budapest

De jolis trams circulent au bord du Danube. Photo: Tanja Heffner, Unsplash
De jolis trams circulent au bord du Danube. Photo: Tanja Heffner, Unsplash

Le Vietnam selon Entre deux escales

Originaires du Nouveau-Brunswick et maintenant résidents d’Ottawa, Marie-Michèle et Michaël sont tous deux tombés sous le charme du Vietnam. Bai Tu Long les a particulièrement marqués.

«Pour nous, la plus belle destination voyage reste la baie de Bai Tu Long au Vietnam. Bai Tu Long, c’est un peu comme la petite sœur plus sage (et moins connue) de la célèbre baie de Halong. La grande différence, c’est qu’ici on a l’impression d’être seuls au monde, loin du tourisme de masse qui afflige la baie de Halong. Et si l’achalandage diffère, le paysage, lui, reste le même: de magnifiques îlots karstiques à perte de vue. Un véritable coin de paradis!»

À lire: Vietnam: croisière de luxe dans la baie de Bai Tu Long

«Pour nous, la plus belle destination voyage reste la baie de Bai Tu Long au Vietnam.» Photo: entre2escales.com
«Pour nous, la plus belle destination voyage reste la baie de Bai Tu Long au Vietnam.» Photo: entre2escales.com

Rotterdam selon Annie Anywhere

Rédactrice pigiste et chargée de projets, Annie Picard décrit la ville qui l’a le plus séduite en Europe comme «un sac de Skittles explosé qui a répandu ses couleurs partout».

«Colorée, originale et active, la ville de Rotterdam est mon coup de cœur en Europe. Détruite à plus de 90% lors de la Deuxième Guerre mondiale, elle est un véritable phœnix qui est re-née de ses cendres. Rotterdam est l’une des villes au look le plus contemporain qu’on peut trouver en Europe. On y va pour son architecture éclatée, son art de rue de haut niveau et l’ambiance hip du quartier Cool. Ce n’est pas pour rien que cette ville des Pays-Bas a gagné l’Urbanism Award en 2014 pour la ville la plus agréable où vivre en Europe. Ses habitants chaleureux et son système de transport en commun efficace en font aussi un endroit idéal pour les touristes.»

À lire: Rotterdam, le phœnix des Pays-Bas

Rotterdam a gagné l’Urbanism Award en 2014 pour la ville la plus agréable où vivre en Europe. Photo: annieanywhere.com
Rotterdam a gagné l’Urbanism Award en 2014 pour la ville la plus agréable où vivre en Europe. Photo: annieanywhere.com 

Nerja selon Matante A

Annabelle Fréchette, alias Matante A, s’est retrouvé à Nerja, en Espagne, un peu par hasard. Elle a choisi d’y mettre le cap sur un coup de tête, pendant un séjour à Malaga.

«Dès ma descente du bus, j’ai immédiatement eu un coup de foudre pour Nerja! Le soleil et l’air salin y étant sûrement pour quelque chose, j’ai tout de suite été séduite par l’atmosphère de cette ville, encore très peu dénaturée, contrairement à d’autres endroits de la Costa Del Sol.»

À lire: Nerja, mon coup de cœur espagnol

L’atmosphère de Nerja est encore très peu dénaturée, contrairement à d’autres endroits de la Costa Del Sol. Photo: matantea.blogspot.ca
L’atmosphère de Nerja est encore très peu dénaturée, contrairement à d’autres endroits de la Costa Del Sol. Photo: matantea.blogspot.ca

 


Pour en savoir plus

15 blogues québécois qui font voyager

Marie-Julie Gagnon

29 octobre 2015

Avenues.ca

15 comptes Instagram de Québécois à suivre pour voyager par procuration

Marie-Julie Gagnon

24 septembre 2015

Avenues.ca