Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living
26 mai 2016Auteure : Emilie Laperrière

Le « WOW ! » du jour

Vivre dans une maison-serre à Rotterdam

À Rotterdam, une famille de quatre et leurs animaux de compagnie vivent dans une maison-serre, un projet expérimental séduisant.

Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living

Lorsqu’elle a appris l’existence de la maison expérimentale conçue par l’Université de Rotterdam, la styliste Helly Scholten a sauté sur l’occasion. Depuis juin 2015, elle et son mari vivent dans cette maison-serre avec leurs deux adolescentes, leur chien, leurs deux chats et leurs quatre poissons rouges. Et la ménagerie ne se voit plus vivre ailleurs.

Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living

La «Concept House» a été mise au point par des étudiants de l’Université de Rotterdam dans le cadre du programme Technologie de construction durable. Pour l’occasion, le professeur Arjan Karssenberg cherchait une famille pour tester cette maison qui est loin d’être traditionnelle. Helly Scholten et les siens se sont tout de suite portés volontaires.

Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living

La maison de 135 mètres carrés est entourée d’une serre allant du toit jusqu’au rez-de-chaussée. Le «toit comestible» permet à la famille de s’approvisionner en tomates, en courgettes, et en autres fruits et légumes presque tout au long de l’année. Le jardin contient aussi des réservoirs pour stocker l’eau de pluie, utilisée pour les toilettes et l’irrigation des plantes.

Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living

Pour réduire la consommation d’énergie, on a eu recours à plusieurs technologies. Le toit emprisonne la chaleur à l'intérieur pour que les résidents restent au chaud pendant l’hiver, tandis que les murs recouverts de terreau absorbent la chaleur pour garder l'espace au frais pendant l’été.

Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living

Selon le professeur, le logement devrait notamment aider les architectes à comprendre comment chauffer et climatiser les habitations conventionnelles plus efficacement et à moindre coût. Le concept permet aussi de voir dans quelle mesure une maison peut également subvenir aux besoins alimentaires de ses habitants.

Photo: Instagram Greenhouse living
Photo: Instagram Greenhouse living

L’expérimentation de la famille Scholten prendra fin en 2018. D’ici là, ils ont bien l’intention d’en profiter.

Pour voir des photos de la vie quotidienne de cette famille, visitez leur compte Instagram.

Inscrivez-vous à l’infolettre