Visites à la chandelle, 1968, Robert Wolfe (1935-2003). Gravure. 22 x 26 cm. © L'Artothèque
Visites à la chandelle, 1968, Robert Wolfe (1935-2003). Gravure. 22 x 26 cm. © L'Artothèque
25 avril 2017Auteure : L'Artothèque

Le clin d’art du jour

Visites à la chandelle, Robert Wolfe

Décédé en 2003, Robert Wolfe a été une figure importante du milieu artistique québécois. Peintre, graveur et dessinateur, il a aussi été enseignant des arts.

Né en 1935 dans l’est de Montréal, Robert Wolfe étudie à l’École des beaux-arts de Montréal. Il se rend ensuite en France pour quelques années. À Paris, il effectue des stages de perfectionnement dans des ateliers de gravure reconnu. C’est d’ailleurs dans la Ville Lumière qu’il fera sa première exposition solo, en 1960. De retour au Québec, il s’installe dans son atelier de Saint-Jacques-le-Mineur.

La production artistique de Robert Wolfe est marquée par un abondant corpus de gravures et d’estampes. Reconnu comme un coloriste d’importance, il fait partie d’une génération d’artistes qui a réévalué les approches automatistes et plasticiennes. La Bibliothèque nationale du Québec (BaNQ), où une rétrospective de son œuvre a été organisée en 2006, le qualifie «d’un des créateurs les plus inspirants de la mouvance libérée qui a suivi la Révolution tranquille.»

Considéré comme un des pionniers de la galerie Graff, aux côtés de l’artiste Pierre Ayot, il y a été représenté de 1979 à sa mort.

Les œuvres de Robert Wolfe font partie de nombreuses collections privées et publiques dont le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée national des beaux-arts de Québec et le Musée des beaux-arts de l’Ontario, à Toronto.

Visites à la chandelle, 1968, Robert Wolfe (1935-2003). Gravure. 22 x 26 cm. © L'Artothèque
Visites à la chandelle, 1968, Robert Wolfe (1935-2003). Gravure. 22 x 26 cm. © L'Artothèque

Coût de location par mois pour un particulier (taxes incluses): 18$.

Inscrivez-vous à l’infolettre