alt="sirop-de-bouleau"
5 octobre 2016Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

Le sirop de bouleau, un produit du terroir à essayer!

Le Québec est très familier avec le sirop d’érable, mais moins avec le sirop d’autres feuillus. Pourtant, le sirop de bouleau est savoureux et commence à faire sa place sur le marché.

L’eau de bouleau est reconnue par quelques initiés pour ses vertus purifiantes. Depuis peu, elle est transformée par quelques entreprises d’ici qui la proposent en petites bouteilles de sirop. Ce dernier rappelle un mélange entre le vinaigre balsamique et la mélasse. Il est donc parfait pour les vinaigrettes, les marinades ou sur la crème glacée par exemple.

Dans les Laurentides

Chez Gourmet Sauvage, dans les Laurentides, on propose une quarantaine de produits sauvages forestiers. Le sirop de bouleau est offert en bouteille de 125 ml qu’on vend notamment au Marché des saveurs de Montréal. On présentait d’ailleurs le produit à Par ici l’été l’an dernier.

Sirop de bouleau Gourmet Sauvage.
Sirop de bouleau Gourmet Sauvage.

En Estrie

De son côté, l’entreprise Appalache, découverte à la Fête des vendanges de Magog-Orford début septembre, mise à 100% sur le sirop de bouleau puisque tous ses produits en sont dérivés. Plus sucré que celui offert par Gourmet Sauvage, le sirop inspire trois autres produits: le coulis de sirop d’érable et bouleau, la vinaigrette aux perles de bouleau et les rillettes de bœuf au sirop de bouleau.

Sirop de bouleau blanc Appalache
Sirop de bouleau blanc Appalache

Désormais, quelques restaurants de la province le mettent aussi en plat. Ouvrez l’œil quand vient le temps de lire les menus!

Au Manitoba

L’idée va même jusqu’au Manitoba, où un couple s’est lancé il y a quelques années dans la production de sirop de bouleau à grande échelle, en s'appuyant sur une technologie développée pour les érablières du Québec.

Sirop de bouleau Canadian Birch
Sirop de bouleau Canadian Birch

Tous les Québécois le savent: le sirop d’érable est délicieux et précieux. C’est la même chose pour le sirop de bouleau. Plus rare, ce dernier demande environ quatre fois plus de sève pour obtenir la même quantité de sirop. Le même procédé que pour le sirop d’érable est exécuté, mais au final, il faut environ 130 litres de sève pour faire un litre de sirop de bouleau. Mais il vaut le détour, et il ne faut pas hésiter à l’essayer si on en a la chance.

Vous aimez les produits du terroir? 
Obtenez un rabais de 10% sur les achats de 50$ et un rabais de 15% sur les achats de 75$ et plus faits en ligne sur le site de Terroirs Québec.

Pour en savoir plus

Des produits du terroir à découvrir à la Fête des vendanges Magog-Orford

Véronique Leduc

7 septembre 2016

Avenues.ca

Inscrivez-vous à l’infolettre et participez à notre concours!